Ces aliments qui aident à mieux supporter le diabète Ce que met dans son assiette une personne atteinte de diabète détermine si elle laissera cette maladie prendre le des

  Ces aliments qui aident à mieux supporter le diabète Ce que met dans son assiette une personne atteinte de diabète détermine si elle laissera cette maladie prendre le des

 

Ce que met dans son assiette une personne atteinte de diabète détermine si elle laissera cette maladie prendre le dessus, ou si elle parviendra à la mettre au tapis. En effet, s'il n'existe pas d'aliments antidiabètiques, certains, et ils sont nombreux, permettent de mieux régulariser les effets de cette pathologie.

Comment bien manger lorsqu'on est atteint de diabète ? Les principes de base sont connus mais encore faut-il les mettre en pratique, jour après jour.

Connaître les aliments qui aident à mieux supporter le diabète est une étape essentielle, surtout dans le cas du diabète de type 2, le plus fréquent et le plus sensible à l'alimentation.

Il faut privilégier les légumes, notamment les endives, les haricots verts, les tomates, les aubergines, qui sont peu caloriques et pourvus en fibres. Ne pas oublier l’avocat, qui ralentit la digestion et aide à prévenir l’augmentation de la glycémie après un repas. D'une manière générale, les légumes ont pour vertus d'apporter vitamines et oligoéléments et de ralentir l'absorption du glucose.

Les aliments protéiques doivent être le moins gras possible. Les poissons, les volailles sont les mieux indiqués, mais aussi, en quantité modérée, la viande de bœuf ou de veau.

Ainsi, les acides gras contenus dans le poisson réduisent le diabète, l’insulinorésistance et l’inflammation, un facteur majeur de maladie coronarienne. L'idéal est de cuisiner ces aliments protéiques au gril, à la vapeur ou en papillote.

On recommande le lait et les produits laitiers allégés, qui assurent un apport significatif en protéines et en calcium. Privilégier également le petit-lait, qui possède des vertus antidiabétiques en raison d'un effet bénéfique sur la sécrétion d'insuline.

Il faut limiter -mais sans les supprimer- les féculents, le pain, les pommes de terre (à remplacer très avantageusement par les patates douces), les pâtes, qui facilitent la prise de poids car ils recèlent trop de sucre.

Se rappeler que le pain de seigle et le riz noir ont un effet hyperglycémiant moins rapide que le pain et le riz blancs. On peut également remplacer ce dernier aliment par l’orge, dont les fibres solubles ralentissent considérablement la digestion et l’absorption des glucides.

Toutes les sortes de graines – citrouille, tournesol, sésame – sont remplies de bons gras, de protéines et de fibres qui se combinent pour maintenir la glycémie basse et éviter les maladies cardiaques.


Les graines de lin particulièrement riches en protéines, en fibres, en bon gras, et magnésium qui aide les cellules à absorber l’insuline, peuvent, une fois pilées, être ajoutées sur un yoghourt, des céréales, ou être incorporées aux boulettes, aux crêpes et au pain.

Les sucres, les confitures, le miel et évidemment tous les sodas, les boissons sucrées et les jus de fruits sont à proscrire. Tous ces aliments libèrent trop de glucose, lequel va provoquer des pics d'hyperglycémie et solliciter la sécrétion d'insuline favorisant le stockage des graisses.

De même, il faut se méfier des conserves et des plats préparés, qui concentrent des sucres cachés, ainsi que des produits allégés, certes pauvres en graisses mais enrichis en sucre.

Les fruits sont nécessaires, mais attention à leur teneur en sucre. La pastèque, la pomme, les fraises, les framboises, le cassis sont les bienvenus. Mais gare aux figues, aux raisins ou aux cerises.

Les pommes doivent être au cœur de l'alimentation que l'on soit diabétique ou pas. Elles sont pauvres en calories et leur teneur en fibres (4 g) élevée assouvit la faim, combat le mauvais cholestérol et atténue les pics glycémiques.

Le régime est différent s'agissant des personnes affectées par un diabète de type 1. Le pancréas ne sécrète plus d'insuline et le sujet perd du poids. Il doit donc avoir une alimentation diversifiée, avec des viandes et des féculents, mais surveillée. Les sucres rapides (pâtisseries, boissons sucrées, confitures…) lui sont interdits.

Dernière mise à jour : 18/09/2013 à 16:05

SOURCE WEB Par aufait avec agences

Tags : s'il n'existe pas d'aliments antidiabètiques, certains, et ils sont nombreux, permettent de mieux régulariser les effets de cette pathologie- Connaître les aliments- les légumes ont pour vertus d'apporter vitamines et oligoéléments et de ralentir l'absorption du glucose- Les aliments protéiques doivent être le moins gras possible- L'idéal est de cuisiner ces aliments protéiques au gril, à la vapeur ou en papillote- le petit-lait, qui possède des vertus antidiabétiques en raison d'un effet bénéfique sur la sécrétion d'insuline-