Initiative atlantique du tourisme Plaidoyer pour une offre touristique axée sur les spécificités culturelles

Initiative atlantique du tourisme  Plaidoyer pour une offre touristique axée sur les spécificités culturelles

Le rôle des cultures locales est de plus en plus reconnu dans la promotion de l'activité touristique. Ph. Kartouch
Le ministère du Tourisme du Maroc et l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) co-organisent du 11 au 13 mars à Rabat la première édition de la Conférence «the Atlantic initiative for tourism 2015». Cette conférence qui réunit plus de 45 pays vise à débattre des moyens de renforcer le partenariat triangulaire entre les différents pays situés sur les rives de l’Atlantique.
Lors de l’ouverture de la Conférence internationale «The Atlantic initiative for tourism 2015» qu’abrite la capitale du Royaume du 11 au 13 mars, le Chef du gouvernement, Abdellilah Benkirane, a appelé les représentants des 45 pays limitrophes de l’océan Atlantique à intégrer dans leur stratégie touristique une nouvelle approche basée sur l’ouverture sur le monde et la réduction des «barrières» entravant l’échange touristique, notamment les visas et les procédures administratives, afin d’encourager un échange équilibré de touristes.
Renforcer les échanges touristiques entre les pays de l’Atlantique est un objectif ambitieux, mais comment l’atteindre ? Plusieurs intervenants ont tenté de répondre à cette question, à commencer par le ministre de Tourisme marocain, Lahcen Haddad. Selon lui, il existe déjà de véritables opportunités à saisir en matière de liaisons maritimes et aériennes entre les pays de la région qu’il faudra développer parallèlement à l’amélioration des échanges commerciaux à des niveaux plus importants. L’amélioration des échanges touristiques passe aussi par l’encouragement des initiatives communes en matière d’investissement, de promotion de la communication interculturelle, ainsi que la facilitation des déplacements des voyageurs à travers la promotion et la commercialisation commune.
La mise en œuvre de ces actions est susceptible, selon M. Haddad, de renforcer les économies de la région, particulièrement celles en voie de développement. Un avis partagé par le secrétaire général de l’OMT (Organisation mondiale du tourisme), Taleb Rifaï. Ce haut responsable a mis en avant le rôle de la culture, considérée à travers le monde comme un formidable moyen de rapprochement des peuples, mais aussi de différenciation pour de nombreuses destinations touristiques. «La consolidation du patrimoine est une locomotive essentielle pour le développement touristique durable et nous devons y accorder toute l’attention nécessaire», a-t-il estimé. Les participants à la première édition de cette conférence se sont donc accordés à faire du tourisme un vecteur de rapprochement entre les peuples et les civilisations des deux rives de l’océan Atlantique. Cette vision partagée a été déclinée dans le cadre d’une déclaration baptisée la Déclaration de Rabat adoptée mercredi dernier à la fin de la séance d’ouverture. Dans ce document, les représentants des 45 pays présents ont exprimé leur volonté de consacrer la vocation du tourisme comme facteur de rapprochement et de compréhension entre les peuples et comme vecteur de développement socioéconomique et culturel.
Les participants se sont engagés par ailleurs à coopérer avec toutes les institutions nationales, régionales, sous-régionales et internationales compétentes, dont la vocation est d'aider au développement du tourisme dans l’espace atlantique et, en particulier, l’Organisation de l’aviation civile internationale, le Programme des Nations unies pour l’environnement, le Programme des Nations unies pour le développement et le Programme des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture. Par ailleurs, un engagement commun a été pris afin d'œuvrer de façon commune pour une politique concertée de préservation de l'environnement et de développement durable du tourisme, de renforcement du transport aérien et maritime et de valorisation du patrimoine culturel de la région.

 
12 mars 2015 - 21h24
SOURCE WEB Par  Yousra Amrani, LE MATIN

Tags : Le rôle des cultures locales est de plus en plus reconnu dans la promotion de l'activité touristique- Conférence «the Atlantic initiative for tourism 2015 »- ouverture de la Conférence internationale «The Atlantic initiative for tourism 2015»- représentants des 45 pays limitrophes de l’océan Atlantique- encourager un échange équilibré de touristes- Abdellilah Benkirane, Chef du gouvernement - Lahcen Haddad, ministre de Tourisme marocain - Taleb Rifaï, secrétaire général de l’OMT (Organisation mondiale du tourisme)- La consolidation du patrimoine est une locomotive essentielle pour le développement touristique durable et nous devons y accorder toute l’attention nécessaire- œuvrer de façon commune pour une politique concertée de préservation de l'environnement et de développement durable du tourisme- valorisation du patrimoine culturel de la région-