Artisanat Une étude pour évaluer les performances de la Maison de l\'artisan

 Artisanat  Une étude pour évaluer les performances de la Maison de l\'artisan

La Vision 2015 ambitionne de porter le chiffre d’affaires du secteur à 24 milliards de DH et les exportations à 7 milliards.

Le ministère de l’Artisanat planche sur une nouvelle stratégie pour la Maison de l’artisan. Cet établissement public a été, pour rappel, créé en 1957 en tant que dispositif institutionnel destiné à la promotion et à la commercialisation de l’artisanat sur le marché local et à l’étranger. Avec l’arrivée à terme l’année prochaine de la vision 2015 (la stratégie mise en place et signée le 20 février 2007 entre le gouvernement et les professionnels pour le développement du secteur), une étude sera lancée cette année pour l’évaluation de l’impact des activités de la Maison de l’artisan à l’échelle nationale et internationale. Rappelons que la priorité majeure de cette vision est la création d’emplois, soit 117 500 nouveaux emplois directs, mais elle a également pour objectif d’augmenter le chiffre d’affaires du secteur à 24 milliards de DH, de multiplier par 10 le volume des exportations à 7 milliards de DH et de générer 4 milliards de DH de PIB supplémentaires. L’ambition aussi est de créer un tissu d’entreprises dynamiques, soit 300 nouvelles PME, dont 10 à 20 acteurs de référence. La Vision 2015 s’appuie entre autres sur une politique de promotion d’envergure, visant à construire une image d’excellence pour l’artisanat auprès des marchés ciblés nationaux et à l’international, et à introduire les produits artisanaux dans les réseaux de distribution modernes.

C’est l’une des missions essentielles de la Maison de l’artisan, qui est considérée comme le levier marketing du département de l’Artisanat. «La traduction de la stratégie de développement de l’artisanat marocain -vision 2015- dans le volet promotion et commercialisation passe par la réussite des activités et missions de la Maison de l’artisan, se fondant sur la concrétisation de manière efficace sur le secteur en améliorant son chiffre d’affaires national et à l’étranger. C’est en s’inscrivant dans cette dynamique que la Maison de l’artisan lance ce marché, dont l’objet est de recruter un cabinet qui devrait l’accompagner dans l’accomplissement de son programme pendant 2 ans», indiquent les responsables de l’établissement à l’occasion de l’appel d’offres qu’ils ont lancé et dont l’ouverture des plis est prévue le 29 mai prochain. Le but donc de ce marché est d’évaluer et de mesurer l’impact des activités de la Maison de l’artisan, mais également d’élaborer de nouvelles orientations stratégiques sur 5 ans, permettant à l’établissement de mieux cibler ses marchés et actions ultérieures. Selon le ministre de l’Artisanat et de l’économie sociale et solidaire, le secteur de l’artisanat, toutes composantes confondues, à savoir l’artisanat à fort contenu culturel, l’artisanat utilitaire et l’artisanat de service, emploie environ 2,3 millions d’artisans. Le chiffre d’affaires global du secteur a enregistré un taux de croissance annuel moyen de 13% entre 2007 et 2012. L’emploi a progressé, lui, de 2,3% sur la même période. De même à fin 2013, plus de 700 PME ont été créées, dépassant ainsi l’objectif fixé à 300 PME pour 2015. Les coopératives d’artisanat se sont également multipliées, passant de 773 en 2008 à 1 640, avec un effectif d’adhérents qui atteint les 28 305.

 

Publié le : 26 avril 2014 – SOURCE WEB Par Moncef Ben Hayoun, LE MATIN

Tags :- La Vision 2015 ambitionne de porter le chiffre d’affaires du secteur à 24 milliards de DH et les exportations à 7 milliards- nouvelle stratégie pour la Maison de l’artisan- Le ministère de l’Artisanat- Cet établissement public a été, pour rappel, créé en 1957 en tant que dispositif institutionnel destiné à la promotion et à la commercialisation de l’artisanat sur le marché local et à l’étranger- élaborer de nouvelles orientations stratégiques sur 5 ans-Selon le ministre de l’Artisanat et de l’économie sociale et solidaire, le secteur de l’artisanat, toutes composantes confondues, à savoir l’artisanat à fort contenu culturel, l’artisanat utilitaire et l’artisanat de service, emploie environ 2,3 millions d’artisans- Les coopératives d’artisanat se sont également multipliées, passant de 773 en 2008 à 1 640, avec un effectif d’adhérents qui atteint les 28 305-