Amélioration de l’enseignement Nécessité d\'une nouvelle école

Amélioration de l’enseignement   Nécessité d\'une nouvelle école

Nécessité de revoir et repenser le système de formation des enseignants, de mettre en place une meilleure gestion des établissements et renforcer la décentralisation effective. Ph : DR

«L'amélioration du système d'enseignement requiert l'enracinement d'une nouvelle école répondant aux attentes du citoyen», c’est ce qu’a souligné, Rachid Benmokhtar

Le ministre de l'Education nationale et de la Formation professionnelle, Rachid Benmokhtar, a souligné que l'amélioration du système de l'enseignement requiert l'enracinement d'une nouvelle école à même de répondre aux attentes et aspirations du citoyen de demain.

S'exprimant lors de la deuxième session ordinaire du Conseil d'administration de l'Académie régionale de l'éducation et de la formation (AREF) de Fès-Boulemane, tenue récemment à Fès, le ministre a fait savoir que son département a adopté une nouvelle stratégie pour améliorer le système d'enseignement basée sur plusieurs axes, notamment la maitrise de la langue arabe, l'enseignement de base et des langues étrangères ainsi que la valorisation de la formation professionnelle.

Selon lui, cette stratégie porte également sur l'amélioration de l'offre scolaire et des compétences transversales, l'encadrement pédagogique, la bonne gouvernance, la moralisation de l'école et la valorisation du capital humain.

Pour atteindre ces objectifs, le ministre a souligné la nécessité de revoir et repenser le système de formation des enseignants, de mettre en place une meilleure gestion des établissements d'enseignement et renforcer la décentralisation effective ainsi que le règlement interne relatif aux fonctionnaires du ministère de l'Education nationale.

De son côté, le directeur de l'AREF Fès-Boulemane, Mohamed Dali, a souligné que l'Académie a adopté au cours de l'année 2014 une gestion rationnelle à travers une optimisation efficiente des ressources disponibles et une approche participative lui ayant permis de faire face à la demande croissante en matière de scolarisation à travers l'augmentation du nombre des établissements et des internats.

S'agissant du plan d'action et du projet du budget de l'année 2015, il a fait savoir que l'AREF Fès-Boulemane poursuivra la rationalisation des ressources et l'enracinement des principes de la bonne gouvernance, notant que 87,87% du budget d'investissement a été réservé à l'achèvement des projets lancés.

Cette réunion, qui s'est déroulée en présence du wali et des gouverneurs de la région, a été marquée notamment par l'adoption du plan d'action et du projet de budget de l'AREF au titre de l'exercice 2015 ainsi que par la signature de trois conventions de partenariat visant la relance du système d'enseignement au niveau de la région et la mise en œuvre de la nouvelle stratégie du ministère. 

30 décembre 2014 –

SOURCE WEB Par MAP avec LE MATIN

Tags : Rachid Benmokhtar, ministre de l'Education nationale et de la Formation professionnelle -Nécessité de revoir et repenser le système de formation des enseignants- Nécessité de revoir et mettre en place une meilleure gestion des établissements et renforcer la décentralisation effective- nouvelle école répondant aux attentes du citoyen- Académie régionale de l'éducation et de la formation (AREF)- renforcer la décentralisation effective ainsi que le règlement interne relatif aux fonctionnaires du ministère de l'Education nationale-