Réf : 3_région_1_3 Titre : Promotion touristique Le plan d’attaque de Zouiten Les faits : Nommé il y a deux mois, le DG de l’Office national marocain du tourisme (ONMT) a eff

 Réf : 3_région_1_3 Titre :   Promotion touristique   Le plan d’attaque de Zouiten Les faits : Nommé il y a deux mois, le DG de l’Office national marocain du tourisme (ONMT) a eff

 

Les faits : Nommé il y a deux mois, le DG de l’Office national marocain du tourisme (ONMT) a effectué sa première sortie médiatique hier à Casablanca. Il annonce de «profondes mutations» dans le mode de fonctionnement et la gouvernance de l’institution.

Abderrafie Zouiten lors de la conférence de presse du 4 septembre à Casablanca. Ph. Seddik

«Les équipes de l’ONMT ne peuvent plus travailler comme avant». D’emblée, Abderrafie Zouiten, nouveau directeur général de l’Office national marocain du tourisme, annonce la couleur. Nommé il y a deux mois à la tête de cet organisme chargé de la promotion de la destination Maroc, l’ex-haut cadre de Royal Air Maroc (RAM) tenait hier, mercredi 4 septembre, son premier point de presse. Une sortie médiatique marquée par plusieurs annonces, qu’il a voulues concrètes et concises. La nouvelle stratégie de l’ONMT qu’il a dévoilée ambitionne de «dynamiser le secteur touristique dans le cadre de la Vision 2020».
Zouiten annonce ainsi une «profonde mutation» du mode de fonctionnement de l’Office pour s’adapter aux nouvelles exigences de l’industrie touristique et pour «travailler différemment». 
Traduire : l’ensemble des systèmes opérationnels de l’Office devra être mis à niveau. 
Redéfinir la gestion des ressources humaines et financières, revoir la carte des délégations, améliorer la gouvernance et mieux impliquer les professionnels. Autant d’objectifs que s’assigne le nouveau DG. Il s’est d’ailleurs donné comme horizon les trois prochaines années. «Nous avons établi un programme de travail avec une première étape 2014-2016 pour activer les différents leviers de croissance», a-t-il notamment déclaré.

Une convention ONMT-RAM dans le pipe

Ces leviers de croissance tournent, selon Zouiten, autour de l’amélioration de la capacité aérienne et le renforcement de la distribution, de la communication et de la qualité. 
En plaçant l’aérien à la tête de ses objectifs, le nouveau DG de l’ONMT répond à de vieilles revendications des professionnels du tourisme, essentiellement les hôteliers de Marrakech et Agadir, ainsi que d’autres régions, qui ont souvent interpellé la tutelle à ce sujet. 
Le détail de la stratégie aérienne n’est pas encore dévoilé, mais Zouiten annonce une première «action concrète» dans quelques semaines pour «multiplier les fréquences et les dessertes aériennes». Il s’agit notamment d’une convention entre l’ONMT et RAM, où Zouiten trouvera une oreille attentive pour avoir longtemps servi la compagnie et été le bras droit de Benhima.

 

Chasse au gaspi

Le DG de l'Office vise aussi la rationalisation des dépenses et un redécoupage pour une meilleure efficacité.

L’objectif est de «lier la performance de la ressource financière de l’Office à la valeur de son budget». Cela passe par une révision de la gouvernance. 

Le patron de l’Office a cité deux exemples pour illustrer les changements annoncés. 
Il s’agira d’abord d'un plan de redéploiement des délégations de l’ONMT à l’étranger. Des bureaux seront ainsi fermés et d’autres ouverts dans plusieurs pays. Le bureau de Vienne a ainsi été fermé, un marché qui sera suivi depuis l’Allemagne. «Cela nous permettrait de mieux rationaliser nos dépenses. C’est l’équivalent de 7 à 10 millions de DH d’économies», se réjouit Zouiten.

Ces économies iront au financement de la nouvelle stratégie de communication de l’Office, affirme le DG. Le second exemple est celui des pays du Golfe.

Le bureau de Dubaï, marché «très étroit» pour le Maroc avec 4 000 touristes par an, sera aussi fermé. Il sera remplacé par une représentation à Riyad, en Arabie saoudite, un marché qui émet vers le Maroc quelque 70 000 touristes annuels. 

Et diplomatie économique oblige, l'Office entend mettre à profit les ambassades du Maroc à l’étranger pour renforcer sa stratégie de communication

«Ce sont de parfaits relais pour nous et ils sont demandeurs».

Décryptage

  • Le nouveau patron, qui connaît bien le marché du voyage, dit vouloir «travailler différemment», marquant ainsi son style. Un mot d'ordre : rationaliser.

Publié le : 4 Septembre 2013 –

SOURCE WEB Par  Youssef Boufous, LE MATIN

Tags : Les équipes de l’ONMT ne peuvent plus travailler comme avant- Abderrafie Zouiten, nouveau directeur général de l’Office national marocain du tourisme- ex-haut cadre de Royal Air Maroc (RAM)- nouvelle stratégie de l’ONMT- dynamiser le secteur touristique- nouvelles exigences de l’industrie touristique- première étape 2014-2016- convention ONMT-RAM dans le pipe- Chasse au gaspi- mettre à profit les ambassades du Maroc- renforcer sa stratégie de communication-