Classement hôtelier les quatre nouveautés proposées par le projet de loi

 Classement hôtelier  les quatre nouveautés proposées par le projet de loi

L'élargissement du périmètre de classement, l'introduction des audits mystères et de la télé-déclaration et la révision du processus d'autorisation sont les principales nouveautés du texte, attendu depuis plus de 4 ans.

Attendu depuis plus de quatre ans, le projet de loi relatif au classement des établissements hôteliers a été enfin finalisé, en attendant son adoption.Une myriade de mesures devra, si le texte venait à être adopté dans sa mouture actuelle, donner un nouveau souffle au secteur. Le ministère du Tourisme semble en tout cas y croire dur comme fer : cette loi permettra « l'amélioration de la compétitivité et de la qualité de prestations au sein des établissements touristiques, l'alignement de l'offre touristique nationale sur les standards internationaux ainsi que l'amélioration de sa visibilité. »Pour y arriver, deux mesures essentielles ont été proposées par le département du Lahcen Haddad : l'élargissement du périmètre de classement et l'amélioration du processus d'autorisation et d'audit. Ainsi le champ de classement, souvent qualifié de désuet, ouvrira-t-il la voie à tous les établissements d'hébergement touristique : hôtel, hôtel club, résidence de tourisme, maison d'hôtes, riad, kasbah, gîte, pension, camping.

Idem pour les bivouacs, l'hébergement chez l'habitant ou encore l'hébergement alternatif qui devront se conformer aux nouvelles exigences.Quant à rendre la procédure d'attribution de classement plus efficace, le texte formule quatre nouvelles

propositions :

-La fusion du classement technique provisoire avec la procédure d'octroi du permis de construire. Démarche qui réduirait le temps de traitement et d'obtention « des deux décisions administratives tout en garantissant le respect des critères en matière d'urbanisme, de construction, de sécurité et des standards dimensionnels et fonctionnels hôteliers » ;

-Les problématiques relatives à l'hygiène et à la sécurité seront séparées du processus de classement hôtelier, ce qui garantira, selon le texte, la distinction et la responsabilisation de chaque intervenant dans le processus de contrôle ;

-L'instauration d'une autorisation d'exploitation avant l'ouverture de tout établissement d'hébergement touristique, conditionnée par la délivrance d'un classement provisoire et la conformité aux aspects relatifs à l'hygiène et la sécurité ;

-L'instauration d'une nouvelle démarche au niveau du classement d'exploitation permettant de mieux appréhender la qualité de service.Autant le dire, les ambitions de la nouvelle loi sont grandes. Ce sont les moyens d'y parvenir qui risquent de faire défaut, car les professionnels, habitués au laxisme des autorités, ont toujours rechigné à se conformer à la loi, n'hésitant pas à afficher un nombre d'étoiles bien loin de refléter la qualité délivrée.« Le classement ne se base dans la plupart des cas que sur l'investissement et les moyens techniques, qui ne renseignent pas toujours sur la qualité des prestations », nous dit un opérateur casablancais.

20 Août 2014 _SOURCE WEB Par Médias24

Tags : Attendu depuis plus de quatre ans, le projet de loi relatif au classement des établissements hôteliers a été enfin finalisé- Pour y arriver élargissement du périmètre de classement- Pour y arriver amélioration du processus d'autorisation et d'audit-le champ de classement, souvent qualifié de désuet, ouvrira-t-il la voie à tous les établissements d'hébergement touristique  hôtel, hôtel club, résidence de tourisme, maison d'hôtes, riad, kasbah, gîte, pension, camping, Idem pour les bivouacs, l'hébergement chez l'habitant ou encore l'hébergement alternatif qui devront se conformer aux nouvelles exigences- fusion du classement technique provisoire avec la procédure d'octroi du permis de construire- Les problématiques relatives à l'hygiène et à la sécurité seront séparées du processus de classement hôtelier- autorisation d'exploitation avant l'ouverture de tout établissement d'hébergement touristique- nouvelle démarche au niveau du classement d'exploitation permettant de mieux appréhender la qualité de service-