TOURISME LES CHAINES HOTELIERES CHANGENT DE CAP

TOURISME  LES CHAINES HOTELIERES CHANGENT DE CAP

Le taux de croissance passe à nouveau la barre des 3%

La poussée des groupes chinois modifient la donne

Plusieurs chaînes hôtelières mondiales dont quelques unes sont présentes au Maroc gravissent les échelons à grande vitesse. La fièvre bâtisseuse a largement gagné les pays émergents qui disposent des capitaux nécessaires pour investir dans une activité rentable. Alors que cette croissance nette touchait essentiellement le haut de gamme, des pays comme la Chine, le Brésil, l’Afrique du Nord et progressivement le Moyen-Orient s’équipent en hôtellerie économique de nouvelle génération

LE taux de croissance, au 1er janvier 2012, du parc des 200 chaînes hôtelières suivies régulièrement dans le monde par MKG Hospitality(1) passe à nouveau la barre des 3%, à 3,2%. Alors que la croissance du parc des chaînes hôtelières en Europe et en Amérique du Nord est très modeste (voire quasiment nulle), les développements accélérés dans les régions porteuses d’Asie-Pacifique, d’Amérique Latine et du Moyen-Orient, ont permis de soutenir le taux mondial, rapporte MKG Hospitality dans une note récente sur «la géographie mondiale des chaînes hôtelières».

Si la croissance nette touchait essentiellement le haut de gamme, des pays comme la Chine, le Brésil, l’Afrique du Nord et progressivement le Moyen-Orient s’équipent en hôtellerie économique de nouvelle génération. Des acteurs encore inconnus, il y a cinq ans, gravissent les échelons à grande vitesse.
Le classement mondial des 20 premières chaînes hôtelières ne révèle aucun changement important, à la seule exception de la montée en puissance de la chaîne chinoise Home Inns, qui fait l’une des
L’accélération du développement en franchise, la restructuration des réseaux, les cessions et acquisitions qui commencent à se multiplier, la poussée des groupes chinois modifient déjà l’ordre bien établi des chaînes «historiques».

 

meilleures progressions.

Quatre autres chaînes nationales chinoises apparaissent dans le classement des meilleures progressions: 7 Days Inns ; Green Tree Inns ; Motel 168 et Jin Jiang, sans doute la plus connue de toutes.

«Toutes ces enseignes évoluent dans l’univers de l’hôtellerie économique et leur croissance accompagne la naissance d’une classe moyenne chinoise qui prend l’habitude de séjourner à l’hôtel à l’occasion de ses déplacements à l’intérieur du pays», commente Georges Panayotis, président de MKG Group. Les groupes américains complètent le palmarès des meilleures progressions avec un fort développement sur le continent Nord-américain de plusieurs marques midscale.

Le sommet du palmarès mondial des chaînes hôtelières (Best Western, Holiday Inn, Mariott Hotels, Hilton Hotels, Confort INNS & Suites…) n’est pas encore chahuté par l’arrivée de nouveaux entrants, mais la recomposition est en marche, selon les analystes de MKG Hospitality.

(1)    Créé en 1985 par Georges Panayotis, MKG Hospitality est le leader européen du conseil dans le secteur de l’hôtellerie, du tourisme et de la restauration et dispose de la première base de données hôtelières au Monde hors USA, avec une bonne représentativité sur tous les segments hôteliers. 45 000 hôtels y sont recensés (soit plus de 2,5 millions de chambres). Depuis plus de 25 ans : 250 groupes et chaînes hôtelières dans 150 pays (soit plus de 800 marchés) sont suivis par la base de données de MKG Hospitality. 

SOURCE WEB  F. Z. T.  l’ECONOMISTE