Dégradation de l’environnement : Le mea culpa des industriels

Dégradation de l’environnement : Le mea culpa des industriels

La grande majorité des entreprises marocaines reconnaissent que leur activité a des effets négatifs sur l’environnement. Selon une enquête du Centre marocain de conjoncture (CMC), 75% des sociétés interrogées affirment que l’activité de leur secteur a un impact négatif sur l’environnement. Dans le détail, près de la moitié des industriels (45%) sont "tout à fait d’accord" avec cette confirmation et près du tiers (30,2%) sont "tout simplement d’accord". Le domaine de la production des déchets reste celui qui a une plus grande influence sur la dégradation de l’environnement (28,3%), suivi par les émissions des gaz à effet de serre (18,9%) et la pollution de l’air (18,9%). Les effets négatifs sur l’environnement restent en revanche modérés sur la biodiversité (3,8%) et la pollution de l’eau (7,6%). Par ailleurs, seuls 26% des industriels ont un objectif de transition pour les énergies renouvelables, alors que la majorité des opérateurs économiques estime que l’État et les pouvoirs publics doivent être au premier rang en matière de protection de l’environnement.

Le 20 Octobre 2016
SOURCE WEB Par L’économiste

Les tags en relation