TOURISME L’APPUI AUX PME NE SÉDUIT PAS 45 UNITÉS ACCOMPAGNÉES POUR LA 1RE ANNÉE ET 60 CIBLÉES POUR 2015 DES CONDITIONS D’ÉLIGIBILITÉ

TOURISME   L’APPUI AUX PME NE SÉDUIT PAS                 45 UNITÉS ACCOMPAGNÉES POUR LA 1RE ANNÉE ET 60 CIBLÉES POUR 2015 DES CONDITIONS  D’ÉLIGIBILITÉ

600 PME À ACCOMPAGNER POUR 2020
7.700 PME/TPE devront être créées pour accompagner la Vision 2020. Lahcen Haddad, ministre du Tourisme, compte remettre à niveau les entreprises du secteur. Toutes les activités sont concernées, des établissements d’hébergement au transport touristique, en passant par les agences de voyages (Ph. Jarfi)
Le Ministère de l’Industrie a-t-il  placé la barre très haut? A un peu plus d’une année après son lancement, le programme Moussanada Siyaha a encore du mal à prendre. Seules 45 moyennes et petites entreprises ont été accompagnées au terme de cette première année, sur un potentiel énorme identifié de près de 8.000 PME à créer et à développer d’ici 2020. Ces dernières accusent l’inadaptation des conditions à l’accès au programme. «Très peu de structures réunissent toutes le conditions fixées par le ministère. Le secteur est encore majoritairement informel et les outils sont peu adaptés à ce type d’entreprise. On gagnerait d’abord à les inciter à la déclaration», explique un entrepreneur. Ces critères, justement, portent sur la réalisation d’un chiffre d’affaires d’au moins 175 millions de dirhams, l’enregistrement de la société au Registre de commerce, la régularisation de l’activité auprès du fisc et de la CNSS. C’est surtout à cause de ce dernier aspect que les entreprises ne se bousculent pas. Trois types d’activité sont concernés par le programme: les établissements d’hébergement touristique, les agences de voyages, ainsi que les entreprises de transport touristique. Sur les 45 déjà en accompagnement, 70% sont des agences de voyage. «Les projets financés concernent surtout l’implémentation de systèmes d’information ou la création de plateformes de vente en ligne», explique Nadia Talbi, cadre au Ministère du Tourisme. L’émergence rapide des sites de deal et autres plateformes de commerce en ligne de produits de loisirs incite de plus en plus d’agences à se positionner sur la toile pour faire face à cette nouvelle concurrence.
Pour 2015, la tutelle est résolue à relever le défi du chiffre. Elle vise à intégrer au programme 60 nouveaux business. Elle n’hésite pas à se donner les moyens de ses ambitions. Le ministère vient en effet de lancer une consultation pour un marché de prospection et d’information sur le dispositif Moussanada Siyaha. Ce projet devrait répondre au besoin de communication et de vulgarisation du programme, une des clés de réussite de ce mécanisme de soutien destiné aux PME touristiques. La tutelle compte également sur un réseau d’appui touristique en relais d’informations au niveau de l’ensemble des CRT. Moussanada Siyaha propose plusieurs actions d’accompagnement  (financier et technique) et d’assistance de proximité. La contribution financière du dispositif est plafonnée à 1 million de dirhams/entreprise, dans le cas des actions non planifiées, ainsi que par plan de projet/entreprise. L’objectif est d’accompagner plus de 600 PME touristiques à l’horizon 2020 dans leurs projets de mise à niveau et d’amélioration de la compétitivité.

12 Décembre 2014
SOURCE WEB Par Safall FALL L’ECONOMISTE

Tags: 7.700 PME TPE devront être créées pour accompagner la Vision 2020- Lahcen Haddad, ministre du Tourisme- le programme Moussanada Siyaha- le programme Moussanada Siyaha a encore du mal à prendre- Trois types d’activité sont concernés par le programme: les établissements d’hébergement touristique, les agences de voyages, ainsi que les entreprises de transport touristique- La tutelle compte également sur un réseau d’appui touristique en relais d’informations au niveau de l’ensemble des CRT-