TOURISME LA FEUILLE DE ROUTE DE L’ÉQUIPE KABBAJ

TOURISME     LA FEUILLE DE ROUTE DE L’ÉQUIPE KABBAJ

PLAN AZUR, GOUVERNANCE, COMPÉTITIVITÉ… LA MISSION RESTE LA MÊME LE CHANGEMENT SERA DANS «LE STYLE», PROMET LE DUO KABBAJ ZEMRANI
Sans surprise, Adellatif Kabbaj reprend les rênes de la corporation dans un contexte sectoriel où tout est encore à faire. Le PDG de Kenzi Hotels est attendu sur plusieurs fronts. (A gauche, avec l’un des nouveaux membres du bureau, Tarik Dbilij, président de l’Association des loueurs d’automobiles sans chauffeur au Maroc (Alascam)
«Le tourisme va mal». En lâchant ces mots, Abdellatif Kabbaj, le tout nouveau président de la Confédération nationale du tourisme (CNT), augurait déjà de la reconduction des mêmes remèdes aux mêmes maux. Les priorités des professionnels restent les mêmes. En tête, l’on retrouve l’urgence – remise sur la table – de la concrétisation des engagements pris du contrat-programme Vision 2020. En fait, le chantier de la gouvernance est parmi les priorités. Haute autorité du tourisme, Comité Azur 2020 et le Conseil consultatif du tourisme, sont les structures à déployer dès 2015. La mise en place des Fédérations régionales du tourisme est aussi relancée par le duo Kabbaj-Zemrani. «Ces organes sont indispensables à la mise en œuvre des contrats programmes régionaux», explique le nouveau président de la CNT. Quatre grandes régions sont déjà identifiées: Centre-Atlantique, Souss-Sahara-Atlantique, Marrakech-Atlantique, Maroc-Centre. D’autres FRT seront créées en 2016. La restructuration et l’accompagnement des fédérations métiers dans l’application des lois en cours de validation, sont aussi dans la liste des actions.
Plusieurs conventions devraient être signées dans ce sens en 2015. Le second axe majeur du mandat du nouveau bureau de la CNT portera sur «l’amélioration de la compétitivité des entreprises du secteur». Là aussi, les zones d’intervention sont les mêmes: intégration du secteur informel, l’informatisation du secteur via une stratégie Web 3.0. Les professionnels comptent retravailler le produit et l’attractivité de la destination. La diversification également au programme, «avec l’objectif de faire émerger des marques marocaines». L’intelligence économique est le troisième et dernier axe de travail de la nouvelle équipe de la CNT. Le staff Kabbaj s’engage sur davantage de visibilité sur le secteur via la réalisation d’études au profit des professionnels.
L’objectif est aussi de fournir des statistiques et des indicateurs de performance fiables et attractifs, ainsi que l’accès aux  mécanismes d’appui aux PME (Moussanada Siyahia et Fonds de garantie). Si la continuité reste le maître mot de ce mandat, cela mène surtout au constat déconcertant que le secteur n’a guère progressé sur les cinq dernières années. Au lendemain des Assises 2020, le secteur a encore bien du mal à reprendre son souffle. Les symptômes sont connus: perte d’attractivité aux investissements, une offre essoufflée, des ressources peu diversifiées et une promotion peu agressive… le défi est énorme pour le duo Kabbaj-Zemrani.
25 Décembre 2014
SOURCE WEB Par Safall FALL   L’ECONOMISTE

Tags : Adellatif Kabbaj reprend les rênes de la corporation dans un contexte sectoriel où tout est encore à faire- Tarik Dbilij, président de l’Association des loueurs d’automobiles sans chauffeur au Maroc (Alascam)- Abdellatif Kabbaj, le tout nouveau président de la Confédération nationale du tourisme (CNT)- le chantier de la gouvernance est parmi les priorités- Haute autorité du tourisme, Comité Azur 2020 et le Conseil consultatif du tourisme, sont les structures à déployer dès 2015- mise en œuvre des contrats programmes régionaux- Quatre grandes régions sont déjà identifiées Centre Atlantique, Souss Sahara Atlantique, Marrakech Atlantique, Maroc Centre- accompagnement des fédérations métiers- amélioration de la compétitivité des entreprises du secteur- informatisation du secteur via une stratégie Web 3 0- faire émerger des marques marocaines- Le staff Kabbaj s’engage sur davantage de visibilité sur le secteur via la réalisation d’études au profit des professionnels- mécanismes d’appui aux PME (Moussanada Siyahia et Fonds de garantie)-