Loisirs Marocains Les Marocains préfèrent passer des vacances sur le mode traditionnel

Loisirs  Marocains  Les Marocains préfèrent passer des vacances sur le mode traditionnel

Les familles vont souvent au bord de la mer pour leurs vacances.

À quelques jours seulement de la fin de l’année scolaire, tout le monde commence à se demander «Où passer de bonnes vacances ?» En ce moment, la destination pour les vacances d’été est le centre d’intérêt de toute la famille, parents et enfants. Serrés par le Ramadan qui coïncidera avec le mois de juillet cette année, on n’a plus que le mois de juin pour se détendre, se divertir et surtout se retrouver en famille. Plusieurs personnes ont déjà pris leur congé pour pouvoir profiter des premiers rayons de soleil d’été avant le mois saint. «Je suis content d’avoir fixé mes dates de congés pour les deux dernières semaines du mois de juin. Comme tous les ans, notre destination estivale fétiche c'est la plage. Cette année, je vais emmener ma petite famille à Agadir. Nous comptons bien profiter des rayons de soleil au bord de la mer avant le mois du Ramadan. Nous allons louer un appartement pour une semaine. C’est la première fois que mes enfants vont se rendre dans cette ville. Je voudrais qu’ils s’amusent au maximum. Vivement les vacances alors !» confie Brahim, salarié dans une entreprise à Casablanca.

Pour une question de pratique et de proximité, les stations balnéaires restent la destination préférée d’un grand nombre de familles marocaines. Agadir, El Jadida, Tétouan, Saïdia… accueillent chaque année les estivants qui cherchent à sortir de la routine quotidienne et profiter de la beauté des paysages. Dans l’objectif de faire découvrir aux touristes nationaux toute l’étendue de l’offre touristique marocaine en matière de destinations, de produits et d’activités à pratiquer en famille ou entre amis, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) avait lancé en avril dernier une campagne, intitulée «Kounouz Biladi», en partenariat avec la Confédération nationale du tourisme. Cette campagne, qui a été mise en place en préparation des vacances scolaires, renvoyait vers le site web kounouzbiladi.com qui offre aux touristes nationaux la possibilité de consulter les offres des agences de voyages participant à l’opération et d’accéder à la plateforme de réservation qui référence plus de 600 établissements d’hébergement touristique et plus de 100 restaurants à travers le Maroc.

Toutefois, pour certaines personnes, même ce genre de formules ne peut pas être à leur portée. Ils préfèrent louer un appartement ou bien passer les vacances chez un proche. «Il est hors de question de réserver dans un hôtel. Le prix de la nuitée est au moins de 250 ou 300 DH, et comme nous sommes nombreux, nous serons obligés de prendre deux, voire trois chambres, sans compter les repas, les activités, les sorties, les cadeaux… ce qui me coûtera les yeux de la tête. L’idéal donc serait de trouver une maison à louer à 200 ou 300 DH la nuitée pour une semaine au maximum», affirme Mourad, commerçant. D’après l’analyse de la demande touristique effectuée en 2011 par l’Observatoire du tourisme (OT), près des deux tiers des touristes marocains (63%) séjournent dans leur famille ou chez des amis. Les autres louent des appartements (18%) ou plus rarement descendent dans des hôtels (17%). L’étude révèle que l’offre hôtelière destinée à la clientèle nationale ne correspond pas à son pouvoir d’achat. Du coup, l’on constate que les touristes nationaux ont tendance à aller vers les offres les moins chères, notamment la location des appartements privés et les établissements non classés.

Si certains ont choisi de passer leurs vacances avant le Ramadan, d’autres préfèrent reporter cela à après le mois sacré. Pour le moment, ces derniers attendent impatiemment les week-ends pour passer un bon moment en famille ; soit passer la journée à la plage ou emmener les enfants dans un des rares parcs d’attraction disponible, ou tout simplement aller dans un restaurant qui offre un petit espace de jeux. Certains, plus chanceux, peuvent, grâce aux oeuvres sociales de leur société, emmener leurs enfants dans le club de l’entreprise pour changer un peu d’air.

D’autres encore, inscrivent leurs enfants dans des ateliers ou dans des écoles qui ouvrent leurs portes pendant la saison estivale. Ces derniers proposent toute une palette d’ateliers d’éveil et de créativité artistique. «Chaque été, nous organisons des ateliers pour enfants. Ces ateliers sont encadrés par des professeurs et des artistes confirmés, qui sont heureux de partager leur passion. Les enfants s’épanouissent dans des espaces modernes, sécurisés et amusants», indique Meryem Benchekroune, directrice d’un atelier pour enfants à Rabat. «Pour cette année, nous avons concocté un programme attractif avec des activités variées qui permettront aux enfants de s’amuser, de s’épanouir, de découvrir leur potentiel créatif et de développer leur curiosité et la connaissance de soi. Au programme, il y aura la cuisine, les arts plastiques et créatifs, le théâtre, le cirque, la danse et un atelier de stylisme», poursuit-elle. 


Partir pendant le Ramadan

Contrairement aux idées reçues, le Ramadan, qui coïncide avec le mois de juillet cette année, est un mois pendant lequel les Marocains commencent à voyager. Les clients ont déjà fait leur choix quant aux sorties. «Les week-ends au Maroc qui proposent “Ftour” et animation en famille attirent une plus grande clientèle chaque année», indique Rachid, conseiller dans une agence de voyages. Par ailleurs, le voyage religieux «Al Omra» représente la majorité écrasante des réservations. Que le voyage se déroule directement ou avec de longues escales à Istanbul, l'Omra est le voyage qui séduit le plus les Marocains en ce mois sacré. Par contre, de plus en plus de personnes choisissent la Turquie et la Malaisie, des pays musulmans où il fait bon vivre le Ramadan différemment.

6 juin 2014 – SOURCE WEB Par Hajjar El Haiti, LE MATIN

Tags : Où passer de bonnes vacances - Serrés par le Ramadan qui coïncidera avec le mois de juillet cette année, on n’a plus que le mois de juin pour se détendre, se divertir et surtout se retrouver en famille- les stations balnéaires restent la destination préférée d’un grand nombre de familles marocaines. Agadir, El Jadida, Tétouan, Saïdia- l’Office national marocain du tourisme (ONMT) avait lancé en avril dernier une campagne, intitulée «Kounouz Biladi», en partenariat avec la Confédération nationale du tourisme- site web kounouzbiladi.com- trouver une maison à louer- l’Observatoire du tourisme (OT)- près des deux tiers des touristes marocains (63%) séjournent dans leur famille ou chez des amis- Les week-ends au Maroc qui proposent “Ftour” et animation en famille attirent une plus grande clientèle chaque année- le voyage religieux «Al Omra» représente la majorité écrasante des réservations- de plus en plus de personnes choisissent la Turquie et la Malaisie, des pays musulmans où il fait bon vivre le Ramadan différemment-