Le programme Tanger Métropole, aboutissement d\'une vision royale de progrès pour le nord du Royaume

Le programme Tanger  Métropole, aboutissement d\'une vision royale de progrès pour le nord du Royaume

 

● La globalité de ce plan de développement s’étalera sur une période de cinq ans, de 2013 à 2017, et représente 7,663 milliards de dirhams d’investissements (environ 1 milliard de dollars en cumul).

● Ce grand projet innovant s’inscrit dans la continuité des chantiers de développement initiés par Sa Majesté le Roi, dans la région du Nord, depuis 14 ans.

● Décliné en plusieurs volets touchant, entre autres, l’économique, le social et le culturel, l’environnemental et le champ religieux, Tanger-Métropole se fixe pour ambition de consolider les acquis de la dernière décennie.


● Le programme Tanger-Métropole est conçu pour être un modèle urbain inédit au Maroc et sur la Rive-Sud de la Méditerranée. Il permettra à la ville du détroit de se hisser au niveau des grandes métropoles internationales.

 

\"SMROI-1.jpg\"

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste, a procédé, jeudi à Tanger, au lancement du programme Tanger-Métropole pour le développement intégré, équilibré et inclusif de la ville du détroit. Le programme Tanger-Métropole est conçu pour être un modèle urbain inédit au Maroc et sur la Rive-Sud de la Méditerranée. Il permettra à la ville du détroit de se hisser au niveau des grandes métropoles internationales.

La totalité de ce plan de développement s’étalera sur une période de cinq ans, de 2013 à 2017, et représente 7,663 milliards de dirhams d’investissements. Ce vaste projet de développement de nouvelle génération est rendu possible, aujourd’hui, par la consolidation des acquis engrangés depuis l’accession au Trône de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste.

Porte naturelle et stratégique à la croisée de l'Europe, de l'Afrique, de l'Amérique et de l'Asie, Tanger draine vers elle des investissements considérables grâce à ses multiples atouts industriels qui ont notamment permis la réalisation du port de Tanger Med, et qui ont vu des entreprises de renommée internationale s'installer au Maroc comme le groupe Renault-Nissan ou encore Maersk, le géant danois, qui est considéré comme la première compagnie maritime et le plus grand armateur de porte-conteneurs du monde.

Ce programme va accélérer le développement de la ville et placer Tanger comme une destination de premier plan. Basé sur une approche novatrice en termes de transversalité, d'intégration et de cohérence des interventions publiques, ce programme ambitieux prend en considération les éléments fondamentaux qui structurent une métropole tournée vers l'avenir, à savoir l'environnement urbain pour améliorer la qualité de vie, l'environnement social pour valoriser le potentiel humain, l'environnement économique pour optimiser les atouts de la ville et les savoir-faire, l'environnement culturel pour ancrer l'identité et les valeurs d'ouverture de la ville tout en valorisant son patrimoine. Il s'agit aussi de consolider son environnement cultuel afin d'accorder à la religion et à son exercice une juste place dans la société.

S'agissant de l'environnement urbain, de nouveaux accès vont être créés pour le désengorgement de la ville ainsi qu'un périphérique qui reliera l'Atlantique à la mer Méditerranée. Cela permettra de maitriser et d'anticiper les flux de Tanger. Dans un objectif de réorganisation spatiale et économique, l'ensemble des services communaux générant du trafic routier sera déplacé en périphérie. Cela permettra également de libérer du foncier.
Le programme Tanger-Métropole prévoit ainsi la création d'un troisième axe autoroutier, d'une route côtière, le dédoublement des routes provinciales, la création de grandes voies de contournement comme celle reliant l'Atlantique à la Méditerranée «Rocade des deux Mers», la généralisation des voies dans les quartiers, la création des passages dénivelés et de parkings souterrains à l'intérieur de la ville et d'une voie côtière atlantique «Rocade océanique».

Cette politique urbaine sera accompagnée par une attention particulière accordée aux enjeux environnementaux dans un objectif de durabilité. Ainsi, la dépollution du littoral sur un axe qui s'étale de Cap Malabata à Assilah en passant par Cap Spartel sur 65 km sera réalisée. Les affluents des oueds traversant la ville et ses quartiers seront également dépollués. Enfin, la corniche de Tanger sera totalement réaménagée et de nombreux espaces verts seront créés dans les différents quartiers.

Pour ce qui est de l'environnement social, Tanger sera renforcée par la construction de 25 nouveaux établissements scolaires et de 21 crèches, mais aussi par l'extension de 4 écoles et la reconversion de 166 classes en préfabriqué en construction en dur et le branchement de tous les établissements scolaires aux réseaux d'eau et d'électricité. En terme d'offre de santé, 4 nouveaux dispensaires seront créés et 6 centres de santé requalifiés. L'hôpital Mohammed V sera réhabilité, un établissement pour les urgences sera créé ainsi qu'un centre de santé polyvalent.

En ce qui concerne le domaine sportif, Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu l'assiste, a donné Ses Hautes Instructions pour que Tanger soit dotée d'une cité des sports sur 60 hectares aux standards internationaux. Elle abritera une piscine olympique, un grand complexe de tennis avec une cour centrale, 3 salles couvertes multidisciplinaires, 6 terrains de football et d'autres terrains pour le basketball et le volley-ball, ainsi qu'un terrain de pétanque. La cité des sports comprendra un hôtel, une clinique sportive et une zone d'animation abritant un Mall commercial réservé exclusivement aux articles de sport. L'offre sociale, quant à elle, connaitra la création de centres pour les jeunes, le renforcement des compétences des femmes. Il y aura de nouvelles offres sociales pour les personnes à besoin spécifique et celles à mobilité restreinte.

