Exclusif Complexe solaire d’Ouarzazate La BEI approuve un prêt de 150 millions d’euros pour la centrale Noor 3

Exclusif  Complexe solaire d’Ouarzazate  La BEI approuve un prêt de 150 millions d’euros pour la centrale Noor 3

L’annonce des adjudicataires qui réaliseront Noor 2 et 3 est imminente.

Après avoir validé en décembre dernier 250 millions d’euros pour la centrale solaire Noor 2, la Banque européenne d’investissement (BEI) vient d’approuver 150 millions d’euros pour Noor 3. Selon nos informations, ce prêt a été approuvé hier, mardi 11 novembre. La BEI apportera donc 400 millions d’euros pour cofinancer la deuxième phase du projet solaire d’Ouarzazate (centrales Noor 2 et Noor 3). Ce qui porte à 500 millions d’euros l’appui financier global consenti jusqu’ici par la BEI au Complexe solaire d’Ouarzazate (500 MW). La Banque avait en effet accordé 100 millions d’euros au projet Noor 1, actuellement en cours de construction. Rappelons que la mise en service de Noor 1 – d’une capacité de 160 MW de technologie thermosolaire concentrée (CSP) à capteurs cylindro-paraboliques avec 3 heures de stockage thermique à pleine puissance – est prévue pour l’été 2015.

Concernant Noor 2 et 3, leur capacité totale est de 300 MW (Noor 2 est un projet CSP Parabolique d’une capacité envisagée autour de 200 MW avec stockage. Noor 3, lui, est un projet CSP Tour d’une capacité projetée se situant autour de 100 MW avec stockage également). Le processus de présélection des développeurs, initié en janvier 2013, est déjà achevé et l’ouverture des offres financières des soumissionnaires a eu lieu le 29 septembre dernier. L’annonce des adjudicataires est imminente. La construction devra démarrer début 2015. Comme nous l’avions annoncé en exclusivité le 11 octobre dernier, le montage financier pour la réalisation des centrales Noor 2 et Noor 3 sera bouclé en décembre prochain. Après les 519 millions de dollars approuvés par la Banque mondiale (400 millions en propre et 119 millions à travers le Fonds pour les technologies propres, FTP), les 654 millions d’euros annoncés par la banque allemande KfW et les 400 millions d’euros approuvés par la BEI, il est prévu que la Banque africaine de développement (BAD) approuve en décembre prochain un prêt de 100 millions d’euros sur fonds propres en plus de 119 millions de dollars à mobiliser auprès du FTP. L’Agence française de développement (AFD) miserait, elle, entre 50 et 55 millions d’euros et la Commission européenne environ 122 millions de dollars. Le financement global de Noor 2 et Noor 3 s’élèverait à plus de 2,6 milliards de dollars, dont 2,3 milliards négociés avec des bailleurs de fonds étrangers (près de 357 millions de dollars devraient être mobilisés par l’agence solaire marocaine Masen). À noter que pour boucler les 500 MW prévus pour le projet solaire d’Ouarzazate, une phase photovoltaïque (Noor 4) de 50 MW sera lancée début 2015. Les études d’injection au réseau national de transport sont déjà réalisées et les appels d’offres sont en cours de préparation. Une fois l’appel d’offres de Noor 4 lancé, Masen entamera la procédure d’appel d’offres pour les sites de Midelt et Tata

13 Novembre 2014

SOURCE WEB Par LE MATIN

Tags : la Banque européenne d’investissement (BEI) vient d’approuver 150 millions d’euros pour Noor 3- Noor 1  d’une capacité de 160 MW de technologie thermosolaire concentrée (CSP) à capteurs cylindro paraboliques avec 3 heures de stockage thermique à pleine puissance  est prévue pour l’été 2015- Noor 2 est un projet CSP Parabolique d’une capacité envisagée autour de 200 MW avec stockage- Noor 3, lui, est un projet CSP Tour d’une capacité projetée se situant autour de 100 MW avec stockage également)- montage financier pour la réalisation des centrales Noor 2 et Noor 3 sera bouclé en décembre prochain- BEI- Banque africaine de développement (BAD)- Fonds pour les technologies propres, FTP)- L’Agence française de développement (AFD)- l’agence solaire marocaine (Masen)- Une fois l’appel d’offres de Noor 4 lancé, Masen entamera la procédure d’appel d’offres pour les sites de Midelt et Tata-