DÉGÂTS DES CRUES UN PLAN D’ACTION DE 5 MILLIARDS DE DH

DÉGÂTS DES CRUES  UN PLAN D’ACTION DE 5 MILLIARDS DE DH

LE MONTANT SERVIRA À RÉHABILITER LE RÉSEAU ROUTIER
DEUX CENTRES D’INTERVENTION LOGISTIQUE SERONT MIS EN PLACE
ACHAT DE PORTE-ENGINS

Le département de Aziz Rebbah a besoin de 5 milliards de DH pour réparer le réseau routier affecté par les intempéries. Cette somme doit être étalée sur la période 2016-2021, à raison de 1 milliard de DH par an. Elle doit être mobilisée en dehors du budget annuel consacré au ministère.
En attendant de trouver un montage adéquat, le département de Rebbah doit mobiliser dès cette année des crédits supplémentaires qui s’élèvent à 1,3 milliard de DH pour réparer les dégâts des crues. Le programme de réhabilitation du réseau routier affecté a déjà été arrêté. Parmi les actions prévues, la mise à niveau du parc des ouvrages d’art qui «souffre de vétusté due à une corrosion naturelle des matériaux constitutifs et à la croissance du trafic, particulièrement celui des poids lourds», indique-t-on. Les dernières statistiques du ministère montrent d’ailleurs que 200 ouvrages, dont des routes, ponts et barrages, risquent de s’effondrer.
Parallèlement, une révision de la carte de positionnement géographique des services logistiques et matériel (SLM), chargés de l’entretien, le déneigement et le désensablement des routes, est également envisagée. Ce qui est nécessaire vu les failles relevées en matière de gestion du matériel déployé lors des interventions pour désengorger la circulation sur les axes routiers coupés. En effet, l’éloignement du parc central de Casablanca de la région du Sud a retardé les opérations d’intervention. Pis encore, certaines régions ne disposent même pas de porte-engins qui permettent de faciliter le transport des véhicules encombrants. Sans oublier celles enclavées, empêchant la réception rapide des moyens d’intervention.
Pour remédier à ces défaillances, la direction des routes compte doter Agadir d’un nouveau parc central qui fournira l’appui logistique aux régions de Guelmim, Laâyoune, Souss-Massa-Draâ, Boujdour-Sakia Lhamra et Oued Eddahab.
Meknès aura aussi un nouveau parc qui viendra s’ajouter aux deux autres existants pour intervenir en cas de catastrophe dans les régions de Fès, Tanger, Tétouan, Al Houceima et de l’Oriental. Doter ces régions de leurs propres services d’intervention permettra de limiter l’intervention du parc central de Casablanca aux zones centrales comme Rabat, Marrakech et Chaouia-Ouardigha. La mise en place de ces deux parcs nécessitera un budget de 20 millions de DH. Sachant que leur alimentation en engins et autres équipements va mobiliser une enveloppe de 230 millions de DH. La direction des routes, qui s’apprête à renouveler son parc en remplaçant les équipements en état de délabrement, ne pourra apporter que 134 millions de DH. «Le reste devra être mobilisé via des crédits urgents et supplémentaires», indique-t-on.


Obstacles
La réhabilitation du réseau routier endommagé par les dernières inondations ne se heurtera pas uniquement au manque de moyens financiers. Le programme de remise en état des routes affectées par les dégâts des crues qu’a connues le Maroc lors des 3 dernières années, qui n’a pas encore été achevé, risque aussi de retarder les actions prévues par le ministère. Ce programme prévoyait l’exécution de 926 opérations d’amélioration du système de drainage ainsi que de reconstruction ou de réparation des infrastructures affectées par les inondations. A fin 2013, à peine 480 travaux prévus ont été achevés.

17 Janvier 2015
SOURCE WEB Par Hajar BENEZHA L’ECONOMISTE

Tags : Le département de Aziz Rebbah a besoin de 5 milliards de DH- Cette somme doit être étalée sur la période 2016 2021, à raison de 1 milliard de DH par an-200 ouvrages, dont des routes, ponts et barrages, risquent de s’effondrer- des services logistiques et matériel (SLM), chargés de l’entretien, le déneigement et le désensablement des routes, est également envisagée- services logistiques et matériel (SLM)- la direction des routes compte doter Agadir d’un nouveau parc central qui fournira l’appui logistique aux régions de Guelmim, Laâyoune, Souss Massa Draâ, Boujdour,Sakia Lhamra et Oued Eddahab-