Transport aérien RAM à la rescousse sur Tanger et Fès

Transport aérien  RAM à la rescousse sur Tanger et Fès

RAM n’en est pas à sa première expérience. En 2012, elle a dû remplacer environ 30 lignes supprimées par des compagnies low-cost.

Royal Air Maroc se mobilise. Suite à la suppression de lignes reliant Tanger et Fès à des villes européennes annoncée par «certaines compagnies aériennes étrangères en réaction à l’instauration par les pouvoirs publics d’une taxe aérienne», RAM renforce son offre sur ces deux villes, annonce le transporteur national dans un communiqué.

En coordination avec le ministère de l’Équipement, du transport et de la logistique, la compagnie marocaine a décidé de programmer des fréquences hebdomadaires supplémentaires de manière à assurer la même capacité habituelle de transport aérien sur ces deux villes. Une coordination qui n’implique pas de subventions ou d’aides financières, nous déclare RAM. Ainsi, pour que le service ne soit pas affecté sur ces aéroports, «le renforcement de cette offre sera effectué à partir d’avril 2014, date à compter de laquelle ces compagnies aériennes étrangères comptent mettre à exécution la suspension de ces lignes et qui coïncide avec l’entrée en vigueur de la taxe aérienne», poursuit le transporteur aérien. Actuellement, RAM est présente sur ces 2 lignes à raison de 8 fréquences par semaine. En remplaçant les lignes desservies notamment par Easyjet (Cf.www.lematin.ma), elle devra proposer 10 ou 20 lignes directes (en fonction de la demande) sur ces 2 destinations marocaines, nous confie la compagnie aérienne. Pour ce qui est de la tarification, RAM promet de proposer des billets à des prix abordables. «Nous allons proposer des prix qui sont dans la fourchette des prix pratiqués sur ces lignes. La tarification sera décidée en février prochain», nous annonce Royal Air Maroc. «Nous devons continuer à assurer une activité normale sur ces dessertes. C’est le tourisme national qui est en jeu. Une telle décision de suppression pourrait affecter considérablement le secteur du tourisme», nous déclare RAM. La compagnie aérienne nationale n’en est pas à sa première expérience. «RAM est venue à la rescousse du tourisme national, notamment en 2012. À cause du Printemps arabe, plusieurs compagnies, en particulier low-cost, avaient décidé de supprimer des lignes desservant le Maroc. Nous avons dû remplacer environ 30 lignes».

13 janvier 2014 – SOURCE WEB Par Mohamed Amine Hafidi, LE MATIN

Tags : RAM renforce son offre- cette offre sera effectué à partir d’avril 2014- suspension de ces lignes et qui coïncide avec l’entrée en vigueur de la taxe aérienne- billets à des prix abordables- Royal Air Maroc- C’est le tourisme national qui est en jeu-