Afrique Formation professionnelle Ce knowledge que le Maroc vend au sud du Sahara

Afrique  Formation professionnelle  Ce knowledge que le Maroc vend au sud du Sahara

Le savoir est devenu un important maillon de la diplomatie économique du royaume auprès des économies subsahariennes. L’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail, (OFPPT) est devenu la structure de mise en œuvre de cette politique de rapprochement par la formation et le transfert de savoir-faire. Cartographies de la stratégie d’internationalisation de l’Office.

Guinée
En mars dernier, c’est une délégation d’experts de l’Office qui a mené à Conakry une mission de diagnostic du dispositif de formation professionnelle guinéen, qui a abouti à un plan d’action arrêté conjointement, matérialisé par la signature d’une convention spécifique d’application. Ce partenariat prévoit plusieurs niveaux d’intervention, dont principalement la formation initiale de 100 jeunes Guinéens dans les établissements de formation de l’OFPPT, à partir de septembre 2014. Il est également prévu la formation dans les structures centrales, régionales et établissements de formation relevant de l’OFPPT des 30 formateurs et gestionnaires d’établissements, l’accueil en formation initiale de 200 élèves formateurs dans des secteurs prioritaires, sur les 3 années à venir, ainsi que l’accompagnement de 60 directeurs de centres de formation à l’implantation des programmes de formation. L’organisation d’actions de formation continue est également au menu de cette coopération, au profit de 104 formateurs, au Maroc, selon les priorités qui seront définies par la partie guinéenne. Par ailleurs, l’Agence marocaine de coopération internationale octroiera des bourses d’études aux jeunes stagiaires en formation à l’OFPPT, à l’instar des stagiaires des autres pays africains.

Mali
La dernière convention en date avec ce pays a été conclue avec le Fonds d'appui à la formation professionnelle et à l'apprentissage (FAFPA) du Mali. Cet accord fait partie des dix sept autres finalisés en marge de l’étape malienne de la dernière tournée royale en Afrique subsaharienne. L’Office s’engageait ainsi à accompagner ce partenaire du royaume dans la restructuration du dispositif public de formation professionnelle. Des experts de l’OFPPT ont effectué le déplacement au Mali pour faire l’état des lieux et définir les besoins de la partie malienne. L’OFPPT a décidé d’accueillir, à partir de cette année, 50 jeunes Maliens par an pour les former dans les secteurs jugés prioritaires par le partenaire malien.

Au Gabon

C’est sur ce terrain que devrait se jouer la coopération entre l’OFPPT et le gouvernement gabonais. En mai dernier, les deux parties finalisaient une convention de partenariat. Selon les termes de l’accord, l’Office devrait accompagner le gouvernement gabonais dans l’intégration des technologies de l’information dans le système de formation professionnelle. Les principaux axes opérationnels de cette convention sont l’assistance du gouvernement gabonais à la mise en place des plateformes IT Academy Microsoft dans le domaine des TIC», la formation et la certification en technologies de l’information Microsoft de 5.000 compétences gabonaises par an, ainsi que l’accompagnement à la mise en place de centres de certification sur les technologies de l’information de Microsoft à la République du Gabon.

Tchad
L’Office a mené la formation de cadres tchadiens dans les domaines du textile habillement/ cuir, entrant dans la mise en œuvre d’une convention signée en novembre 2012. La formation, qui concernait 8 stagiaires tchadiens, avait pour objectif d’apporter aux stagiaires tchadiens une formation initiale technique et pratique dans différentes spécialités du cuir et du textile, de les faire bénéficier de l’expertise reconnue de l’OFPPT dans la formation professionnelle et acquérir les nouvelles techniques, afin de maîtriser les procédés modernes dans les deux secteurs. À leur retour au Tchad, ces stagiaires ont des objectifs de gestion et d'encadrement de la production d’une usine de confection déjà opérationnelle et participeront au démarrage d'une usine de chaussures à N'Djaména. Les formations se sont déroulées au Complexe de formation dans le textile habillement de Ben Msick à Casablanca, dans les filières du textile habillement et du cuir, des niveaux «Qualification», «Technicien» ou «Technicien spécialisé». Larbi Bencheikh

Directeur général de l'OFPPT


Larbi Bencheikh
Directeur général de l'OFPPT

«Nous avons réalisé un nombre important de projets de coopération»

Les ÉCO :  Quel rôle peut jouer la formation professionnelle dans le renforcement de la présence économique marocaine en région subsaharienne ?

