L\'ONMT promeut le patrimoine immatériel marocain à l\'international

L\'ONMT promeut le patrimoine immatériel marocain à l\'international

L’Office national marocain du tourisme (ONMT) a organisé une réception pour les artistes et artisans qui ont contribué à la série de programmes courts « A la rencontre de… » diffusée sur  les chaines de télévision françaises et les réseaux sociaux. Les artistes présents à cet événement ont salué l’initiative qui permet de découvrir le patrimoine immatériel marocain au-delà du Maroc.
Le Maroc ne compte plus que sur son patrimoine matériel pour séduire les touristes. Le royaume dispose également d’un patrimoine immatériel important qui reste souvent méconnu des voyageurs. Pour asseoir l’image du Maroc à l’étranger, des programmes courts qui mettent en vedette des artistes marocains ont été diffusés début janvier sur la chaine télé M6. L’objectif est de faire connaître l’art, la culture et le savoir-faire marocain au delà des frontières du royaume, mais aussi de faire connaître certains artistes peu connus, qui sont répartis sur tout le territoire.
En guise de marque de reconnaissance à leur participation à ces programmes, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) a organisé une réception pour les artistes et artisans qui ont contribué à la série de programmes courts « A la rencontre de… ». Plusieurs écrivains, musiciens, peintres, maîtres artisans, calligraphes, restaurateurs de monuments, sculpteurs, cinéastes, entrepreneurs, organisateurs de festivals ont été au rendez-vous.
Un bon produit pour découvrir une autre facette du Maroc
La série de reportages a également fait son escale à l’Institut du Monde Arabe de Paris où se déroule la grande exposition sur le Maroc, « Le Maroc contemporain », depuis plusieurs mois. Dans une exposition exceptionnelle, 23 artistes marocains (peintres, plasticiens, sculpteurs…) ont accepté d’y participer et de faire découvrir la culture marocaine à l’extérieur du pays.
Pour le directeur de l’ONMT, Abderrafie Zouiten, il s’agit de « mettre en avant le Maroc », d’utiliser « la richesse de sa culture, mais aussi montrer l’échange, l’ouverture et la tolérance ». L’année 2015 sera aussi une année où nous allons poursuivre cette stratégie.
Pour sa part, Mohamed Mourabiti, fondateur de la première résidence d’artistes au Maroc (Al Maqam), à Tahanaout, à 30 km de Marrakech, a indiqué que les reportages réalisés constituent « un bon produit ». « Cela permet aussi de découvrir des artistes marocains qu’on ne connaissait pas avant et qui vivent au Maroc ». « Il faut de la continuité dans ces projets car au Maroc il y a un esprit totalement versé dans les arts », a-t-il souligné.
Le 12.01.2015 à 14h06
SOURCE WEB Par yabiladi

Tags : patrimoine matériel- patrimoine immatériel- Office national marocain du tourisme ONMT- Un bon produit pour découvrir une autre facette du Maroc- Le Maroc contemporain- le directeur de l’ONMT, Abderrafie Zouiten- Mohamed Mourabiti, fondateur de la première résidence d’artistes au Maroc (Al Maqam)- Tahanaout- Marrakech-