Pour 2016, l\'ONMT adopte une stratégie volontariste, basée sur la promotion et le digital

Pour 2016, l\'ONMT adopte une stratégie volontariste, basée sur la promotion et le digital

Le Conseil d'administration de l'ONMT adopte un plan alternatif de rupture, visant à gagner 1,5 million de touristes en deux ans.

Le conseil d’administration de l’ONMT s’est tenu mardi 29 décembre, sous la présidence de Lahcen Haddad, ministre du Tourisme, pour examiner les principales réalisations à date de l’ONMT et adopter son plan d’action pour l’année 2016.

Dans son exposé introductif, le ministre du Tourisme a rappelé le contexte géopolitique et économique exceptionnellement défavorable dans lequel s’est déroulée l’année touristique 2015, caractérisé par plusieurs tragiques événements, notamment en France, premier marché émetteur.

Lahcen Haddad a également souligné la solide capacité de résilience de la destination Maroc, grâce aux actions menées par l'Office, qui ont contribué à amortir l’impact de ce contexte négatif, avec un niveau des arrivées similaire à celui de l'année précédente.

«Nous espérons terminer l’année avec une stabilisation des flux à leur niveau de 2014», a déclaré le président du conseil d’administration.

Le bilan 2015: stabilisation des flux

Abderrafia Zouitene, directeur général de l’ONMT, a pour sa part déclaré que la diversification des marchés, les campagnes de communication et l'organisation de grands événements mis en œuvre par les équipes de l'Office ont permis dans ce contexte marqué par les effets d'amalgame et d'incertitude, de maintenir le positionnement de la destination Maroc à l'international.

Plus particulièrement, la croissance enregistrée sur les marchés allemand (+8%), anglais (+6%) a atténué la diminution que le marché français a connue depuis les attentats de Charlie Hebdo et ceux de novembre.

L'aérien étant un élément clé pour soutenir la croissance touristique à destination du pays, la stratégie de consolidation de la desserte aérienne menée par l'Office a eu un impact déterminant.

D’une manière globale, les partenariats avec les compagnies aériennes, axe stratégique du plan d’action de l’ONMT en2015, ont permis de garantir une offre totale de 1,3 million de sièges pour la saison été 2015 et 1 million de sièges pour la saison hiver 2015/2016. Deuxième axe stratégique du plan d’action 2015, le travail approfondi mené sur l’image de la destination a permis de limiter l’impact des amalgames nés du contexte international.

Outre les campagnes de publicité menées sur les principaux marchés, l’action de l’ONMT a particulièrement porté sur la participation à des événements d’envergure, susceptibles de construire l’image institutionnelle du Maroc (semaine marocaine à Abu Dhabi, Exposition «Solutions» tenue en marge de la COP21 au Grand Palais, célébration des accords de la Celle-Saint-Cloud...), le tournage de nombreuses émissions de télévision à forte audience (Echappées Belles, Thalassa, Masterchef Portugal…), l’invitation de plus de 500 journalistes et blogueurs...

Le conseil d’administration demande davantage de moyens

Alors que la situation géopolitique exacerbée appelle à une évolution particulière des moyens de l’ONMT, le budget de promotion disponible a atteint à peine la moitié des montants initialement programmés par la Vision 2020. Le conseil d’administration appelle donc à plus de moyens, conformément à ce qui a été projeté dans la Vision 2020, afin de permettre à l’Office de faire face aux enjeux de la situation actuelle et à l’intensité de la concurrence.

La stratégie 2016

Pour l'exercice 2016 et face à ce contexte, l’ONMT a présenté deux scénarios: le premier est un plan de maintien et de consolidation de ses actions traditionnelles sur ses marchés prioritaires, mettant l’accent sur l’Allemagne et le Royaume-Uni, marchés dont le potentiel de croissance semble immédiat.

Selon les estimations de l’ONMT, ce scénario, dimensionné avec un budget limité, permettra de réaliser une hausse des arrivées de 1,6%, si le contexte international n’est pas affecté par de nouveaux événements.

Le directeur général de l’ONMT a tenu à présenter par ailleurs une proposition d'un deuxième scénario plus volontariste, permettant de gagner près de 1,5 million de touristes sur les deux prochaines années.

Ce plan, dont le coût additionnel est évalué à 400 millions de DH, est articulé autour de deux ruptures: l'aérien et le digital.

La première, qui prévoit d’injecter 57 nouvelles routes aériennes entre le Maroc et ses marchés émetteurs, consiste en une accélération de la stratégie de partenariat avec les compagnies aériennes. Elle cible le développement des connexions entre les destinations marocaines et les provinces britanniques et allemandes, prévoit de saisir l’opportunité de la conjoncture particulière que traverse actuellement le marché russe et ambitionne d’accélérer la diversification des marchés, en particulier en Afrique, en Scandinavie, aux Etats-Unis d’Amérique et en Europe Centrale.

«Nous souhaitons, dans ce contexte, renforcer les synergies de l’ONMT avec les autres acteurs de l’aérien au Maroc, en particulier l’ONDA et la RAM,» a précisé Abderrafia Zouitene.

La deuxième rupture vise à mettre en place un dispositif digital de premier ordre, axé autour du lancement d’un nouveau portail d’information et de distribution de la destination Maroc, d’une stratégie agressive de gestion de la E-reputation de la destination Maroc et d’actions structurées sur les réseaux sociaux.

Cette deuxième rupture a pour objectif de mettre le Maroc à jour des évolutions rapides du comportement des touristes sur ses marchés émetteurs. Plus de 80% d’entre eux utilisent en effet Internet dans la planification ou la réservation de leur voyage.

Pour atteindre cet objectif, une des principales nouveautés de l'organigramme, la Direction digitale de l’ONMT, sera totalement opérationnelle, dès le mois de janvier 2016.

En mettant en place cette stratégie de rupture, la marque Maroc Tourisme bénéficiera d’une image encore plus positive au niveau international et les fondamentaux de la destination seront suffisamment forts pour faire face aux aléas liés à la conjoncture internationale.

Enfin, les administrateurs ont par ailleurs approuvé, au cours de ce conseil, l'ouverture de délégations de l'ONMT en Inde et en Turquie, sur proposition du directeur général, compte tenu des potentialités très importantes de ces deux marchés. (Source: communiqué de l'ONMT)

Le 30 Décembre 2015
SOURCE WEB Par Médias 24

Tags : Le Conseil d'administration de l'ONMT- Lahcen Haddad, ministre du Tourisme- contexte géopolitique et économique exceptionnellement défavorable- tragiques événements- Le bilan 2015 stabilisation des flux- Abderrafia Zouitene, directeur général de l’ONMT– stratégique du plan d’action de l’ONMT en2015– Abu Dhabi- Echappées Belles, Thalassa, Masterchef Portugal- la Vision 2020- La stratégie 2016- Allemagne et le Royaume Uni- aérien et le digital- le développement des connexions entre les destinations marocaines et les provinces britanniques et allemandes– ONDA et la RAM- Abderrafia Zouitene- stratégie agressive de gestion de la E reputation de la destination Maroc- la Direction digitale de l’ONMT- ouverture de délégations de l'ONMT en Inde et en Turquie-