Qu’en pense Mohamed Boussaid ?

Qu’en pense Mohamed Boussaid ?

Comme nous l’annoncions, dans notre édition d’hier, les responsables de la Confédération Nationale du Tourisme - CNT - ont rencontré le ministre de l’Economie et des Finances pour lui soumettre ses doléances pour le secteur à la veille de la préparation de la Loi de Finances 2017. A l’issue de cette réunion, Si Mohamed Boussaid nous a livré ses impressions. Détails en exclusivité.

« Le secteur du Tourisme a toujours été un secteur prioritaire qui bénéficie de la Haute sollicitude de Sa Majesté le Roi Mohamed VI.

C’est un secteur qui est impacté par des facteurs exogènes mais également endogènes pour lequel, encore plus aujourd’hui, il faut chercher des points de croissances ;

Lors de cette réunion, j’ai réaffirmé aux responsables de la CNT mon soutien. Je considère que c’est un secteur névralgique et prioritaire.

J’ai reçu les doléances des professionnels qui concernent principalement trois sujets : les Fédérations métiers, le budget de promotion de l’ONMT qui permettrait notamment le lancement de nouvelles routes aériennes et enfin les chèques vacances.

Tous ces sujets sont à l’étude à présent. Je ne peux en dire plus mais ce qu’il faut déjà retenir c’est que grâce à la taxe aérienne qui a été instaurée, le budget de l’ONMT est passé de 300 Mdhs à 650 ou 700 Mdhs stabilisés. C’est déjà un acquis.

A coté de cela, il y a la loi sur les OPCI qui a été adopté et dont le cadre fiscal va passer dans la prochaine Loi de Finances et au niveau de l’aérien, la RAM a bénéficié de l’exonération de la TVA pour l’acquisition de nouveaux appareils.

Maintenant, nous allons réfléchir à comment accompagner encore mieux ce secteur sachant que c’est un secteur qu’il faut prendre dans sa globalité. »

Le 05 Septembre 2016
SOURCE WEB Par Tourisma Post

Les tags en relation