FIN 2013 Maroc Le tourisme à l’heure de la segmentation

 FIN 2013   Maroc  Le tourisme à l’heure de la segmentation

BILAN Si l’année 2012 était dure pour le secteur touristique, 2013 est plutôt bonne. L’ONMT veut user de tous les moyens pour faire du Maroc une destination privilégiée par les touristes.

L’année 2012 n’aura pas été celle du tourisme pour le Maroc. C’est ce qu’a confirmé le Haut-Commissariat au Plan (HCP) dans sa toute récente note d’information relative aux résultats du compte satellite de tourisme au titre de l’année passée. Il en ressort que le produit intérieur brut (PIB) du secteur a atteint 57 milliards de dirhams l’année écoulée contre 56,7 milliards de dirhams en 2011. Sa contribution au PIB s’est ainsi établie à 6,9% en 2012 contre 7,1% une année auparavant. « La contribution du tourisme au produit intérieur brut (PIB) est en léger ralentissement sous l’effet d’une conjoncture mondiale difficile dans les principaux marchés, traditionnels, émetteurs de touristes à destination du Maroc », souligne le HCP dans sa note. En somme, la valeur ajoutée du secteur du tourisme serait en quasi stagnation comparativement à l’année 2011 (46,6 milliards de dirhams). Par ailleurs, les impôts nets de subventions sur les produits touristiques se sont accrus de 3,6%. LE MAROC CONTINUE À MISER SUR LES FRANÇAIS Les hôteliers peuvent à nouveau respirer, après une année 2012 plus que triste qui laissait craindre une crise plus longue et plus difficile à surmonter. Les chiffres de 2013 sont encourageants, selon l’Observatoire marocain du Tourisme. D’ailleurs Abderrafie Zouiten, directeur général de l’Office national marocain de tourisme (ONMT), présent lors du congrès du réseau Selectour Afat à Mazagan, l’a bien noté.Le congrès était non seulement l’occasion pour Selectour Afat, né de la fusion des deux entités il y a trois ans, de livrer ses chiffres 2013 mais surtout d’insister sur l’importance de la destination Maroc aux yeux des téléopérateurs et agences de voyages françaises. Sans surprise, le Maroc est la 5e destination fréquentée par les étrangers et la première hors Europe fréquentée par les Français. D’après Zouiten, « Cette année sera close avec 3,5 millions de touristes français en progression de 2% par rapport à 2012 ». D’après L’organisation française des professionnels de voyage SNAV, la tendance des réservations et des départs du marché français est plutôt à la hausse. Pour les réservations moyens courrier en octobre 2013, le taux de progression est de 2,6% en nombre de passagers et 6,1% en volume d’affaires. Pour les départs moyen courrier, le nombre de passagers s’est bonifié de 3% et celui du volume d’affaires de 6,6%. Le Maroc vient en deuxième position en matière des réservations des français en octobre 2013 après l’Espagne. Il figure ainsi parmi les principales destinations en volume d’affaires.Pour les départs, le royaume occupe toujours la même place. D’ailleurs, le taux de progression en octobre 2013 du nombre de départs des passagers est de 20%. Celui du volume des affaires avoisine les 30%. « Le Maroc est une destination de choix pour la France, et vis versa », commente Jean- Pierre Mas Président du réseau Selectour Afat. Des efforts doivent encore être déployés pour attirer plus de touristes français, s’accordent à dire l’ONMT et Selectour Afat. Comment ? L’ONMT semble avoir une nouvelle stratégie d’attaque. « On va aller vers une segmentation plus fine, par produit, tout en renforçant la stratégie de l’offre pour les familles notamment à Marrakech, Agadir et Essaouira. L’objectif est de multiplier aussi les pôles d’émission au départ de la province et de diversifier les destinations », promet Zouiten

décembre 2013_SOURCE WEB Par Mounia Kabiri Kettan L’Observateur Info

Tags : Zouiten - ONMT - Jean- Pierre Mas Président du réseau Selectour Afat - Le Maroc vient en deuxième position en matière des réservations des français en octobre 2013 après l’Espagne- L’objectif est de multiplier aussi les pôles d’émission au départ de la province et de diversifier les destinations-