Selon Mohamed Amine Sbihi, ministre de la Culture «Le Maroc dispose de 16 mille sites et monuments historiques»

Selon Mohamed Amine Sbihi,  ministre de la Culture «Le Maroc dispose de 16 mille sites et monuments historiques»

Imlil, le village de montagne offre des panoramas exceptionnels sur les montagnes environnantes et prise des touristes amateurs de randonnée. Ph : transkech.com

«Les monuments et sites historiques ont payé le prix durant plusieurs années du manque de moyens matériels et de l’inconscience», c'est ce qu'a souligné, mardi à Rabat, Mohamed Amine Sbihi, ministre de la Culture

Le ministre, qui répondait à une question orale à la Chambre des conseillers sur la protection des monuments historiques contre la dégradation, a ajouté que ces monuments et sites historiques ont payé le prix durant plusieurs années du «manque de moyens matériels et de l'inconscience».

Et le ministre de souligner que désormais, l'Etat et la société sont conscients de l'importance de ce patrimoine national, notant dans ce sens que le ministère de la culture déploie des efforts considérables pour la préservation de ce patrimoine culturel, par l'initiation de plusieurs chantiers et projets.

Il s'agit notamment de chantiers de restauration axés sur la convergence des projets entre plusieurs secteurs ministériels, ayant permis la mobilisation des ressources financières supplémentaires de 150 millions de dirhams chaque année, a-t-il indiqué, mettant l'accent sur le rôle de ces sites et monuments historiques dans le développement durable et le tourisme culturel

14 novembre 2014 –

SOURCE WEB Par MAP avec Le MATIN

Tags : Mohamed Amine Sbihi, ministre de la Culture  - Imlil- protection des monuments historiques contre la dégradation- manque de moyens matériels et de l'inconscience- préservation de ce patrimoine culturel- rôle de ces sites et monuments historiques dans le développement durable et le tourisme culturel-