Afrique L’ONCF se met sur les rails du continent

Afrique L’ONCF se met sur les rails du continent

Le transporteur ferroviaire finalise deux nouvelles conventions de coopération avec la société des chemins de fer du Gabon et celle de Djibouti. L’Office se positionne aussi en acteur régional de référence et promeut le transfert des connaissances. L’Office national des chemins de fer (ONCF) ne pouvait pas mieux célébrer ses 50 ans d’activité. D’une pierre deux coups, le transporteur ferroviaire a en effet signé, en fin de semaine dernière, deux nouvelles conventions de coopération avec la société des chemins de fer du Gabon et celle de Djibouti, concrétisant ainsi une nouvelle dimension que le transporteur ferroviaire compte insuffler à ses activités. Ces partenariats ont été scellés en marge d’un séminaire international organisé autour du thème central des «chemins de fer entre le passé, le présent et l’avenir», en collaboration avec l’Union internationale des chemins de fer (UIC), dont l’ONCF préside la représentation africaine. «Ces partenariats s'inscrivent en droite ligne avec l'engagement du Maroc, conformément à la dynamique insufflée par  le roi Mohammed VI pour le renforcement de la coopération Sud-sud», déclare un communiqué du transporteur. Une réunion du Comité exécutif de l’UIC – Région Afrique, a également été tenue avec la participation de hauts responsables d’une quinzaine de réseaux ferrés, représentant une dizaine de pays du continent. Au menu, figurait l’examen de l’état d’avancement du plan d’action arrêté pour 2014. Ce programme intègre, entre autres actions phares, «l’organisation au Maroc de deux sessions de formation au profit de cadres ferroviaires africains sur la sécurité et la maintenance de la voie», en plus de la définition du système de déclinaison de la stratégie «Africa Rail», arrêtée à l’horizon 2040. Ce secteur veut en effet clairement reprendre sa place dans le dispositif de l'infrastructure de l’Afrique de demain. Une table ronde d’acteurs continentaux du secteur s’est même penchée sur les visions de «revitalisation des chemins de fer à travers le monde et plus particulièrement celle relative à la région Afrique».Acteur régionalL’ONCF mise également dans la coopération infra-régionale, pour un développement durable du secteur des rails en Afrique du Nord. L’Office a également présidé, durant la même semaine à Marrakech, la 31e session du Comité du transport ferroviaire du Maghreb (CTFM). Plusieurs hauts responsables des cinq réseaux maghrébins ont pris part aux travaux de cette rencontre. Les thématiques abordées portent sur le renforcement de l’échange de bonnes pratiques entre ces réseaux, qui ont couvert le système de management des ressources humaines, les activités voyageurs et fret, ainsi que les techniques liées aux infrastructures ferroviaires. Les acteurs régionaux du secteur semblent aujourd’hui unanimement convaincus de l’intérêt du développement en commun de projets dans le secteur ferroviaire. Les actes n’ont cependant pas encore rejoint les paroles.

Publié le 11-03-2014 à 20:00 _SOURCE WEB Par  Safall FALL Lesecos

Tags: Le transporteur ferroviaire finalise deux nouvelles conventions de coopération avec la société des chemins de fer du Gabon et celle de Djibouti- L’Office se positionne aussi en acteur régional de référence et promeut le transfert des connaissances- L’Office national des chemins de fer (ONCF) ne pouvait pas mieux célébrer ses 50 ans d’activité- séminaire international organisé autour du thème central des «chemins de fer entre le passé, le présent et l’avenir- l’Union internationale des chemins de fer (UIC), dont l’ONCF préside la représentation africaine-Une réunion du Comité exécutif de l’UIC – Région Afrique, a également été tenue avec la participation de hauts responsables d’une quinzaine de réseaux ferrés, représentant une dizaine de pays du continent- définition du système de déclinaison de la stratégie «Africa Rail», arrêtée à l’horizon 2040- Comité du transport ferroviaire du Maghreb (CTFM)-