Entretien avec Lahcen Haddad Casablanca va devenir une destination culturelle, balnéaire et d’affaire

 Entretien avec Lahcen Haddad   Casablanca va devenir une destination culturelle, balnéaire et d’affaire

Lahcen Haddad, ministre du Tourisme

Tourisme Lahcen Haddad, a présenté à Casablanca le Contrat-programme signé avec le Centre régional du tourisme de Casablanca. Sur la table, 10,3 milliards de dirhams dont 29% apportés par l’Etat. 46 projets sont identifiés dont trois structurants. Ces derniers seront mis en œuvre dans le cadre du programme « Animation, sports et loisirs » et se traduiront sur la période 2014-2017 par l’extension de la Marina de Casablanca actuellement en cours de développement, l’aménagement d’un nouveau port de pêche touristique ainsi qu’un terminal destiné à l’embarquement et au débarquement des bateaux de croisière. Quant aux 43 projets complémentaires, ils seront développés dans le cadre des programmes « Patrimoine et Héritage », « Niches à forte valeur ajoutée », « Animation, sports et loisirs » et « Biladi ». Le Contrat-programme engage les principaux intervenants, en l’occurrence, le ministère du Tourisme, la wilaya de Casablanca, la mairie, les Conseils régional et préfectoral ainsi que le Conseil régional du tourisme.

L’Observateur du Maroc. La région du Grand Casablanca a désormais son contrat-programme régional pour le développement du tourisme. Quel en sera l’apport et combien coûtera-t-il ?

Lahcen Haddad. C’est un programme ambitieux avec des composantes importantes au niveau de l’infrastructure (Marina, Quai de croisière, Hall d’exposition au niveau de Zenata). Par ailleurs, il comprend un pôle très important : le musé de l’art moderne et musée de l’histoire. Ces projets sont en cours. Une partie du travail est donc déjà entamée et il y a tout un travail de réhabilitation urbaine à parfaire. Casablanca va devenir une destination culturelle, balnéaire et d’affaire à travers le projet Zenata. Nous voulons transformer la capitale économique en destination touristique importante. Le contrat-programme est doté de 10 milliards de dirhams dont 29% proviennent du public et 71% du privé. Le rôle du ministère est d’assurer l’attractivité de la destination et de démarcher les investisseurs potentiels.
Quelle place réserve ce contrat-programme au tourisme d’affaire?Le tourisme d’affaire est très important. Nous souhaitons que Casablanca devienne la capitale du tourisme d’affaire en se dotant d’un Palais des congrès en plus d’un hall d’expositions tout en développant sa capacité d’hébergement. A la capacité d’accueil des hôtels existants s’ajouteront 7000 lits. Tout cela va donner une dynamique très importante au tourisme d’affaire, mais également au tourisme culturel.Quel sera le rôle de votre département dans tout cela ?Le ministère assurera la promotion de la destination Casablanca et veillera au respect des normes du développement durable. Il contribuera également au développement des ressources humaines.

SOURCE WEB  par Wassila Qaddioui L'observateur Infos_le 4 février 2014.

Tags : Lahcen Haddad, ministre du Tourisme- Contrat-programme signé avec le Centre régional du tourisme de Casablanca- programme « Animation, sports et loisirs »- programmes « Patrimoine et Héritage »- « Niches à forte valeur ajoutée »- « Animation, sports et loisirs » -« Biladi »-