Les énergies renouvelables en 50 métiers

Les énergies renouvelables en 50 métiers

Pour mieux connaître ces métiers, Cleantech Republic a voulu en établir une liste, en commençant par un secteur emblématique des cleantech, celui des énergies renouvelables. Notre liste (non exhaustive), qui recense un total de cinquante métiers, présente des fonctions des secteurs des biocarburants, du biogaz, de la biomasse (bois-énergie), de l’éolien, de la géothermie, de l’hydroélectricité et du solaire. Des métiers qui devraient donc faire l’objet d’une forte demande dans les prochaines années.

Dans son numéro d’« Ademe&Vous » paru le 1er décembre dernier, l’Ademe explique que, de 2006 à 2008, le nombre d’emplois liés aux ENR a progressé de 38% en deux ans passant de 52500 à 72600. Les prévisions pour 2009 s’établissent dans cette filière à 79300 emplois (+10% par rapport à 2008). Pour 2012, l’estimation est portée à 134000 emplois. Pour tirer parti de ce potentiel annoncé, il est vraiment temps de travailler à une meilleure lisibilité de l’offre de formations, et de flécher l’orientation au plus tôt dans les filières éducatives.

 

La liste des 50 métiers

Energies renouvelables

•          Agent de développement des énergies renouvelables

•          Auditeur énergétique

•          Chef de projet « énergies renouvelables »

•          Conseiller en maîtrise de l’énergie

•          Electrotechnicien en énergies renouvelables

•          Ingénieur commercial en énergies renouvelables

•          Ingénieur en génie climatique

•          Ingénieur thermicien

•          Technicien thermicien concepteur

•          Technicien en énergies renouvelables

•          Technicien énergétique

Biocarburant

•          Agent de distillation et de fermentation

•          Assistant manager en commerce et en économie dans le biocarburant

•          Cadre technique de production de biocarburant

•          Technicien de maintenance électrique en usine de biocarburant

•          Mécanicien de maintenance en usine de biocarburant

•          Opérateur console en production de biocarburant

•          Pilote d’installation énergétique

•          Technicien chimiste biocarburant

Biogaz

•          Exploitant agricole en biométhanisation

•          Ingénieur en méthanisation

•          Responsable de centre de stockage biogaz

•          Technicien biométhanisation

•          Technicien de captage biogaz

Biomasse (bois-énergie)

•          Chef de projet biomasse

•          Eco-certificateur filière bois

•          Installateur de chaudières à bois

•          Responsable service bois - énergies renouvelables

Eolien

•          Chef de chantier éolien

•          Chef de projet éolien

•          Ingénieur projet spécialisé en construction de fondation d’éoliennes

•          Electrotechnicien spécialiste des générateurs

•          Responsable d’exploitation de parc éolien

•          Ingénieur en construction d’éolienne

•          Ingénieur système électrique pour éolienne offshore flottante

•          Météorologue du vent

•          Technicien opération de maintenance de parc éolien

Géothermie

•          Chef de produit « pompes à chaleur »

•          Ingénieur géothermicien

•          Installateur thermique et climatique

Hydroélectricité

•          Équipementier en hydraulique

•          Ingénieur hydroélectrique

•          Ingénieur hydromécanicien

•          Responsable hydroélectrique

•          Technicien de maintenance en hydroélectricité

Solaire

•          Conseiller technique de système solaire thermique

•          Électricien de maintenance des systèmes solaires photovoltaïques

•          Ingénieur en énergie solaire

•          Monteur d’installations solaires

•          Nettoyeur d’installations solaires photovoltaïques

 

 

Agent de développement des énergies renouvelables

Périmètre de la fonction

En s’appuyant sur ses compétences techniques, l’agent de développement des énergies renouvelables doit gérer et suivre la consommation d’énergie de sa commune, identifier des axes d’amélioration pour de meilleures économies d’énergie, et programmer les travaux nécessaires à la réussite de sa mission (ex : pause de panneaux photovoltaïques sur le toit d’un gymnase municipal).

Formations

DUT ou BTS « génie thermique », « génie climatique » ; BTS « fluides », « énergies », « environnement », « génie sanitaire et thermique », « maintenance et gestion des systèmes fluidiques et énergétiques » ; DUT « génie civil », option génie climatique et équipements du bâtiment.

Employeurs

Les municipalités.

 

Source : WEB  Par Cleantech