Assises de l\'économie sociale et solidaire Vers la construction d\'une identité commune

Assises de l\'économie sociale et solidaire Vers la construction d\'une identité commune

La ministre de l'Artisanat et de l'Economie sociale et solidaire, Fatima Marouane, lors de l’inauguration à Tiznite de la 6e édition du Festival d'argent Timizart. Ph : DR 

Les Assises de l'économie sociale et solidaire sont placées sous le thème : «Quels référentiels pour le développement et la mise en cohérence

Les Assises de l'économie sociale et solidaire, qui seront organisées les 20 et 21 novembre à Skhirat, visent à mettre en place une feuille de route pour la construction d'une identité commune du secteur, en tenant en compte de ses différentes et multiples composantes, a indiqué, lundi à Rabat, la ministre de l'Artisanat, de l'Economie sociale et solidaire, Fatema Marouane.

Placées sous le thème : «Quels référentiels pour le développement et la mise en cohérence ?», ces assises ont également pour objectif de discuter de l'expérience nationale et d'approfondir les pistes d'enrichissement en s'inspirant des expériences régionales et internationales, a relevé Fatema Marouane, lors d'une conférence de presse.

Ainsi, l'objectif principal de ces assises est de permettre l'échange entre les différentes parties prenantes de ce secteur autour, entre autre, des forces et des faiblesses de l'économie nationale sociale et solidaire et du besoin manifeste de cohérence des différentes dynamiques positives qui la traversent, a précisé Mme.Marouane.

L'évènement verra la participation de représentants des secteurs public et privé, de la société civile, d'entreprises de l'Economie sociale et solidaire et des universités, a noté la ministre.

Il connaitra également la participation des invités étrangers de l'Afrique (Gabon, Mali, Sénégal, Cameroun, Kenya, Côte d'ivoire, Benin, Guinée, Burkina Faso, Egypte, Tunisie), de l'Europe (France, Espagne, Suisse, Italie), de l'Asie (Koweït, Malaisie, Philippines), de l'Amérique (Canada, Brésil, Pérou, Colombie) et des organisations internationales (Alliance coopérative internationale, Bureau international du travail, Pnud, institut panafricain ).

Ces assises viendront consolider l'évolution que connait le secteur, notamment avec le lancement de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH).

Cette évolution a été couronnée, entre autres, par le lancement de l'étude de l'élaboration de la loi-cadre de l'économie sociale et solidaire en octobre 2015 en partenariat avec la FAO, et ce en marge de la quatrième édition du Salon national de l'économie sociale et solidaire.

Ainsi, ces assises visent à aider au renforcement des acquis de l'économie sociale et solidaire, à travers la contribution à lever ou contourner ses obstacles, promouvoir l'implication convaincue et convaincante de l'ensemble des acteurs de l'économie sociale et solidaire et leur contribution collective à l'identification précise de ce secteur, en référence tout spécialement à ses valeurs, ses modes de gouvernances et ses engagements en contrepartie des facilités et avantages promotionnels qui lui sont consentis par les pouvoirs publics.   

Le 17 Novembre 2015
SOURCE WEB Par Atlas Info

Tags : Les Assises de l'économie sociale et solidaire– Quels référentiels pour le développement et la mise en cohérence– la ministre de l'Artisanat, de l'Economie sociale et solidaire, Fatema Marouane– discuter de l'expérience nationale et d'approfondir les pistes d'enrichissement en s'inspirant des expériences régionales et internationales– la participation des invités étrangers de l'Afrique (Gabon, Mali, Sénégal, Cameroun, Kenya, Côte d'ivoire, Benin, Guinée, Burkina Faso, Egypte, Tunisie),– France, Espagne, Suisse, Italie– Koweït, Malaisie, Philippines), de l'Amérique (Canada, Brésil, Pérou, Colombie– Alliance coopérative internationale, Bureau international du travail, Pnud, institut panafricain- Initiative nationale pour le développement humain (INDH).– FAO–