Finances locales et Finances publiques La réforme requiert une mise en cohérence

  Finances locales et Finances publiques  La réforme requiert une mise en cohérence

Noureddine Bensouda, Trésorier général du Royaume. Ph : DR

«La réforme des finances locales doit être pensée et réalisée en cohérence avec celle des finances publiques», c’est ce qui a indiqué Noureddine Bensouda, Trésorier général du Royaume

La réforme des finances locales doit être pensée et réalisée dans un cadre de synergie et de cohérence parfaite avec la réforme des finances publiques, a indiqué, samedi à Rabat, le trésorier Général du Royaume, Noureddine Bensouda, lors de la clôture de la 8ème édition du Colloque international sur les finances publiques

Noureddine Bensouda, qui a mis l'accent sur la relation substantielle qui existe entre la décentralisation et la déconcentration, a souligné l'impératif de fonder la réforme de la décentralisation et de la régionalisation «sur des réformes en profondeur des finances publiques et des finances locales». Il a, également,  précisé que lesdites réformes doivent faire des régions de véritables pôles de développement socio-économique solidaire et équilibré.

Dans une allocution lue en son nom, le ministre de l'Intérieur, Mohamed Hassad, a fait savoir que le Maroc est en train d'entreprendre un grand chantier de réformes institutionnelles, initiées par S.M. le Roi Mohammed VI, afin de franchir une nouvelle marche dans le parachèvement de la construction de l'Etat de droit et des institutions démocratiques.

Il a en outre souligné que la décentralisation est un processus dynamique et évolutif par essence, qui génère régulièrement le besoin de repenser les relations, notamment financières, entre l'Etat et les collectivités territoriales.

Dans ce contexte, Mohamed Hassad a jugé que l'évolution des rapports entre l'Etat et les collectivités territoriales, même marquée d'innovations audacieuses, reste sous-tendue d'une philosophie tissée de sagesse et de prudence en vue de veiller à préserver les acquis des étapes précédentes autant que des spécificités marocaines.

De son côté, le président de Chambre à la cour des comptes française, Christian Babusiaux, qui a examiné la situation des finances publiques françaises, a relevé l'impératif de garantir une sorte de synergie et de cohérence entre les finances locales et celle publiques en vue de préserver le cadre financier de l'Etat

«Un redressement des finances publiques locales requière impérativement une mise en cohérence des finances publiques locales avec les objectifs globaux des finances publiques», a-t-il expliqué.

Organisé sous le thème «l'Etat territorial au Maroc et en France: quelles synergies entre les finances de l'Etat et les finances territoriales ?», cette manifestation de deux jours vise à enrichir la réflexion sur les contours d'un modèle de coopération en matière financière entre l'Etat et les collectivités territoriales, et sur les approches et les instruments à adopter pour réussir une bonne articulation de leurs relations territoriales.

Les travaux de ce colloque se sont articulés autour de 3 panels à savoir, le développement local sous l'angle de vue de l'économiste, de l'élu local, et de l'opérateur économique, l'autonomie financière appréciée du point de vue du praticien, de l'universitaire et de l'expert et les solidarités financières entre l'Etat et les collectivités territoriales, exposé par le responsable politique, le responsable administratif et l'universitaire.

14 septembre 2014 – SOURCE WEB Par LE MATIB avec MAP

Tags : Noureddine Bensouda, Trésorier général du Royaume- La réforme des finances locales doit être pensée et réalisée en cohérence avec celle des finances publiques», c’est ce qui a indiqué Noureddine Bensouda-8ème édition du Colloque international sur les finances publiques- Noureddine Bensouda, qui a mis l'accent sur la relation substantielle qui existe entre la décentralisation et la déconcentration, a souligné l'impératif de fonder la réforme de la décentralisation et de la régionalisation «sur des réformes en profondeur des finances publiques et des finances locales»- lesdites réformes doivent faire des régions de véritables pôles de développement socio économique solidaire et équilibré-Dans une allocution lue en son nom, le ministre de l'Intérieur, Mohamed Hassad, a fait savoir que le Maroc est en train d'entreprendre un grand chantier de réformes institutionnelles, initiées par S.M. le Roi Mohammed VI- S.M. le Roi Mohammed VI-la décentralisation est un processus dynamique et évolutif par essence, qui génère régulièrement le besoin de repenser les relations, notamment financières, entre l'Etat et les collectivités territoriales-Mohamed Hassad a jugé que l'évolution des rapports entre l'Etat et les collectivités territoriales, même marquée d'innovations audacieuses, reste sous-tendue d'une philosophie tissée de sagesse et de prudence en vue de veiller à préserver les acquis des étapes précédentes autant que des spécificités marocaines-  Christian Babusiaux, le président de Chambre à la cour des comptes française - garantir une sorte de synergie et de cohérence entre les finances locales et celle publiques en vue de préserver le cadre financier de l'Etat-Les travaux de ce colloque se sont articulés autour de 3 panels à savoir, le développement local, l'autonomie financière ,les solidarités financières entre l'Etat et les collectivités territoriales, exposé par le responsable politique, le responsable administratif et l'universitaire  et sous l'angle de vue de l'économiste, de l'élu local, et de l'opérateur économique-