TOURISME DANS LE NORD LE BALNÉAIRE DÉTRÔNÉ LA RÉGION, 2ÈME PÔLE ÉCONOMIQUE, ATTIRE LES BUSINESSMEN

   TOURISME DANS LE NORD  LE BALNÉAIRE DÉTRÔNÉ  LA RÉGION, 2ÈME PÔLE ÉCONOMIQUE, ATTIRE LES BUSINESSMEN

LES TOURISTES ÉTRANGERS SONT EN MAJORITÉ ESPAGNOLS ET FRANÇAIS  LES OFFRES D’HEBERGEMENT ENCORE INADAPTÉES...

Le secteur touristique à Tanger est en train de connaître depuis quelques années une profonde métamorphose.

La pléthore de projets industriels a hissé Tanger au rang de deuxième pôle économique du pays avec un flux d’industriels et de visiteurs qui renforce le tourisme d’affaires, longtemps parent pauvre du produit touristique local

De ville balnéaire au sens strict, Tanger est devenue une cité touristique dont l’attraction s’étend sur toute l’année avec un éventail de clients allant de l’amateur des plages d’été à l’homme d’affaires, conséquence directe de son développement industriel. Cette évolution se traduit dans les chiffres. En effet, lors des cinq premiers mois de l’année 2014, la métropole du Nord a réussi à attirer près de 190.000 touristes, soit une augmentation de 9% par rapport à la même période de l’an dernier. Cela s’est traduit par la réalisation de plus de 376.000 nuitées, soit une progression de 10%. Comparée à la même période de 2010, au plus fort de la crise du secteur touristique local, la croissance atteint les 18%. A l’époque, les hôteliers marocains souffraient de la faiblesse du marché touristique espagnol, à l’état moribond des suites de la crise économique, une situation qui semble aujourd’hui dépassée. Le marché ibérique a connu une très forte accélération lors de ces cinq premiers mois de 2014 avec une croissance qui a atteint les 18% et un volume total qui atteint presque le tiers des touristes non-résidents, soit environ 58.807 nuitées. La France qui avait pendant quelque temps profité du vide espagnol est en deuxième position en termes de volume avec une modeste croissance de 5%.Le marché ibérique a connu une très forte accélération lors de ces cinq premiers mois de 2014 avec une croissance qui a atteint les 18% et un volume total qui atteint presque le tiers des touristes non-résidents, soit environ 58.807 nuitéesCe revirement tant au niveau qualitatif que quantitatif est dû à plusieurs facteurs. D’un côté, il y a l’économie espagnole qui a commencé à voir le bout du tunnel. Tanger est depuis plusieurs décennies une destination de choix pour les touristes ibériques qui peuvent profiter des attraits du nord du Maroc avec un voyage de moins de deux heures par voie maritime, ce qui permet des séjours de plus courte durée mais plus fréquents aussi. A ceci s’ajoute le développement économique que connaît Tanger avec le lancement de l’usine Renault et le développement tant du port de Tanger Med que des zones franches industrielles de la TFZ. Cette pléthore de projets a hissé la capitale du détroit au rang de deuxième pôle économique du pays avec un flux d’industriels et de visiteurs qui renforce le tourisme d’affaires, longtemps le parent pauvre du produit touristique local et qui compte une part importante d’Espagnols.Mais le champion toutes catégories continue d’être le tourisme national. Sur les cinq premiers mois de l’année 2014, plus d’un touriste sur deux était Marocain ou résident marocain, un ratio que l’on retrouve du côté des nuitées. Et cette tendance devrait augmenter après Ramadan, période de démarrage réel de la saison estivale. Mais même ce marché montre des signes d’essoufflement. Avec un taux de croissance de 5% par rapport à l’an dernier, nous sommes loin des taux à deux chiffres d’il y a quelques années. Ce marché souffre du manque de produits dédiés et de la concurrence féroce que se livrent les appartements meublés loués en haute saison. La faiblesse de l’offre en matière d’appart-hôtels fait migrer la demande vers ces offres de logements informels qui échappent au contrôle touristique et surtout au Fisc.

_SOURCE WEB Par L’ECONOMISTE

Tags : La pléthore de projets industriels a hissé Tanger au rang de deuxième pôle économique du pays avec un flux d’industriels et de visiteurs qui renforce le tourisme d’affaires-De ville balnéaire au sens strict, Tanger est devenue une cité touristique dont l’attraction s’étend sur toute l’année avec un éventail de clients allant de l’amateur des plages d’été à l’homme d’affaires- Le marché ibérique a connu une très forte accélération lors de ces cinq premiers mois de 2014- développement économique que connaît Tanger- développement tant du port de Tanger Med que des zones franches industrielles de la TFZ- Ce marché souffre du manque de produits dédiés et de la concurrence féroce que se livrent les appartements meublés loués en haute saison- La faiblesse de l’offre en matière d’appart-hôtels fait migrer la demande vers ces offres de logements informels qui échappent au contrôle touristique et surtout au Fisc-