Le ministère des transports crée un observatoire du Transport aérien

  Le ministère des transports crée  un observatoire du Transport aérien

 

 

La direction du transport aérien met en place un nouvel instrument de mesure de la performance du secteur aérien et de comparaison du Maroc avec les destinations touristiques concurrentes. Cet observatoire du transport aérien -OTA- compte réaliser une panoplie d’études, de notes thématiques et de publications conjoncturelles...

 

   

Aziz Rabbah, Ministre de l’Equipement,
du Transport et de la Logistique

 

 

Nabil Lakhel, Directeur du Transport Aérien

Le ministère des Transports inaugure une nouvelle manière de travailler. En mettant en place un observatoire du transport aérien, le département du transport aérien compte insuffler une nouvelle dynamique au secteur. «La stratégie AJWAA que nous comptons mettre en œuvre prochainement boostera l’aviation civile de notre pays dans toutes ses composantes et de manière globale. Aussi, et pour un meilleur suivi de la mise en œuvre de ladite stratégie, semble t-il très judicieux de mettre en place l’Observatoire du Transport Aérien. » souligne Aziz Rabbah, ministre de l’Equipement, du Transport et de la Logistique.

Cet observatoire sera alimenté par un système d’information des activités du transport aérien actuellement en cours de réalisation. Il sera, selon le ministère plus qu’un simple espace de débat, de concertation et d’échange qui devra regrouper tous les intervenants dans le secteur aérien mais aussi «un outil qui permettra à la fois la gouvernance de la stratégie du secteur et l’exercice de la veille stratégique dans un environnement très concurrentiel et en perpétuelles mutations.» souligne Aziz Rabbah.

Ainsi, peut-on lire dans la première publication de cet observatoire que la mise en œuvre de l’accord Open Sky en 2006 avec l’Union Européenne a engendré pour le Maroc plusieurs impacts positifs. A l’exception de l’année 2012 qui a connu une baisse en termes de trafic à cause des retombées négatives de la crise financière mondiale et du printemps arabe, l’année 2013 a été marquée par un retour à la hausse de trafic enregistrant ainsi une augmentation de 9,73% par rapport à l’année 2012.

Le marché européen confirme toujours sa position dominante dans l’ensemble du trafic aérien commercial de passagers au Maroc avec une part du marché qui a enregistré une augmentation, passant de 80,30% en 2012 à 80,81% en 2013.

Sur le marché européen, la France arrive toujours en première position avec 5.345.639 passagers en 2013, soit environ 44 % de l’ensemble du trafic commercial international Maroc-Europe. L’Espagne, la Belgique et l’Italie ont la même part du marché européen, soit 10%. Le Royaume Uni arrive au 5ème rang avec une part de 7% du Marché Maroc-Europe.

Ces cinq pays (Top 5) comptent à eux seuls 80,83 % de l’ensemble du trafic commercial international Maroc-Europe, enregistrant ainsi une augmentation de 6,31 % par rapport à l’année 2012.

Le Moyen Orient constitue le deuxième marché pour le Maroc et ce, malgré la baisse de sa part du marché qui a passé de 7,13% en 2012 à 6,68% en 2013.

Le marché Maroc-Afrique arrive en troisième position avec 859.339 passagers en 2013 enregistrant une augmentation légère de l’ordre de 1% par rapport à l’année 2012.La part du marché africain en termes de trafic a connu, quand à elle, une légère baisse en passant de 6,17% en 2012 à 5,72% en 2012.

Autre donnée intéressante relevé par la première publication de l’OTA : en termes du nombre de passagers transportés (trafic commercial) en 2013, le Groupe RAM occupe le premier rang (6.560.778 passagers) largement devant RYAN AIR qui arrive en deuxième position (2.362.591passagers), suivie par EASY JET (1.232.419 passagers), puis par JETAIRFLY (1.110.101 passagers). L’opérateur aérien Low Cost AIR ARABIA MAROC arrive en cinquième position (827.676 passagers). Ces Cinq compagnies aériennes (Top 5) totalisent environ 73 % du trafic commercial passagers enregistré en 2013.

«Notre ambition est grande à travers la mise en place de l’OTA, pour mieux suivre l’évolution du secteur aérien, d’une part, et pour aussi agir efficacement face à certaines situations exceptionnelles liées au contexte international marqué par des évolutions rapides et des mutations très profondes, d’une autre part. » explique Nabil Lakhel, directeur du Transport Aérien.

Le ministère de l’Equipement, du Transport et de la Logistique prend ainsi les devants et se positionne sur l’échiquier international pour être à même de relever les défis stratégiques du secteur.

Forte augmentation de la desserte régulière du Maroc durant la saison IATA (hiver 2013/2014) :

- 1.243 vols programmés par semaine, soit 218 vols hebdomadaires additionnels et une hausse de (+21,27%) par rapport à la saison passée (hiver 2012/2013).

- 13 nouvelles lignes qui sont desservies pour la première fois pendant la saison actuelle.

- 97 vols hebdomadaires additionnels offerts par les compagnies aériennes classiques qui assurent 62,26 % de la desserte globale du Maroc.

- 469 vols par semaine programmés par les compagnies Low Cost, soit une augmentation 37,13% par rapport à la saison hiver 2012/2013.

- 575 vols par semaine programmés par les compagnies marocaines (Groupe RAM et AIR ARABIA MAROC), soit 46,25% de la desserte globale du Maroc.

- 514 vols par semaine programmés par le Groupe RAM, soit 67 vols hebdomadaires additionnels représentant une hausse de 15% par rapport à la saison hiver 2012/2013 et 41,35% de la desserte globale du Maroc.

Le 8 Avril 2014_SOURCE WEB Par Tourisma Post

 

Tags : Aziz Rabbah, Ministre de l’Equipement du Transport et de la Logistique - Nabil Lakhel, Directeur du Transport Aérien - Forte augmentation de la desserte régulière du Maroc durant la saison IATA (hiver 2013/2014)- La stratégie AJWAA que nous comptons mettre en œuvre prochainement boostera l’aviation civile de notre pays dans toutes ses composantes et de manière globale-