Économie sociale et solidaire Le programme Mourafaka passe à la vitesse supérieure

 Économie sociale et solidaire  Le programme Mourafaka passe à la vitesse supérieure

Dans un premier temps, le programme a sélectionné près de 350 coopératives.

Nouvelle étape franchie dans la mise en œuvre de «Mourafaka», programme d’appui post-création des coopératives. L’Office du développement de la coopération et le ministère de l’Artisanat viennent de lancer, le 3 août dernier, quatre appels d’offres pour le choix de consultants, spécialistes du coaching individuel, pour accompagner près de 350 coopératives.

L’ensemble des régions est concerné, à savoir Doukkala-Abda, Marrakech-Tensift-Al Haouz, Souss-Massa-Darâa, Tanger-Tétouan, Gharb-Cherarda-Beni Hssen, le Grand Casablanca, Rabat-Salé-Zemmour-Zaër, Chaouia-Ouardigha, Meknès-Tafilalet, Tadla-Azilal, Guelmim-Es Smara, Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra, Oued-Eddahab–Lagouira, Fès-Boulemane, l’Oriental et Taza-Al Hoceima-Taounate. Selon les termes de référence des AO, le choix de ces consultants se fera le 22 septembre 2014, lors de l’ouverture des plis et les coachings dureront deux années. Pour rappel, le programme «Mourafaka» avait été annoncé en 2010 et avait fait l’objet d’une convention de partenariat entre le ministère de l’Économie et des finances, le département chargé des Affaires économiques et générales (alors ministère de tutelle) et l’Office de développement de la coopération (ODCO). Le programme est d’une durée de cinq ans (initialement 2011-2015). 

La population visée avoisine les 2.000 coopératives sur quatre ans. Ce qui est censé améliorer et pérenniser les revenus d’environ 200.000 bénéficiaires directs et indirects. Une fois démarré le programme d’accompagnement, les consultants devront effectuer des visites dans les différentes coopératives bénéficiaires du coaching individuel.

Rappelons que le programme «Mourafaka» a pour objet l’accompagnement des coopératives, dans différents secteurs d’activités, nouvellement créées pendant les deux premières années de leur existence. Il vise la mise en place de conditions favorables pour la pérennisation de l’activité économique des coopératives à travers notamment le renforcement des compétences humaines de celles-ci dans les domaines de la gestion, de la gouvernance, du marketing et du commerce, l’amélioration de la maîtrise des techniques de production des coopératives et la promotion de la planification stratégique, le suivi et l’évaluation au sein de la coopérative. 

Parmi les critères de sélection figure le fait que ces coopératives doivent porter des projets économiquement rentables et socialement responsables et répondre à des besoins collectifs en réduisant l’impact sur l’environnement.

Le coaching individuel, visé dans les appels d’offres, les aidera notamment à développer leurs capacités managériales, leurs techniques d’approvisionnement, les procédés et les techniques de production, améliorer l’attractivité du produit et conquérir de nouveaux marchés

6 août 2014 –SOURCE WEB Par Youssef Boufous, LE MATIN

Tags : le programme «Mourafaka» -L’Office du développement de la coopération et le ministère de l’Artisanat viennent de lancer, le 3 août dernier, quatre appels d’offres pour le choix de consultants, spécialistes du coaching individuel, pour accompagner près de 350 coopératives- l’Office de développement de la coopération (ODCO)- La population visée avoisine les 2.000 coopératives sur quatre ans-Parmi les critères de sélection figure le fait que ces coopératives doivent porter des projets économiquement rentables et socialement responsables et répondre à des besoins collectifs en réduisant l’impact sur l’environnement-