L’agriculture solidaire 492 projets lancés à ce jour pour un investissement de 6,3 MMDH

L’agriculture solidaire  492 projets lancés à ce jour pour un investissement de 6,3 MMDH


 

L’agriculture solidaire a connu une nouvelle dynamique, depuis l’avènement du Plan Maroc Vert (PMV) en 2008, avec le lancement depuis 2010 de 492 projets ayant nécessité un investissement de 6,3 milliards de dirhams (MMDH) à fin 2013.

Selon des données du ministère de l’agriculture et la pêche maritime, rendues publiques à l’occasion du lancement à Meknès de la 7è édition des assises de l’agriculture, ces projets qui visent à faire de ce secteur un levier de développement humain et économique et qui ont mobilisé une enveloppe budgétaire de 6,3 MMDH à fin 2013, impacteront directement les conditions de vie, de travail et les revenus de 719.742 petits agriculteurs et couvriront une superficie globale de 747.735 hectares.

Comparativement aux objectifs du PMV à l’horizon 2020, ces projets représentent à terme 67 pc en termes d’investissement, 84 pc du nombre des bénéficiaires ciblés et 90 pc au niveau du nombre de projets.


Aujourd’hui, 29 projets ont déjà été menés à termes sur les 492 projets lancés depuis 2010. Ils sont désormais entre les mains des différentes organisations professionnelles bénéficiaires. 

Cela représente près de 17.780 hommes et femmes qui exploitent près de 78.697 hectares grâce à un investissement d’environ 442 millions de dirhams.

En revanche, 3 pc des projets engagés (16 projets) ont dû être interrompus en raison du désistement des bénéficiaires ou à cause de facteurs complexes inexistants lors de l’étude de faisabilité, selon la même source.

Les 447 projets en cours de mise en oeuvre à fin mars 2014, se situent en grande majorité (54 pc) dans 5 régions, en l’occurrence Tanger Tétouan (16 pc), Taza Taounate Al Hoceima, Souss Massa Draa et Meknès Tafilalet (10 pc), et Marrakech-Tensift-Al Haouz (9 pc).

La répartition de ces 447 projets par type de production fait ressortir une prédominance des filières végétales (76 pc) pour un investissement global de 10,5 MMDH couvrant une superficie de 568.178 ha au profit de 406.457 bénéficiaires.


La filière oléicole arrive en tête avec 33 pc en nombre total des projets, 31 pc en termes d’investissements et 33 pc en terme de superficie totale ciblée. La filière arboricole occupe la deuxième place avec 16 pc des investissements.

Les filières animales viennent en deuxième position en termes du nombre de projets (24 pc), soit 118 projets avec un investissement global de 2.2 MMDH et en faveur de 275.291 bénéficiaires.


Concernant la plantation, près de 227.471 hectares ont été plantés à fin mars 2014. En termes de répartition par filières, le secteur oléicole accapare la part de lion avec 172.000 hectares, suivi du cactus avec plus de 27.700 hectares et de l’amandier avec près de 18.600 hectares.

Pour ce qui est de la valorisation, 139 unités de valorisation ont été créées à ce jour. Les unités de trituration, de conditionnement et les centres de collecte du lait constituent les deux tiers des unités construites.

Les aménagements hydro agricoles ne sont pas en reste, puisque 68.709 hectares ont été aménagés à ce jour en petite et moyenne hydraulique. 

En termes de répartition géographique, l’essentiel des aménagements hydro-agricoles se concentre dans les régions de Guelmim- Es Smara, Marrakech Tensift Al Haouz et Meknès Tafilalet qui se sont accaparées 62 pc des réalisations.


Quant à l’aménagement pastoral, il concerne la plantation d’espèces fourragères pérennes, la création et l’aménagement de points d’eau. Ainsi 8.360 hectares d’atriplex ont été plantés et 228 points d’eau destinés à l’abreuvement du cheptel ont été aménagés.


Par ailleurs 6.346 têtes de petits ruminants ovins et caprins ont été distribués, ainsi que 31.253 ruches pleines et vides.

La septième édition des Assises, organisée en partenariat avec l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et L’agriculture (FAO) sous le thème de l’»Agriculture familiale», envisage de trouver des solutions pérennes pour tous les petits agriculteurs nationaux, dans la continuité des chantiers insufflés par le Pilier II du Plan Maroc Vert (PMV), qui apporte une attention toute particulière à ce modèle économique.


Plateforme de discussion, puissant outil porteur et émetteur de solutions à l’attention de l’agriculture marocaine et apportant des réponses concrètes à des problématiques aussi bien nationales qu’internationales, les Assises de l’agriculture, sont l’occasion pour les agriculteurs et les professionnels du secteur de s’arrêter sur les réalisations et avancées enregistrées par ce secteur stratégique de l’économie nationale, qui emploie 45 pc de la population active, et qui contribue à hauteur de 19 pc au PIB national.

28/4/2014_SOURCE WEB Par L’Opinion

Tags : L’agriculture solidaire- Plan Maroc Vert (PMV)- depuis 2010 de 492 projets ayant nécessité un investissement de 6,3 milliards de dirhams (MMDH) à fin 2013-enveloppe budgétaire de 6,3 MMDH à fin 2013, impacteront directement les conditions de vie, de travail et les revenus de 719.742 petits agriculteurs et couvriront une superficie globale de 747.735 hectares- objectifs du PMV à l’horizon 2020, ces projets représentent à terme 67 pc en termes d’investissement, 84 pc du nombre des bénéficiaires ciblés et 90 pc au niveau du nombre de projets- La filière oléicole arrive en tête avec 33 pc en nombre total des projets- Les filières animales viennent en deuxième position- En termes de répartition par filières, le secteur oléicole accapare la part de lion avec 172.000 hectares, suivi du cactus avec plus de 27.700 hectares et de l’amandier avec près de 18.600 hectares- l’essentiel des aménagements hydro-agricoles se concentre dans les régions de Guelmim- Es Smara, Marrakech Tensift Al Haouz et Meknès Tafilalet qui se sont accaparées 62 pc des réalisations- Quant à l’aménagement pastoral, il concerne la plantation d’espèces fourragères pérennes, la création et l’aménagement de points d’eau- continuité des chantiers insufflés par le Pilier II du Plan Maroc Vert (PMV), qui apporte une attention toute particulière à ce modèle économique-les Assises de l’agriculture, sont l’occasion pour les agriculteurs et les professionnels du secteur de s’arrêter sur les réalisations et avancées enregistrées par ce secteur stratégique de l’économie nationale, qui emploie 45 pc de la population active, et qui contribue à hauteur de 19 pc au PIB national-