Éditorial TOURISME MAROC Par Mohamed Benabid

Éditorial   TOURISME MAROC Par Mohamed Benabid

Le Maroc gagne 9 places dans le classement WEF de sa compétitivité touristique. Un score incontestablement bon pour le moral. C’est important dans la mesure où ici plus que pour d’autres industries, l’attractivité s’alimente en grande partie par le dispositif informationnel. Le Maroc quoi qu’on en dise continue de résister au risque de perception géopolitique régional et, vraisemblablement, il est difficile d’en dire autant pour la Tunisie. Dans ce rituel du «Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est le plus beau», il faudra cependant faire attention au piège du narcissisme. Une lecture des indicateurs du WEF invite d’ailleurs à tempérer l’euphorie. Le Maroc est dans le top 5 de la région Mena, mais loin derrière dans le classement mondial. Ce sont tout de même 61 places qui nous séparent du leader, l’Espagne. Ce n’est pas négligeable. Tout n’est peut-être pas bon à prendre dans le modèle ibérique, mais il y a des avantages comparatifs sur lesquels nous sommes battus à à peine 15 km au nord de Tanger..
La destination Maroc s’en sort plutôt bien sur la sûreté/sécurité (sans doute pas celle des routes), mais est sanctionnée, sans surprises, sur les Ressources humaines et la santé/hygiène. Ces boulets doivent être pris au sérieux. Ils nécessitent une thérapie de choc car ils obèrent la bataille de la chaîne de valeur dans un environnement ultra compétitif. La concurrence mondiale accule l’offre marocaine à se faire violence pour satisfaire la clientèle. Le pays a des atouts naturels, une identité, une histoire, une culture et l’ONMT les remet à juste titre au cœur de ses offensives communicationnelles. Il faudra cependant que l’ensemble des parties prenantes dans ce secteur accompagnent la mise en musique, soignent les déficits structurels. La consolidation des ambitions est à ce prix.
9 Mai 2015
SOURCE WEB Par Mohamed Benabid L’ECONOMISTE

Tags : Le Maroc gagne 9 places dans le classement WEF- Le Maroc est dans le top 5 de la région Mena, mais loin derrière dans le classement mondial, ce sont tout de même 61 places qui nous séparent du leader, l’Espagne- La destination Maroc tourisme est sanctionnée, sans surprises, sur les Ressources humaines et la santé hygiène-