Maroc UE Des bateaux de pêche canariens dans les eaux marocaines

   Maroc  UE   Des bateaux de pêche canariens dans les eaux marocaines

La contrepartie financière totale annuelle de cet Accord est de 40 millions d'euros dont 16 millions pour payer l'accès aux ressources, 14 millions sous forme d'appui au secteur de la pêche marocaine et 10 millions provenant de la contribution de la flotte

Suite à l'adoption du nouveau Protocole de pêche entre le Maroc et l'Union européenne, 33 bateaux de pêche canariens pourront opérer dans les eaux marocaines.

L’adoption du Protocole de pêche Maroc-UE fait bien des heureux. La porte-parole du groupe parlementaire du Parti Populaire (PP) au sein de la Commission de l'Agriculture du Parlement des Iles Canaries, Ana Guerra l’a qualifié de «nouvelle magnifique».

Et pour cause, ce Protocole permettra à pas moins de 33 bateaux de pêche canariens d’opérer dans les eaux marocaines. En effet, suite à l’adoption de cet accord, une centaine de bateaux de pêche espagnols, dans leur majorité consacrés à la pêche artisanale, pourront opérer dans les eaux marocaines, avec 700 membres d'équipage, principalement andalous et canariens.

«Il s'agit là d'un acquis important pour l'ensemble de la flotte espagnole, notamment des Iles Canaries, qui va permettre de générer des emplois directs à quelque 800 pêcheurs», a indiqué Ana Guerra.

De son côté, le ministre canarien de l'Agriculture, l'Elevage, de la Pêche et de l'Eau, Juan Ramon Hernandez, a exprimé la volonté du gouvernement canarien de travailler conjointement avec la partie marocaine pour examiner la possibilité d'accélérer les procédures pour que la flotte espagnole puisse commencer à opérer dans les eaux marocaines en ce mois de février.

18 février 2014 - SOURCE WEB Par H.S., LE MATIN

Tags : Maroc  UE - nouveau Protocole de pêche entre le Maroc et l'Union européenne - La contrepartie financière totale annuelle de cet Accord est de 40 millions d'euros- bateaux de pêche canariens- eaux marocaines- générer des emplois directs à quelque 800 pêcheurs- ministre canarien de l'Agriculture, l'Elevage, de la Pêche et de l'Eau, Juan Ramon Hernandez-