Orascom lance un programme d’actions sociales dans la région de Tan Tan

Orascom lance un programme d’actions sociales dans la région de Tan Tan

Le groupe hôtelier suisse Orascom qui renforce sa présence à Tan-Tan lance son premier plan d’actions sociales en direction des femmes et des enfants de la région.
La première action sera lancée ce 2 novembre et consistera en l’acquisition d’un bus scolaire pour assurer le transport sécurisé des enfants lors des activités parascolaires. Elle est menée en partenariat avec l’INDH et la délégation régionale de l’Education nationale.
Pour leur 2e action, le groupe compte également distribuer des vélos aux enfants du milieu rural, dans un objectif de renforcement de capacité et d’accessibilité à l’école.  
Ce premier programme social "Chbika", réalisé par Oued Chbika development (OCD), filiale marocaine d’Orascom, se décline en 6 actions "à caractère durable" qui se dérouleront au cours de l’année à venir. Elles auront toutes pour cible les femmes et les enfants (entre 8 et 14 ans) dans la région de Tan-Tan, et devront répondre à des problématiques récurrentes du monde rural en matière de santé, d’éducation et d’emplois.
Sarah Sedjari, représentante de la Mayshad foundation, nous explique que ces missions ont pour vocation le renforcement de capacités, l’amélioration des conditions de vie à travers des actions à caractère durable. Le programme préfigure la création de nombreux emplois dans la région, poursuit-elle. 

En effet, la société OCD est en charge du développement du projet Chbika, grande cité touristique entre Tan-Tan et Tarfaya, composée de 1.800 unités résidentielles, d’hôtels de haut standing, d’un golf, d’une marina, d’une médina, et de commerces.
Ce projet promet la création de nombreux emplois locaux et le rayonnement international de la culture locale. Le projet a démarré en 2007 et les premières unités résidentielles ont été commercialisées en 2011. Ce projet a été lancé en concertation avec le gouvernement dans le cadre de la vision 2020 sur le tourisme durable. CDG Developpement est partenaire du projet à hauteur de 35%, et la société d’investissement luxembourgeoise Rolaco à 10%. Orascom est actionnaire à hauteur de 55%.
Le programme Chbika est développé par Mayshad foundation pour le compte d’Orascom. Cette fondation américaine a été créée en 2014 et est basée à New York et Rabat. Très peu d’informations publiques circulent sur cette fondation. Preuve en est, la fondation souhaite "rester dans l’ombre sur ce projet", nous a précisé Sarah Sedjari. Elle se charge de l’opérationalisation du plan d’actions et de la coordination avec les autorités locales, l’INDH, le gouverneur de la région, etc.
La mission principale de cette fondation est de fournir des conditions durables pour les jeunes femmes marginalisées, dans les zones rurales, et de poursuivre leurs études, apprend-on sur son site internet.
Parmi les actions, la fondation offre des soutiens financiers d’étude en direction des femmes pour améliorer leur accès à l’éducation et leur condition de vie. Ces soutiens comportent la couverture des frais de scolarité, des soins de santé, l’accès aux transports, etc.
Très jeune, cette fondation ne semble pour l’instant pas mener d’actions ailleurs que dans le Sahara au Maroc.
Le 02 Novembre 2015
SOURCE WEB Par Médias 24

Tags : Le groupe hôtelier suisse Orascom- Tan Tan– le transport sécurisé des enfants lors des activités parascolaires- INDH– la délégation régionale de l’Education nationale– Oued Chbika development (OCD)– Sarah Sedjari, représentante de la Mayshad foundation–1.800 unités résidentielles, d’hôtels de haut standing, d’un golf, d’une marina, d’une médina, et de commerces– tourisme durable– la société d’investissement luxembourgeoise Rolaco– la fondation offre des soutiens financiers d’étude en direction des femmes pour améliorer leur accès à l’éducation et leur condition de vie–