TOURISME OBJECTIF: UNE CROISSANCE DE 7% PAR RAPPORT À 2013 PLUS DE 10,6 MILLIONS DE TOURISTES ATTENDUS EN 2014

 TOURISME  OBJECTIF: UNE CROISSANCE DE 7% PAR RAPPORT À 2013    PLUS DE 10,6 MILLIONS DE TOURISTES ATTENDUS EN 2014

FORCING SUR L’AMÉRIQUE LATINE ET LA CHINE, PLUS 30% DES FRÉQUENCES… LES MESURES

Pour Sophia Bennani, directeur marketing de l’ONMT, la destination Maroc dispose de tous les atouts pour devenir l’une des 20 plus grandes destinations touristiques mondiales

- L’Economiste: Quels sont les objectifs de l’ONMT sur le marché brésilien? Et qu’en est-il des autres destinations comme le Mexique, certains pays de l’Amérique du Sud?

- Sophia Bennani, directeur marketing de l’ONMT: L’Amérique latine est un des marchés les plus prometteurs pour les prochaines années. Le Brésil est le 16e émetteur de touristes dans le monde avec 5,8 millions de départs à l’étranger et notre objectif est d’accueillir 30.000 touristes brésiliens en 2014. Au-delà du Brésil que nous avons approché à travers des TO portugais, nous avons lancé des actions similaires avec les TO espagnols pour les pays hispanophones d’Amérique latine. Avec la récente mise en place de 3 liaisons hebdomadaires reliant Sao Paulo à Casablanca, la destination Maroc gagnera indéniablement en notoriété dans la région et nous permettra d’abord d’installer la marque Maroc au Brésil puis, dans un second temps, de conquérir d’autres marchés émetteurs de la région.

- L’Egypte et la Turquie ont des offres promotionnelles communes pour attirer des touristes brésiliens et chinois. Est-ce que cette approche pourrait être reprise au Maroc?

- Nous travaillons depuis toujours sur l’Amérique latine avec l’Espagne, notamment sur les séjours combinés. Il s’agit de vols long courrier avec des séjours plus longs. Nous commençons à développer cette approche avec la mise en place des 3 liaisons hebdomadaires Sao Paulo-Casablanca. Nous allons également programmer des opérations «coup de poing» auprès des agents de voyages, TO et journalistes brésiliens, participer aux deux manifestations touristiques majeures du pays (ABAV et WTM-LA) et renforcer la  desserte aérienne au départ de Lisbonne. Pour la Chine, notre délégation basée à Pékin nous a permis de nous rapprocher de ce marché à très fort potentiel. Un plan d’action dédié à la Chine est en cours d’élaboration, notamment via les séjours combinés puisqu’il s’agit également de vols long courrier.

- Quelles sont vos prévisions pour 2014?

- La destination Maroc dispose de tous les atouts pour devenir l’une des 20 plus grandes destinations touristiques mondiales, aussi bien en termes de capacité litière que d’infrastructures et d’animations culturelles. Nous avons pour objectif d’attirer 10,625 millions de touristes à horizon 2014 (soit 7% de croissance par rapport à 2013) grâce notamment à une augmentation de 30% au niveau des liaisons aériennes. La stratégie que nous avons élaborée pour atteindre cet objectif comprend des actions de relations publiques innovantes, un plan d’actions orienté web pour augmenter notre présence sur internet, sachant que 95% des Européens y ont recours pour leur achat de voyage, le renforcement des partenariats avec les TO et l’augmentation de la programmation aérienne au départ des marchés émetteurs.

SOURCE WEB Par Youness SAAD ALAMI  L’Economiste

Tags: Sophia Bennani, directeur marketing de l’ONMT- L’Amérique latine est un des marchés les plus prometteurs pour les prochaines années- Le Brésil est le 16e émetteur de touristes- mise en place des 3 liaisons hebdomadaires Sao Paulo-Casablanca-