Le chômage augmente de 7,6% au Maroc en 2014

Le chômage augmente de 7,6% au Maroc en 2014

Malgré sa politique de grands travaux (ici le TGV), le Maroc ne parvient pas mettre en place une économie créatrice d'emplois. (photo: ONCF)

MAROC. Le chômage passe de 9,2% en 2013 à 9,9% de la population active en 2014, soit une augmentation de 7,6%, révèle, jeudi 5 février 2015, le Haut Commissariat au Plan (HCP).

En 2014, 107 000 personnes sont arrivées sur le marché du travail, mais seulement 20% d’entre elles ont pu trouver un travail, les autres sont allées gonfler les chiffres du chômage. Le Maroc a assisté à un ralentissement global de l’embauche dans tous les secteurs d’activités excepté le BTP.

Alors que ces trois dernières années le secteur des services créait près de 109 000 emplois par an, il n’en a créé que 42 000 en 2014. Le secteur de l’agriculture et de la pêche, malgré une météo plutôt clémente, n’a créé en 2014 que l’équivalent du quart de ses créations d’emplois de 2013. Pire, l’industrie a détruit 37 000 emplois, en 2014, soit le double des pertes annuelles moyenne des trois dernières années, malgré les différents plans sectoriels. « Le recul du volume d’emploi dans ce secteur est le fait principalement de la perte de 32 000 emplois par la branche du textile, bonneterie et habillement », précise le communiqué du HCP.

Si le taux de chômage, moins de 10%, semble pourtant maintenu dans des proportions très respectables pour un pays en développement, la précarité sur le marché de l’emploi marocain reste extrême. 22,5% de la population active occupée n’est pas rémunérée, 10% est également sous-employée, c’est-à-dire qu’elles disposent de petits boulots aléatoires et mal rémunérés et 42% sont encore auto-employées. Surtout, la population active, c’est-à-dire celle qui a ou cherche un travail, ne représente que la moitié de la population en âge de travailler.

5 Février 2015

SOURCE WEB Par Julie Chaudier, à CASABLANCA

Tags : Malgré sa politique de grands travaux (ici le TGV), le Maroc ne parvient pas mettre en place une économie créatrice d'emplois- MAROC. Le chômage passe de 9,2% en 2013 à 9,9% de la population active en 2014, soit une augmentation de 7,6%, révèle, jeudi 5 février 2015, le Haut Commissariat au Plan (HCP)- En 2014, 107 000 personnes sont arrivées sur le marché du travail, mais seulement 20% d’entre elles ont pu trouver un travail- Le Maroc a assisté à un ralentissement global de l’embauche dans tous les secteurs d’activités excepté le BTP- Le secteur de l’agriculture et de la pêche, malgré une météo plutôt clémente, n’a créé en 2014 que l’équivalent du quart de ses créations d’emplois de 2013- Pire, l’industrie a détruit 37 000 emplois, en 2014, soit le double des pertes annuelles moyenne des trois dernières années, malgré les différents plans sectoriels-22,5% de la population active occupée n’est pas rémunérée-- 10% est également sous-employée-