Les arrivées de touristes allemands devraient progresser de 15% cette année

Les arrivées de touristes allemands devraient progresser de 15% cette année

L’objectif à plus long terme est d’atteindre 1 million de touristes allemands  Des conventions sont en cours de signature pour améliorer la programmation de la desserte par les TO et les compagnies aériennes. Une dizaine de fréquences  aériennes supplémentaire dès l’hiver 2014-2015.

Forte participation du Maroc à la 49e édition du Salon international du tourisme de Berlin (ITB), organisée du 5 au 9 mars. Les équipes de l’Office national marocain du tourisme (ONMT), le ministère de tutelle, les différents Conseils régionaux du tourisme ainsi que plusieurs professionnels du secteur ont répondu présent lors de cette manifestation, la plus grande à l’échelle mondiale, afin de vendre la destination Maroc aux touristes et opérateurs allemands. Il faut dire qu’avant même la tenue du salon, un travail de fond a été mené par la délégation de l’ONMT en Allemagne, notamment à l’occasion de la tournée effectuée par Abderrafie Zouiten, DG de l’office, au mois de février. «M. Zouiten a initié lors de cette tournée des contacts extrêmement importants avec des tour-opérateurs et des compagnies aériennes allemandes. Des contrats sont en cours de signature ; ils devront permettre des développements importants en terme de programmation de la destination Maroc par les TO et les compagnies aériennes. Nous abordons donc cette édition du salon avec beaucoup d’optimisme», affirme Jamal Kilito, directeur des marchés à l’ONMT.

Ces conventions, dont l’annonce officielle devrait avoir lieu en cours d’année, tomberont à point nommé puisque sur le marché allemand, la position du Maroc est assez particulière. «La notoriété de la destination a considérablement augmenté auprès des touristes allemands. Néanmoins, nous ne transformons pas assez suffisamment cela en actes d’achat, et ce, pour plusieurs raisons», concèdent les équipes de l’office. En 2013, les arrivées de touristes allemands ont progressé de 13%, à environ 600 000. «Nous pouvions faire beaucoup plus si nous avions la possibilité de présenter le Maroc comme destination alternative à l’Egypte et la Tunisie. Malheureusement, l’offre balnéaire du Maroc reste très limitée par rapport à ces marchés. Agadir offre par exemple à peine 30000 lits balnéaires contre plus de 100000 à Sharm el Sheikh et plus de 60 000 à Hammamet», ajoutent les responsables. En clair, le Maroc n’a pas su profiter de la crise que traversent les pays concurrents. «Les clients perdus par la Tunisie et l’Egypte ont été récupérés principalement par la Turquie, la Grèce, Chypre et les Iles Canaries», précise un voyagiste.

65 fréquences hebdomadaires actuellement

La croissance de 13% en 2013 résulte donc des atouts historiques du Maroc. Elle a d’ailleurs été portée par Marrakech, qui, pour la première fois, a dépassé Agadir en termes d’arrivées de touristes allemands, ainsi que par les circuits culturels. Car, faute d’offre balnéaire suffisante, les opérateurs misent sur les courts séjours, notamment à Marrakech, d’autant plus que la demande se développe sur ce segment. «Pour les courts séjours, l’offre marocaine est la plus adaptée. D’une part, notre desserte aérienne n’est pas rigide. Elle est essentiellement assurée par des liaisons régulières avec deux à trois fréquences par semaine, ce qui permet de combiner des jeudi-dimanche ou des vendredi-lundi. D’autre part, nous sommes l’une des destinations du sud de la Méditerranée les plus présentes sur internet, ce qui favorise la réservation directe pour les courts séjours. C’est un segment sur lequel on se distingue par rapport à nos concurrents qui sont plus sur des packages rigides d’une semaine ou de dix jours. Par ailleurs, les TO spécialisés et même généralistes offrent de plus en plus de packages courts séjours sur le Maroc, ce qui est important car le touriste allemand se renseigne beaucoup sur internet mais préfère acheter chez son agence de voyages», expliquent les équipes de l’ONMT.

Pour 2014, les responsables affirment qu’ils continueront de miser sur les mêmes atouts, en attendant le développement d’une offre balnéaire adaptée. Ils comptent mettre en avant, à côté d’Agadir, des destinations comme Marrakech, Essaouira, Mazagan, Tanger et Fès. L’ONMT table sur une croissance de 15% des arrivées d’Allemands au cours de cette année. A plus long terme, l’objectif est d’atteindre 1 million de touristes allemands. Mais pour cela, outre le développement de l’offre d’hébergement, il faut aussi augmenter le nombre de dessertes aériennes liant le Maroc à l’Allemagne. «Actuellement, nous sommes à environ 65 fréquences hebdomadaires. Pour pouvoir atteindre l’objectif d’un million de touristes allemands, il faudrait avoir 120 fréquences», confie un cadre de l’office qui ajoute qu’une dizaine de fréquences supplémentaires devraient être mises en place dès la saison d’hiver 2014-2015.

2014-03-15_SOURCE WEB Par La Vie éco

Tags : L’objectif à plus long terme est d’atteindre 1 million de touristes allemands  - Des conventions sont en cours de signature pour améliorer la programmation de la desserte par les TO et les compagnies aériennes- Une dizaine de fréquences  aériennes supplémentaire dès l’hiver 2014-2015- Jamal Kilito, directeur des marchés à l’ONMT- le touriste allemand se renseigne beaucoup sur internet mais préfère acheter chez son agence de voyages-