MARRAKECH SE POSITIONNE SUR LE TOURISME ESTHÉTIQUE

MARRAKECH SE POSITIONNE SUR LE TOURISME ESTHÉTIQUE

UN SECTEUR DE NICHE RECOMMANDÉ PAR LA VISION 2020

LA VILLE A DÉSORMAIS SON CONGRÈS DE LA CHIRURGIE ESTHÉTIQUE

Ville de jet set, de cinéma et de people, Marrakech obtient un nouveau titre et devient aussi ville de chirurgie esthétique. Si de nombreux praticiens ont choisi de s’y installer à travers plusieurs centres spécialisés dans la médecine de beauté, c’est aussi en raison du micro-climat, qui favorise la détente et le farniente. Ainsi, Marrakech devient aussi une ville où les professionnels du domaine peuvent chercher le perfectionnement. D’ailleurs, depuis 2012, un congrès mondial de chirurgie esthétique -Marrakech World Aesthetic Congress- s’y tient chaque année et sa deuxième édition vient de s’achever. Ici, dans l’enceinte du centre de conférences de la Palmeraie de Marrakech qui a abrité l’événement, des panneaux d’interdiction de filmer ou de prendre des photos de cette conférence sont un peu partout. Et au besoin, ceux qui n’ont pas compris la consigne sont rappelés à l’ordre par les agents de sécurité. C’est que le congrès, organisé dans le cadre de la formation postuniversitaire continue, comprend un grand nombre de démonstrations et des injections in situ dirigées par de grandes sommités du domaine. Créé à l’initiative du professeur Fahd Benslimane, praticien à Casablanca et lui-même sommité au Maroc et ailleurs, ce congrès a pour objectif de  mettre à la disposition des professionnels nationaux et internationaux un enseignement théorique et pratique de qualité. Le concept est parti de l’idée de maintenir et réaffirmer le niveau d’excellence de la chirurgie plastique-régénératrice et de la médecine esthétique au Maroc, insiste Benslimane. Et plus tard, le congrès ambitionne de devenir une étape annuelle incontournable dans l’enseignement de spécialités aussi avancées que celles de la médecine régénératrice et de la chirurgie plastique esthétique. Et au bout de deux éditions, le concept a même séduit la Barts School of Medicine de la Queen Mary University of London qui  a désigné le Marrakech World Aesthetic Congress comme journée clinique reconnue dans le cursus de ses résidents.

Le congrès ambitionne de devenir une étape annuelle ncontournable dans l’enseignement de spécialités aussi avancées que celles de la médecine régénératrice et de la chirurgie plastique esthétique

Les 350 participants ont aussi pu visualiser, en exclusivité, des vidéos de dissections anatomiques en 3D et à découvrir, grâce à l’aménagement d’un espace d’exposition, les produits, les équipements ainsi que les services à la pointe de la technologie disponibles dans ce domaine. Au Maroc et comme partout dans le monde, le marché de l’esthétique est en progression et, selon les estimations des spécialistes, le pays compte quelque 80 chirurgiens du privé et du public. En l’absence de statistiques, l’on parle de 1.000  interventions de chirurgie esthétique par mois. Si la Tunisie est répertoriée comme étant une destination de référence dans le tourisme de santé avec des flux transfrontaliers importants, le contexte actuel dans la région du Maghreb plaide en faveur d’un repli stratégique de cette clientèle vers le Maroc. Et Marrakech compte bien se positionner sur cette niche.

SOURCE WEB Par  Badra BERRISSOULE  L’Economiste

Tags : congrès mondial de chirurgie esthétique -Marrakech World Aesthetic Congress- on parle de 1.000  interventions de chirurgie esthétique par mois-