TOURISME FRAM SENGAGE SUR 65000 CLIENTS

TOURISME  FRAM SENGAGE SUR 65000 CLIENTS

Agadir et Marrakech toujours privilégiées, avec de nouvelles formules

Moins de 350.000 voyageurs en 2013, soit une baisse de 10% annoncée par le TO

Réduction drastique en Tunisie remplacée par de nouvelles destinations en Croatie

Rien de changé pour le Maroc. Le TO continuera à programmer des séjours à Marrakech et à Agadir avec ses établissements Framissima avec une nouveauté toutefois: Il s’agit des circuits concoctés à la carte pour deux à quatre personnes dont peuvent profiter des familles

Ce n’est pas l’euphorie chez les tours-opérateurs (TO) français et en particulier chez Fram, actif au Maroc depuis 30 ans. Pour 2013, ce TO table sur un flux de 65.000 touristes pour le Royaume revenant à des taux enregistrés en 1995. L’effectif au Maroc devra représenter moins de 20% de sa clientèle totale prévisionnelle. Ainsi, face à une période qui s’annonce délicate quant au rythme de la reprise, Fram ajuste ses forces pour sortir de la crise. Trente six destinations se trouvent au sommaire de son nouveau catalogue présenté le week-end dernier à la presse française et marocaine à Marrakech. L’idée est de se focaliser sur les destinations proches avec un grand nombre de circuits et séjours revisités. Rien de changé pour le Maroc. Le TO continuera à programmer des séjours à Marrakech et à Agadir avec ses établissements Framissima avec une nouveauté toutefois: Il s’agit des circuits concoctés à la carte pour deux à quatre personnes dont peuvent profiter des familles. Pour le reste de ses destinations à travers le monde, le TO français a concocté une brochure qui s’adapte à ces périodes de crise.

Si au Maroc, il doit faire face au nouveau modèle touristique encouragé par la politique de l’aérien low cost qui a grignoté des parts du marché des TO, ailleurs, ce sont d’autres difficultés auxquelles il doit s’adapter et adopter de nouvelles stratégies. La Tunisie où le TO français réalisait son plus grand flux avec 100.000 touristes annuellement, n’est plus dans les radars après le Printemps Arabe. L’insécurité qui sévit dans ce pays a poussé le Fram à réduire la voilure en devenant «plus vigilant sur la rentabilité des axes», indique Georges Vialard, directeur de la production du groupe. Ainsi, quelques hôtels Framissima Tunisie ont été fermés et le TO attend tout au plus 28.000 clients dans ce pays. En cette année de crise, Fram ne prévoit pas non plus de grandes réalisations pour le reste des destinations. Ses prévisions pour l’été 2013 tablent sur moins de 350.000 clients, avec des prévisions en baisse de près de 10% et ce pour l’ensemble des destinations phares du TO. En 2012, le TO avait fait voyager 370.000 touristes. L’Espagne devrait représenter 134.200 clients durant l’été 2013, contre 61.000 pour le reste de la Méditerranée. Une seule nouveauté majeure est annoncée pour ce programme été, en Croatie (sur l’île de Brac). Fram y commercialise désormais trois hôtels avec le complexe Bluesun: un Framissima, un Club Olé et un établissement classique.

Un millier de collaborateurs au Maroc

Au Maroc, le TO français Fram, premier voyagiste à avoir fait confiance dans la destination est présent à travers trois filiales employant près de 1.000 collaborateurs, indique Abdelah Bazizi, directeur de la filiale réceptive. Outre son agence de réceptif, le TO a créé une filiale hôtelière avec quatre établissements dont les Idrissides et les Jardins de l’Agdal à Marrakech, le Volubilis à Fès et les Dunes d’or à Agadir. Le TO a pris en gestion plusieurs autres établissements à Rabat et à Marrakech qui porte ainsi à 2.000 son portefeuille litier. Il est aussi premier fournisseur de bon nombre d’hôtels de différentes catégories au Maroc. Sa troisième filiale est orientée vers le transport avec International tourisme Cars qui possède 40 véhicules (autocars et minibus) utilisés principalement pour les excursions et les transferts de ses clients.

SOURCE WEB Par Badra BERRISSOULE  L’Economiste