Terroir Plus de 350 produits en compétition

Terroir Plus de 350 produits en compétition

Le Concours marocain des produits du terroir est lancé dans le cadre du Projet d’accès au marché des produits agroalimentaires et du terroir (PAMPAT).

Les produits du terroir ont leur concours. Pour la première édition prévue les 19 et 20 novembre prochain à Rabat, plus de 350 produits seront soumis à l’appréciation d’un jury composé d’experts, de producteurs et de consommateurs. Les meilleurs se verront décerner les premiers prix, explique, dans un communiqué, le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime, organisateur du «Concours marocain des produits du terroir». Cet événement est initié en coordination avec l’Agence pour le développement agricole (ADA) et l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (Onudi). Selon le ministère, la mise en place de ce concours s’inscrit «dans le cadre de la nouvelle dynamique enclenchée par le Plan Maroc Vert qui donne une priorité particulière à l’agriculture solidaire, notamment par le développement des produits du terroir».

Une alternative prometteuse, d’après le ministère de Aziz Akhannouch, pour le développement local viable et durable, particulièrement dans les zones difficiles, oasiennes et montagneuses qui disposent de potentialités non valorisées en matière des produits du terroir. Notons que le Concours marocain des produits du terroir figure dans le projet PAMPAT (Projet d’accès au marché des produits agroalimentaires et du terroir). Lancé en octobre 2013, ce projet est financé par le secrétariat d’État à l’Économie suisse (SECO). Celui-ci y a consenti une enveloppe budgétaire de l’ordre de 32,6 millions de dirhams, sur une durée de quatre ans. Le PAMPAT vient ainsi épauler la stratégie nationale de développement des produits du terroir, prônée dans le cadre du Plan Maroc Vert. L’objectif de ce projet, qui s’inscrit dans le programme Suisse-Afrique du Nord 2011-2016, est de promouvoir le développement économique durable. Le projet PAMPAT devrait également permettre de rehausser les performances et d’améliorer les conditions d’accès aux marchés des deux chaînes de l’argan et du cactus-figue de barbarie d’Aït Baâmrane dans la région du Souss Massa Draâ

11 novembre 2014 –

SOURCE WEB Par  Lamrani Amine, LE MATIN

Tags : Concours marocain des produits du terroir - Projet d’accès au marché des produits agroalimentaires et du terroir (PAMPAT)- à Rabat, plus de 350 produits seront soumis à l’appréciation d’un jury composé d’experts, de producteurs et de consommateurs- l’Agence pour le développement agricole (ADA)- l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (Onudi)- Plan Maroc Vert- le Plan Maroc Vert qui donne une priorité particulière à l’agriculture solidaire, notamment par le développement des produits du terroir- Lancé en octobre 2013, ce projet est financé par le secrétariat d’État à l’Économie suisse (SECO)- cactus figue de barbarie d’Aït Baâmrane dans la région du Souss Massa Draâ-