L’industrie photovoltaïque, le Maroc sur la bonne voie L’écart entre les tarifs de l’électricité de base et celle photovoltaïque n’est plus que de 14%

 L’industrie photovoltaïque, le Maroc sur la bonne voie  L’écart entre les tarifs de l’électricité de base et celle photovoltaïque n’est plus que de 14%

L’industrie photovoltaïque a de beaux jours au Maroc comme au Chili. Ces deux pays sont en train de devenir des marchés importants sur ce segment très prometteur. C’est ce que relève le cabinet conseil Eclareon dans un rapport intitulé « Pv Grid Parity monitor ».

Selon cette étude, la quatrième à s’intéresser à la parité entre les tarifs de l’électricité produite par voie conventionnelle et celle d’origine photovoltaïque, les tarifs évoluent dans le sens d’un rapprochement bénéfique pour ces deux pays. 

En d’autres termes, l’écart entre les prix de l’énergie de base et des énergies solaires photovoltaïques se réduit de plus en plus. Comparativement à d’autres pays du monde où cet écart demeure important. 

Concernant le Maroc, les auteurs du rapport révèlent que cet écart ne serait plus que de 14%. Ce qui est de bon augure pour l’industrie photovoltaïque, quand bien même le Royaume aurait encore du chemin à faire pour se hisser au niveau du Chili qui est parvenu à établir la parité entre les deux sources d’énergie.

En effet, «les résultats de l'analyse GPM montrent que seul le Chili est dans la situation de parité complète de production, bien que le Maroc, l'Italie et le Mexique ont été récemment proches», peut-on lire.   Dans tous les cas, les tarifs pratiqués au Maroc seraient très proches d'atteindre la parité totale, avance le rapport. Par ailleurs, explique-t-il, «la hausse des prix de l'électricité prévue pour les quatre prochaines années va stimuler l'attractivité du Maroc pour la production des énergies photovoltaïques», conclut le rapport

Il est à souligner que ce rapport, qui donne un aperçu de la régulation de l'électricité dans six pays différents (Chili, Italie, Mexique, Maroc, Turquie et Etats-Unis), est le quatrième du genre à s’intéresser à la parité entre les tarifs des énergies de base et solaires.

12 Septembre 2014_SOURCE WEB Par Alain Bouithy Libération

Tags : L’industrie photovoltaïque a de beaux jours au Maroc- segment très prometteur, c’est ce que relève le cabinet conseil Eclareon dans un rapport intitulé « Pv Grid Parity monitor »- quatrième à s’intéresser à la parité entre les tarifs de l’électricité produite par voie conventionnelle et celle d’origine photovoltaïque, les tarifs évoluent dans le sens d’un rapprochement bénéfique- l’écart entre les prix de l’énergie de base et des énergies solaires photovoltaïques se réduit de plus en plus 14% pour le Maroc - Le Chili  est parvenu à établir la parité entre les deux sources d’énergie- la hausse des prix de l'électricité prévue pour les quatre prochaines années va stimuler l'attractivité du Maroc pour la production des énergies photovoltaïques», conclut le rapport-