Aziz Akhannouch reste optimiste pour la campagne agricole

Aziz Akhannouch reste optimiste pour la campagne agricole

L’inauguration par la Princesse Lalla Meryem du pavillon marocain, les déclarations optimistes de Aziz Akhannouch, les rencontres bilatérales ou encore les signatures de déclarations … La Semaine verte internationale de Berlin a été riche en actualités.

C’est le Davos de l’agriculture! La 81e édition de La Semaine verte internationale de Berlin a donné son coup d’envoi le vendredi 15 janvier et se tiendra jusqu’au 24 du même mois.

Premier invité d’honneur hors européen du Salon, le Maroc profite de cette grand-messe pour mieux faire connaître la richesse de ses produits du terroir. Pour cela, la Princesse Lalla Meryem a inauguré un stand qui s’étale sur près de 1.550 m², accueillant plus de 54 exposants marocains en 4 zones principales: le littoral, le désert, les montagnes et les plaines. Un pavillon que le ministre fédéral de la Coopération économique de la République fédéral d’Allemagne, Gerd Muller, n’a pas manqué de visiter.

Les précipitations, un suspense pour Akhannouch

Dans le cadre du Global forum pour l’agriculture et l’alimentation organisé en marge de cette manifestation, le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, ne désespère pas, malgré la sécheresse qui frappe le pays: «Les pluies se font rares ces derniers mois. Je reste optimiste pour les deux prochains mois, mais il est clair que la récolte céréalière sera moyenne après une dernière année agricole exceptionnelle». Une année agricole 2014-2015 dont l'impact positif s'étendra jusqu'à la présente saison.

Une multitude de rencontres bilatérales

Plusieurs rencontres bilatérales ont eu lieu lors des premiers jours du Salon. D’abord, avec la Hongrie, durant laquelle le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch et son homologue hongrois ont plaidé pour l’élaboration d’un nouveau cadre légal de coopération en mesure de porter des projets innovants dans les domaines de l’agriculture familiale de moyenne dimension, de la formation agricole, de l’irrigation et de la conservation du sol, du développement des filières animales végétales, de l'horticulture et de l'agroalimentaire.

Ils ont également appelé à la mise en œuvre de la convention sur la recherche agricole entre l’INRA et le Centre de national de recherche agronomique hongrois et au développement d’un cadre de coopération dans les domaines sanitaire et phytosanitaire, à travers la signature du MOU entre l’ONSSA et NFCSO (équivalent ONSSA hongrois).

Une rencontre bilatérale a aussi été tenue avec la Palestine, portant sur l’assistance technique comme contribution du Royaume. Les deux pays avaient signé à Rabat en 1999 un protocole-cadre de coopération dans le domaine agricole.

Aziz Akhannouch a également reçu son homologue égyptien. La coopération entre les deux pays dans le domaine agricole remonte à longtemps et repose sur un arsenal juridique important, depuis 1989. Cette coopération se manifeste également à travers l’échange de visites et la participation aux réunions annuelles des 7 commissions mixtes Maroc-Egypte.

Deux signatures de déclaration d'intention

Lors du premier jour du Salon, le ministre de l’agriculture, Aziz Akhannouch, et le ministre fédéral de la Coopération économique de la République fédérale d’Allemagne, Gerd Muller, ont signé une déclaration d’intention en faveur de l’intensification de la coopération technique et financière et de la mise en place de coopérations triangulaires vers l’Afrique.

Le projet couvrira un projet ambitieux dans plusieurs domaines, dont le recours aux énergies renouvelables, la modernisation des  systèmes d’irrigation, la gestion durable des oasis, la promotion de l’emploi en zone rurale ou encore la promotion de l’accès au financement des petites et moyennes exploitations.

Le ministre de l’Agriculture et le secrétaire d’Etat parlementaire auprès du ministère fédéral de l’Alimentation, de l’agriculture et de la protection du consommateur allemand, Peter Bleser, ont procédé à la signature d’une déclaration d’intention visant la pérennisation du Centre de conseil gricole Maroco- allemand (CECAMA). Le CECAMA se veut une plate-forme offrant des possibilités de formation dans le domaine de l’agriculture et de l’élevage des bovins.

Le 19 Janvier 2016
SOURCE WEB Par Médias 24

 

Les tags en relation