Moyen Orient et Afrique du Nord le tourisme s’adapte aux défis et monte en puissance

Moyen Orient et Afrique du Nord  le tourisme s’adapte aux défis et monte en puissance

Dernièrement, le secteur du tourisme au Moyen-Orient et en Afrique du Nord s’est avéré largement capable de s’adapter et de se redresser, voire même de rebondir l’an dernier. C’est dans ce contexte que différents ministres du tourisme de la région ainsi que des représentants des autorités espagnoles et du secteur privé se sont retrouvés pour examiner les perspectives d’avenir du tourisme lors de la troisième Table ronde ministérielle sur le développement du tourisme dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, pendant le salon international du tourisme de Madrid, FITUR (le 29 janvier, FITUR Madrid).  

Organisé conjointement par l’OMT et Casa Árabe, consortium public dirigé par le Ministère espagnol des affaires étrangères, ce forum annuel s’est imposé comme une plateforme centrale pour échanger les meilleures pratiques et identifier les domaines stratégiques à traiter pour renforcer plus avant le développement du tourisme dans la région. 

Le Secrétaire d’État espagnol aux affaires étrangères, Ignacio Ybañez Rubio, a mis en avant le tourisme comme instrument au service de la compréhension internationale et exprimé la nécessité de nouvelles priorités pour l’espace euro-méditerranéen, avec la stabilité comme clé de voûte du développement touristique durable : « Le tourisme est un levier du développement ; il n’y a pas de meilleure politique de proximité que de stimuler le tourisme, synonyme d’échange d’expériences et de savoir-faire ».

Le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai, a déclaré : « L’Espagne joue un rôle critique pour rapprocher encore plus l’Europe et la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Quant au tourisme, c’est l’un des ressorts les plus importants du sursaut de la région : on le voit déjà à l’œuvre, créant des emplois et faisant reculer la pauvreté ».

Le Directeur général de Casa Árabe, Eduardo López Busquets, s’est félicité de la tenue de cette troisième édition et a souligné l’importance du développement du tourisme pour la stabilité et la prospérité de la région et, dans son sillage, pour la stabilité et la prospérité de l’Espagne et de l’Union européenne. 

D’après les données les plus récentes de l’OMT, après trois années consécutives de repli, les arrivées de touristes internationaux ont augmenté de 4 % au Moyen-Orient et de 1 % en Afrique du Nord en 2014. Tributaires principalement de la paix et de la stabilité, les perspectives d’avenir du tourisme pour le Moyen-Orient sont favorables (de 2 % à 5 % en 2015). L’OMT prévoit que d’ici 2030, la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord pourrait recevoir 195 millions d’arrivées de touristes (quasiment le triple du volume actuel, qui se situe à 70 millions de touristes), ce qui profitera aux destinations établies comme aux destinations émergentes. 

Potentiel et défis pour le tourisme 

Les experts s’attendent à une forte demande refoulée de tourisme vers la région en provenance des marchés émetteurs intra régionaux comme inter régionaux, laquelle continuera de se manifester à mesure que les incertitudes se dissiperont et que l’on verra un regain de confiance des consommateurs.  

Les ministres du tourisme participant à la Table ronde ont précisément cité la stabilité politique comme condition critique pour l’essor du tourisme et sa contribution au progrès socioéconomique, y compris la nécessaire volonté politique de soutenir le tourisme (Maroc), la consolidation de la démocratie (Tunisie), une société civile dynamique (Liban), de même que les avantages de la coopération transfrontière au sein de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (Jordanie et Oman).

Un cadre politique plus stable offre des conditions propices pour relever efficacement les défis, au nombre desquels éliminer les entraves à la croissance, renforcer la résilience du secteur, s’adapter à l’évolution des modes de consommation et aux changements technologiques, mais aussi mettre au point de nouveaux modèles d’exploitation et maximiser les retombées socioéconomiques du tourisme tout en réduisant à un minimum d’éventuels impacts négatifs.

Note aux rédactions : 

Ont participé à la troisième Table ronde ministérielle sur le développement du tourisme dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord S.E. Roula Ma’ayeh, Ministre du tourisme et des antiquités (Palestine), S.E. Lahcen Haddad, Ministre du tourisme (Maroc), S.E. Michel Pharaon, Ministre du tourisme (Liban), S.E. Adel Fahad El Shershab, Ministre du tourisme et des antiquités (Iraq), Maitha Al Mahrouqi, Sous-Secrétaire du Ministère du tourisme (Oman), Mme Wahida Jaiet, Directrice générale de l’ONTT (Tunisie) et M. Abdelrazzaq Arabiyat, Directeur général du Bureau de tourisme de Jordanie. 

 6  Février 2015
SOURCE WEB  Communiqué de presse UNWTO