En ce qui concerne l'environnement économique, Tanger est le deuxième pôle économique du Maroc après Casablanca. L'activité industrielle de Tanger est diversifiée : industries textiles, chimiques, mécaniques, métallurgiques et navales. La ville dispose actuellement de quatre zones industrielles dont deux ont un statut de zone franche : La Zone franche de Tanger et la Zone franche portuaire. Une réserve industrielle sera créée au sud de la ville à proximité de l'échangeur autoroutier. L'ensemble des équipements communaux sera transféré à l'extérieur de la ville pour offrir aux citoyens des services fonctionnels rapides et de qualité.
Les activités économiques dites bruyantes seront placées dans des zones d'activités spécifiques en vue d'atténuer les désagréments inhérents à ce type de métier et les conditions d'hygiène seront améliorées. Il sera procédé également à la construction et la réhabilitation des marchés de proximité pour améliorer les conditions d'hygiène et de salubrité, et pour le recasement des marchands ambulants. Ce nouvel environnement économique intègre aussi le volet touristique, à la fois pour protéger et mettre à niveau les sites existants, mais aussi pour développer les circuits touristiques de la ville.

Dans le volet environnement culturel, la capitale du Nord est connue mondialement pour son patrimoine historique et culturel. Un projet de grande ampleur lancé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, sera consacré à la réhabilitation du patrimoine tangérois, notamment pour les célèbres grottes d'Hercule, la villa Harris et le jardin de Rmilate. Il permettra également de créer de nouveaux équipements qui auront un rayonnement national et à leur tête, le Palais des arts et des cultures, qui a comme objectif de réconcilier la ville avec son prestigieux passé culturel. Un grand théâtre s'ajoutera aux infrastructures qui redonneront sa vocation culturelle à Tanger.

Quant à l'environnement cultuel, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, que Dieu l'assiste, a toujours accordé au champ religieux une place de choix. Dans ce sens, le Souverain a donné ses Hautes Instructions pour renforcer l'offre en matière de lieux de culte. En effet, le développement démographique et l'extension des zones d'habitat à Tanger imposent de nouvelles infrastructures pour l'exercice du culte. Ce volet comprend deux actions majeures, à savoir la construction de 11 nouvelles mosquées et parallèlement la réhabilitation de 7 mosquées pour permettre aux citoyens d'accomplir leur rite religieux en toute quiétude.

À cette occasion, S.M. le Roi a présidé la cérémonie de signature de la convention relative au programme Tanger-Métropole (2013-2017). Cette convention a été signée par Abdellah Baha, ministre d'État, pour le ministère de l'Énergie, des mines, de l'eau et de l'environnement, Mohand Laenser, ministre de l'Intérieur, Ahmed Toufiq, ministre des Habous et des affaires islamiques, Mohamed Nabil Benabdellah, ministre de l'Habitat, de l'urbanisme et de la politique de la ville, Aziz Akhannouch, ministre de l'Agriculture et de la pêche maritime, ministre de l'Economie et des finances par intérim, Mohamed Louafa, ministre de l'Éducation nationale, Mohamed Ouzzine, ministre de la Jeunesse et des sports, Aziz Rabbah, ministre de l'Equipement et du Transport, El Hossaine Louardi, ministre de la Santé, Abdelkader Amara, ministre de l'Industrie, du commerce et des nouvelles technologies et Mohammed Amine Sbihi, ministre de la Culture.

Elle a été également signée par Abdeladim El Hafi, haut-commissaire aux Eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, Mohamed Yacoubi, wali de la région Tanger-Tétouan, Rachid Talbi Alami, président du conseil régional, Abdelhamid Aberchane, président du conseil préfectoral Tanger-Assilah, Fouad Omari, président de la commune urbaine et de l'autorité délégante de la gestion déléguée des services d'assainissement liquide et de distribution d'eau potable et d'électricité de Tanger, Abdelouafi Laftit, président-directeur général de la Société d'aménagement pour la reconversion de la zone portuaire de Tanger-ville (SAPT), Rabie Lakhlie, directeur général de l'ONCF et Othman Fassi Fihri, directeur général de la Société nationale des Autoroutes du Maroc.

S.M. le Roi, que Dieu l'assiste, a, par la même occasion, procédé au lancement des travaux de réalisation de plusieurs projets inscrits dans le cadre du programme Tanger-Métropole. 

Publié le : 26 Septembre 2013 –

SOURCE WEB Par MAP, LE MATIN

Tags : Le programme Tanger-Métropole - ce plan de développement s’étalera sur une période de cinq ans, de 2013 à 2017, et représente 7,663 milliards de dirhams d’investissements- Le programme Tanger-Métropole est conçu pour être un modèle urbain inédit au Maroc et sur la Rive-Sud de la Méditerranée- réalisation du port de Tanger Med- groupe Renault-Nissan ou encore Maersk- consolider son environnement cultuel afin d'accorder à la religion et à son exercice une juste place dans la société- périphérique qui reliera l'Atlantique à la mer Méditerranée- la dépollution du littoral sur un axe qui s'étale de Cap Malabata à Assilah en passant par Cap Spartel sur 65 km sera réalisée- l'environnement social, Tanger sera renforcée- cité des sports sur 60 hectares aux standards internationaux- Une réserve industrielle sera créée au sud de la ville- nouvel environnement économique intègre aussi le volet touristique, à la fois pour protéger et mettre à niveau les sites existants, mais aussi pour développer les circuits touristiques de la ville- réhabilitation du patrimoine tangérois- Palais des arts et des cultures- construction de 11 nouvelles mosquées et parallèlement la réhabilitation de 7 mosquées- S.M. le Roi a présidé la cérémonie de signature de la convention relative au programme Tanger-Métropole (2013-2017)-