Agadir-Ida Outanane Plus de 435 millions de DH alloués aux projets de l’INDH entre 2005 et 2015

Agadir-Ida Outanane Plus de 435 millions de DH alloués aux projets de l’INDH entre 2005 et 2015

L’INDH a constitué une rupture avec la gestion archaïque des affaires sociales et cherche à passer à un autre stade de son opérationnalisation en élargissant la base des bénéficiaires.

La préfecture d’Agadir-Ida Outanane a abrité, mardi dernier, une rencontre dédiée à la présentation du bilan 2005-2015 de l’INDH au niveau de cette préfecture.

L’enveloppe budgétaire globale allouée aux différents projets programmés dans la cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), au niveau de la préfecture, a atteint 435,6 millions de DH durant la période 2005-2015. Un total de 840 projets, répartis sur toutes les communes de la préfecture, ont été réalisés ou sont en cours de réalisation, durant la première décennie de l’INDH, selon des données délivrées par la Division de l’action sociale de la préfecture d'Agadir-Ida Outanane.

La contribution de l’INDH à la réalisation de ces projets, qui ont profité à 142.542 personnes, a atteint un montant global de 317,7 millions de DH. Les projets visant la lutte contre l’exclusion sociale viennent en tête avec un budget de 183,1 millions de DH, dont une contribution de l'INDH de 152,9 millions de DH, suivis de ceux relatifs au programme horizontal avec 109,9 millions de DH et de ceux dédiés à la lutte contre la vulnérabilité et la marginalisation, alors qu’une enveloppe de 45,9 millions de DH a été dédiée à la lutte contre la pauvreté en milieu rural.

«Ces projets ont couvert tous les secteurs pour concrétiser les attentes et les besoins des classes cibles, ce qui a permis de créer une dynamique économique et sociale qui a eu un impact positif sur la population concernée, qu’il s’agisse des catégories à faible revenu ou encore la communauté rurale», a précisé Zineb El Adaoui, wali de la région de Souss-Massa, gouverneur de la préfecture d’Agadir-Ida Outanane, lors d’une rencontre tenue mardi dernier pour présenter le bilan de l’INDH au niveau de cette préfecture.

L’INDH participe activement à développer les compétences et les savoir-faire des acteurs territoriaux, en instaurant un programme de formation dont le nombre de bénéficiaires a atteint, lors des dix dernières années, 17.055 personnes des deux sexes, tandis que 11.205 autres ont profité des activités de communication liées à l’esprit et à la philosophie de l’INDH, a-t-elle souligné.

L’INDH a constitué une rupture avec la gestion archaïque des affaires sociales et cherche à passer à un autre stade de son opérationnalisation en élargissant la base des bénéficiaires, à travers l’incitation à créer des entreprises afin d’améliorer le niveau de vie des individus et des ménages. Cette réunion a été marquée par la présentation de témoignages de superviseurs de certains projets réussis, ayant bénéficié du soutien de l’INDH, qui ont partagé leurs expériences touchant les secteurs agricoles, sanitaires, pédagogiques, sociaux, culturels et commerciaux.

Par ailleurs, cette journée de communication, à laquelle a assisté le président du Conseil régional de Souss-Massa, Brahim Hafidi, ainsi que des présidents des conseils communaux et des représentants de la société civile, a connu la remise d'équipements à la délégation du ministère de la Santé, acquis dans le cadre du programme de sensibilisation au dépistage confidentiel et gratuit pour lutter contre le sida et les maladies sexuellement transmissibles. Un véhicule de transport, pouvant porter 21 personnes, a également été offert à l’Association des parents et des amis des enfants handicapés mentaux à Souss.

Le 22 Juillet 2016
SOURCE WEB Par Le Matin

Les tags en relation