OMARCOST Un projet pour protéger le littoral marocain

  OMARCOST   Un projet pour protéger le littoral marocain

OMARCOST est un projet lancé en par l’Université Ibn Zohr d’Agadir, l’Institut National de Recherche Halieutique et le Département Environnement du ministère de l’Energie, des Mines, de l’eau et de l’environnement, en collaboration avec des partenaires espagnols ; l’Institut Technologique de Canaries, l’Institut Espagnol Océanographique et la société de Gestion du Milieu Rural des Canaries. Le but est d’établir « une Stratégie pour la durabilité environnementale du milieu côtier transfrontalier Souss Massa Drâa- Iles Canaries ». La situation environnementale du littoral, la construction en front de mer et les risques d’accidents liés à l’extraction du pétrole ont suscité l’intérêt de ces chercheurs.

Immobilier et pétrole

« OMARCOST a généré diverses ressources (rapports, plans de suivi, guides, programmes de formation, etc.) qui peuvent aider les techniciens de la région à bien gérer leurs efforts pour préserver l’environnement », souligne les initiateurs de ce projet. Ils recommandent que la construction en front de mer évite les zones de protection naturelle. « Dans de nombreux cas, la construction dans les zones côtières a primé l’édification en reléguant au second plan les aspects concernant l’environnement et les infrastructures d’assainissement », affirment ces chercheurs. Autre source d’inquiétude : les accidents liés à l’extraction du pétrole, non seulement pendant l’extraction même, mais aussi durant le transport. « S’il se produit un déversement de pétrole dans ces côtes, les effets sur l’environnement seraient néfastes. En plus de la dégradation de l’environnement, nous devons prendre en compte les dommages socio-économiques qui pourraient se produire dans ces régions, dont l’économie dépend en grande partie sur le tourisme et la pêche », prévient OMARCOST. D’où cette recommandation : « Il est nécessaire que les institutions soient prêtes et disposent de ressources professionnelles et matérielles pour faire face à un possible phénomène de contamination par des déversements de pétrole, de sorte que l’impact sur le milieu marin, la société et l’économie locale soit le plus faible possible ».

Une deuxième édition du projet OMARCOST est en préparation pour renforcer la lutte contre le changement climatique, préserver les zones littorales et former un personnel hautement qualifié.

21 juillet 2014_SOURCE WEB Par Salaheddine Lemaizi  L’Observateur du Maroc

Tags : OMARCOST est un projet lancé en par l’Université Ibn Zohr d’Agadir, l’Institut National de Recherche Halieutique et le Département Environnement du ministère de l’Energie, des Mines, de l’eau et de l’environnement, en collaboration avec des partenaires espagnols ; l’Institut Technologique de Canaries, l’Institut Espagnol Océanographique et la société de Gestion du Milieu Rural des Canaries- Stratégie pour la durabilité environnementale du milieu côtier transfrontalier Souss Massa Drâa- Iles Canaries - aider les techniciens de la région à bien gérer leurs efforts pour préserver l’environnement -Dans de nombreux cas, la construction dans les zones côtières a primé l’édification en reléguant au second plan les aspects concernant l’environnement et les infrastructures d’assainissement », affirment ces chercheurs- source d’inquiétude , les accidents liés à l’extraction du pétrole- Une deuxième édition du projet OMARCOST est en préparation pour renforcer la lutte contre le changement climatique, préserver les zones littorales et former un personnel hautement qualifié