Afrique Tourisme Les «place to be» du continent

 Afrique  Tourisme    Les «place to be» du continent

L’année démarre timidement pour la destination Afrique. Au terme des quatre premiers mois de l’année, le continent figure parmi les plus petites progressions au monde en termes d’arrivées de touristes internationaux, soit un taux de 2%.Dans le détail, la région subsaharienne est de loin la plus dynamique et impulse sensiblement les performances du continent avec une hausse de 3% du nombre de touristes accueillis sur la même période, là où le secteur est quasiment au point mort en Afrique du Nord, toujours en proie à quelques instabilités. Selon les toutes dernières statistiques de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), toutes les régions du monde ont relevé des résultats positifs, avec les croissances les plus fortes relevées en Asie-Pacifique (+6 %), en Europe (+5 %) et au Moyen-Orient (+5 %). L’Afrique, par contre, semble quelque peu à la traîne, mais fait beaucoup mieux que les destinations américaines (+1%). Le continent peut tout de même s’estimer bienheureux. Ses petites performances s’inscrivant dans un contexte sectoriel global lourdement marqué par la crise économique. En effet, dans le monde, le nombre d’arrivées de touristes internationaux s’est accru de 4,3 % sur les quatre premiers mois de 2013, passant de 286 à 298 millions, avec en toile de fond, une conjoncture économique mondiale toujours difficile. L’Afrique peut tout de même espérer finir cette année quasiment sur le même trend – sinon mieux – qu’en 2012 (les arrivées avaient progressé de +6% l’année dernière). 

PerspectivesLes estimations de l’OMT, pour la période allant de mai à août, qui constitue la haute saison du tourisme sur le continent et dans tout l’hémisphère Nord, indiquent effectivement que le continent pourrait très vite se rattraper par rapport à ses performances de début d’année. C’est ce que laisse penser certains indicateurs et tendances reprises par l’OMT. Le nombre de réservations de voyages internationaux en avion, par exemple, devrait être en hausse de 4% sur cette même période, selon l’étude économique Forwardkeys. Les plus fortes progressions concernant les réservations de vols internationaux ont été enregistrées en Afrique, au Moyen-Orient (+7 %) et aux Amériques (+5 %), suivis de l’Europe (+3 %) et de l’Asie-Pacifique (+2 %). Si ces données laissent croire à un rush de touristes sur le sol africain, elles restent tout à fait relatives.

PerceptionsL’Indice de confiance du groupe d’experts de l’OMT, en l’occurrence, fait apparaître «une confiance soutenue» pour cette période, avec certains écarts entre les régions et les activités. «La confiance a nettement augmenté en Europe et au Moyen-Orient, chez les opérateurs mondiaux, les voyagistes et les agences de voyages. En revanche, cette confiance a reculé selon les experts pour l’Asie-Pacifique, les Amériques et l’Afrique, ainsi que dans l’industrie des transports de manière globale», explique-t-on auprès de l’organisme international. Dans le monde néanmoins, les perspectives demeurent positives pour la période de mai à août. Quelque 435 millions de touristes devraient se rendre à l’étranger, selon l’OMT, pendant ces quatre mois, qui absorbent jusqu’à 40% des arrivées de touristes internationaux enregistrées sur une année. «Il se pourrait que le rythme de croissance ralentisse un peu, l’intersaison ayant tendance à faire ressortir une progression plus soutenue que durant la haute saison». L’OMT table toutefois, pour l’année en cours, sur une progression de 3 ou 4% du nombre d’arrivées de touristes internationaux, ce qui concorde avec les prévisions à long terme de l’organisme, de 3,8% par an sur la période allant de 2010 à 2020.

Publié le mardi 27 août 2013 20:00

SOURCE WEB Par  par Safall FALL Les Ecos Maro