Tourisme Le Souverain relance le plan Biladi

Tourisme    Le Souverain relance le plan Biladi

Les travaux de la station de Mehdia enfin lancés

5.580 lits et 700 emplois directs d’ici 2015

Coût du projet: 380 millions de DH

Le Roi a lancé, lundi 24 septembre, les travaux de réalisation de la station touristique de Mehdia. Elle sera réalisée dans un délai de 42 mois et sur une superficie globale de 23 ha

La Maroc va-t-il rattraper le retard accusé dans la mise en place du plan touristique Biladi? Visiblement, les volontés sont là, puisque le Roi vient de donner le coup d’envoi des travaux de réalisation d'une nouvelle station touristique à Mehdia. Sa réalisation vise à renforcer la capacité d'hébergement de la destination Mehdia, très prisée par les touristes nationaux.
Située sur la rive de l'Oued Sebou et disposant d'une fenêtre sur l'Atlantique, cette nouvelle station sera réalisée dans un délai de 42 mois et sur une superficie globale de 23 ha. C’est la Société Marocaine des Travaux du Maroc (SGTM) qui a été sélectionnée pour la mise en valeur du site.

Le projet consiste en la réalisation, pour un investissement de 380 millions de DH, de 131 résidences hôtelières horizontales (bungalows) d'une capacité de 524 lits, de 144 résidences verticales (appartements) de 576 lits et d'un camping aux normes internationales d'une capacité de 2.896 lits. La future station comprendra aussi 168 résidences immobilières de promotion touristique (RIPT) d'une capacité de 672 lits, auxquelles s'ajouteront 228 résidences immobilières de 912 lits. En somme, elle permettra la création de 5.580 lits. Ce qui devrait à terme générer environ 700 emplois directs et des milliers d'emplois indirects, tout en répondant aux attentes et spécificités socioculturelles des familles marocaines. Pour encourager le tourisme interne, qui représente une part de marché de 26%, le ministère du Tourisme compte offrir des hébergements avec animations à des prix abordables. Les tarifs des appartements et des résidences immobilières devraient varier entre 100 et 500 DH la nuitée. L'accent sera aussi mis sur la dimension animation avec, au menu, un aquaparc, des terrains de sports, des sports nautiques, des espaces pour enfants, jeunes et séniors, une corniche, des centres commerciaux, des espaces de restauration, en plus d’équipements publics (mosquée, administrations, etc.).

Ce projet d'envergure est appelé à consolider la notoriété de Mehdia et de Kénitra et à jouer le rôle de levier pour le développement économique et social de la région de Gharb-Chrarda-Bni Hssen. Une région qui regorge d'importants atouts et potentialités touristiques et écologiques, à savoir le site naturel de Moulay Bousselham, la forêt de Maâmora, la réserve de Sidi Boughaba, la Kasbah de Mehdia, ainsi que de nombreux sites naturels et historiques.
La nouvelle station de Mehdia vient aussi conforter la dynamique enclenchée par le plan Biladi qui constitue l'un des programmes structurants de la vision 2020 du tourisme. L’objectif, rappelons-le, est de répondre aux attentes des touristes nationaux en leur offrant un produit adapté tenant compte de leurs habitudes et leur manière de voyager. Outre la station de Mehdia, sept autres sont programmées dans le cadre du plan Biladi. Ce dernier prévoit aussi la réalisation d'une douzaine de «Clubs Biladi» à travers le Royaume. Il s’agit de villages de vacances aménagés en plein air et proposant divers services (animations, loisirs, sports et activités nature). Ils sont ainsi destinés à une catégorie plus jeune et relativement plus aisée que la première. Les «Clubs Biladi» seront implantés dans des destinations très prisées par les touristes nationaux, notamment Chefchaouen, Asila, Taza, Béni Mellal et Dakhla.

Et les autres?

La station touristique de Mehdia fait partie intégrante du plan Biladi qui prévoit la création de sept autres structures dans les régions touristiques du Royaume. Il s'agit de la station de Oued El Maleh à Benslimane, celle d'Ifrane (déjà opérationnelle), d’Imi Ouaddar prévue fin 2012 à Agadir, de Ras El Maa à Nador, dont les travaux de construction seront bientôt lancés, ainsi que de trois autres stations à Tanger, Marrakech et Sid El Abed (près d’El Jadida), dont l'assiette foncière est en cours d'acquisition.

SOURCE WEB Par  B. S.  L’Economiste