Larbi Bencheikh : L’OFPPT, qui a développé au fil des années une grande expertise et un savoir-faire, répondant à des normes et standards internationalement reconnus, s’est très tôt inscrit dans la droite ligne des orientations royales en matière de renforcement de la coopération entre pays africains. Cette approche royale, marquée par le déploiement d’une véritable diplomatie économique, a vu l’adhésion et l’implication des grandes entreprises marocaines publiques et privées, dans le cadre d’une coopération Sud-Sud solidaire et pérenne, tournée vers les problématiques de développement économique et humain. L’OFPPT ne pouvait que se mobiliser pour contribuer, au vu de l’expérience avérée développée en matière de formation professionnelle, à la consolidation des liens de partenariat durable avec les pays africains. A ce titre, l’apport de l’expertise marocaine en termes d’amélioration des systèmes de formation professionnelle, de renforcement d’adéquation par rapport aux besoins en compétences des secteurs économique et d’échanges de bonnes pratiques est devenu un relais important de la présence marocaine dans les pays subsahariens. En effet, l’OFPPT s’est mobilisé, depuis 2001, pour apporter l’appui nécessaire à ses partenaires des pays africains opérant dans le secteur, en mettant à leur disposition son savoir-faire et son expérience cumulée au fil des années, en vue de les aider à promouvoir leur économie par la formation de ressources humaines qualifiées. Ainsi, nous avons réalisé un nombre important de projets de coopération qui ont permis d’asseoir une collaboration fructueuse et pérenne en faveur du développement des compétences de ces pays. 

Ce rôle donne une dimension internationale aux activités de l’Office. Stratégiquement, comment comptez-vous vous adapter à cette  nouvelle donne ?

C’est une dimension dont nous sommes fiers et renforce l’aura de notre pays en Afrique. L’OFPPT a, depuis 2002, conclu 27 accords, entre conventions cadres et conventions spécifiques, avec plusieurs partenaires africains, tels que la Mauritanie, le Burkina Faso, la Guinée Équatoriale, la Guinée Conakry, la Côte d’Ivoire, Sao Tomé et Principe, le Cameroun, le Tchad, le Gabon et le Mali, ….Trois de ces conventions ont été signées devant Sa Majesté le Roi Mohammed VI, lors de sa tournée africaine en février et mars derniers, avec le Mali, la Guinée Conakry et le Gabon.

Avec ces pays, nous menons un nombre important de projets de coopération allant de l’accueil de jeunes stagiaires en formation initiale, la formation du personnel formateur et d’encadrement technico-pédagogique, à la formation continue ainsi que des actions d’ingénierie de formation initiale et continue. L’objectif étant une mise à niveau de leur dispositif de formation initial et continue.

De par l’accueil en formation initiale des stagiaires africains dans nos établissements le cadre du partenariat avec l’Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI), d’autres actions d’assistance technique et d’ingénierie de formation sont réalisées dans le cadre de conventions bilatérales.  

Les besoins en formation ont fortement évolué dans une Afrique en pleine émergence économique. Comment se fera l’accompagnement de cette dynamique ?

Effectivement, notre continent est en pleine mutation; les besoins en formation et en qualifications sont de plus en plus pointus. À l’OFPPT, nous avons adopté des stratégies différentiées, pour l’accompagnement des différents plans de développement sectoriels du Maroc, basés sur l’accroissement de l’offre de formation, une ingénierie adaptée et la création d’établissements de dernière génération, avec l’appui et l’implication des professionnels des différents secteurs.

Nous mettons cette expertise au service de l’Afrique, en vertu des termes des conventions et accords signés par l’OFPPT.Le dernier exemple en date est justement porté sur l’intégration des technologies de l’information dans le système de formation professionnelle, notamment à travers l’implantation des plateformes IT Academy Microsoft et Certification en Technologies de l’Information, à l’échelle Africaine.

Le protocole d’accord que nous avons signé le 18 juin avec Microsoft Afrique Moyen-Orient vise à appuyer l’action de l’OFPPT dans les pays africains, pour plusieurs objectifs. D’abord, la mise en place de plateformes IT Academy pour la formation dans les domaines des technologies de l’information et de la communication, la formation et la certification en technologies de l’information, ainsi que l’accompagnement de ces pays à la mise en place et à la pérennisation des centres de certification en TIC. Une 1ère convention a été signée, le 23 mai 2014 à Libreville, avec le département gabonais en charge de la formation professionnelle, à l’occasion du 3ème New York Forum Africa 2014, en présence d' Ali Bongo Odimba, président gabonais.   ...Lire la suite

 

9 Juillet 2014_SOURCE WEB Par Leseco

Tags : Le savoir est devenu un important maillon de la diplomatie économique du royaume auprès des économies subsahariennes- L’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail, (OFPPT) est devenu la structure de mise en œuvre de cette politique de rapprochement- L’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail, (OFPPT)- mise en œuvre de cette politique de rapprochement par la formation et le transfert de savoir-faire- formation initiale de 100 jeunes Guinéens dans les établissements de formation de l’OFPPT, à partir de septembre 2014- organisation d’actions de formation continue- Fonds d'appui à la formation professionnelle et à l'apprentissage (FAFPA) du Mali- intégration des technologies de l’information dans le système de formation professionnelle- formation de cadres tchadiens dans les domaines du textile habillement/ cuir, entrant dans la mise en œuvre d’une convention signée en novembre 2012-