Elaboration d’un programme d\'action régional intégré Les provinces du Sud en tête du peloton

  Elaboration d’un programme d\'action régional intégré  Les provinces du Sud en tête du peloton

Les schémas régionaux d'aménagement du territoire (SRAT) des régions de Tadla-Azilal, Meknès-Tafilelt, Guelmim-Smara et Oued et Eddahab-Lagouira, ont abouti à la réalisation de nombre de projets de développement et à l'élaboration de programmes d'action régionaux intégrés (PARI), a indiqué, mercredi à Rabat, le ministre de l'Urbanisme et de l'Aménagement du territoire national.Intervenant lors d'une réunion de la Commission interministérielle permanente de l'aménagement du territoire (CIPAT) avec les présidents des quatre conseils régionaux, le ministre a relevé que la mise en œuvre de ces projets dépend des moyens et des efforts consentis par tous, aux niveaux local, régional et central, ajoutant qu'elle constitue un pas décisif dans le processus de décentralisation et de déconcentration qui sont un gage du succès de ce projet collectif entre l'Etat et les collectivités locales. Et d'ajouter que «nos objectifs sont ambitieux afin de faire de nos régions un espace d'investissement national et international et mettre en avant notre modèle particulier aux niveaux régional et continental».Le PARI de la région de Oued Eddahab-Lagouira vise ainsi à maximiser la création d'emplois en valorisant les ressources régionales. Il représente une manière efficace de concilier efficacité économique et préservation des richesses d'une part, et justice sociale et préservation de l'environnement, d'autre part.Ce programme compte plusieurs projets proposés, intégrés dans le cadre du contrat-programme (2013-2018) de la région, relatifs à l'augmentation de la capacité de déchargement des poissons à moyen et long termes, aux infrastructures de production de l'eau potable, à l'augmentation de la production énergétique, à l'amélioration des transports terrestre et aérien ainsi qu'à l'amélioration des activités productives.Il compte également des projets relatifs à l'organisation d'agglomérations qui seront la base d'une structuration urbanistique de la région, au développement touristique et agricole, à la protection et promotion de l'environnement, à l'amélioration de la gouvernance territoriale et à l'amélioration des réseaux de télécommunications.De son côté, le PARI de la région de Guelmim-Smara vise à instaurer les bases d'une commercialisation territoriale de la région et promouvoir sa compétitivité et créer les bases d'une dynamique économique répondant aux besoins incessants des habitants selon une approche de développement humain durable.Le programme stipule également que les interventions futures prioritaires pour la région seront la construction de l'autoroute reliant Agadir et la région de Chbika, la mise à niveau du réseau routier régional et du port de Tan-Tan, la mobilisation des ressources hydrauliques et la réhabilitation des barrages dans le cadre d'un programme régional.Ces interventions comportent également le lancement de deux projets touristiques structurants, à savoir les stations balnéaires Oued Chbika et Plage Blanche, l'aménagement de la zone touristique nord de la région El Outia Tan Tan, la promotion des projets touristiques oasiens dans la région, la construction de l'hôpital régional, la mise à niveau des infrastructures sanitaires et la promotion de la politique de proximité dans ce secteur, en plus de la mise en application du programme régional d'économie sociale.Pour sa part, le programme d'action régional intégré de la région Meknès Tafilalet compte plusieurs axes proposés relatifs notamment à l'intégration de la région dans les grands réseaux nationaux futurs (routes, accès aux pôles de développement, aéroports), à la promotion du développement d'un complexe urbain et d'un pôle économique fort autour de Meknès et à l'amélioration des conditions de vie et l'augmentation des revenus dans la montagne. Il vise également le désenclavement des zones montagneuses, l'amélioration des conditions de vie, la concrétisation de la notion de solidarité, l'amélioration de la productivité des cultures destinées à l'industrie, l'aménagement de zones touristiques, la hausse des activités de formation supérieure dans les différentes spécialités, l'aménagement de la zone de climat aride ainsi que la concrétisation d'un mécanisme contractuel entre l'Etat et la région.

 

Samedi 8 Mars 2014_SOURCE WEB Par MAP/Libération

Tags : Les schémas régionaux d'aménagement du territoire (SRAT) des régions de Tadla-Azilal, Meknès-Tafilelt, Guelmim-Smara et Oued et Eddahab-Lagouira- élaboration de programmes d'action régionaux intégrés (PARI)- Commission interministérielle permanente de l'aménagement du territoire (CIPAT)- le PARI de la région de Guelmim-Smara vise à instaurer les bases d'une commercialisation territoriale de la région et promouvoir sa compétitivité et créer les bases d'une dynamique économique répondant aux besoins incessants des habitants selon une approche de développement humain durable-