Marrakech: Moulay El Hassan inaugure "le Musée Mohammed VI de la civilisation de l'eau au Maroc"

Marrakech: Moulay El Hassan inaugure

Le prince héritier Moulay El Hassan a procédé, jeudi 5 janvier, à Marrakech, à l'inauguration du "Musée Mohammed VI de la civilisation de l'eau au Maroc ", une structure muséographique érigée sur 20.000 m2 et dont le coût de réalisation avoisine les 163 millions de dirhams.

Après avoir coupé le ruban symbolique, le prince héritier Moulay El Hassan a visité les différents espaces du musée, que le roi Mohammed VI, a bien voulu baptiser de son nom.

Réalisé par le ministère des Habous et des affaires islamiques, cette structure muséographique vise à faire découvrir le génie marocain dans la gestion de l’eau et à faire connaître le rôle historique des habous ("fondations pieuses") dans la régie de l’eau.

Il a été réalisé pour relever les dimensions spirituelles de l’eau et rendre hommage à l’œuvre de feu le roi Hassan II, saluer la politique hydraulique du roi Mohammed VI, signaler les usages hygiéniques et rituels de l’eau et en rappeler les usages économiques et techniques traditionnels.

Cette structure muséographique s’assigne également pour objectifs de faire connaître le patrimoine juridique dans le domaine de l’eau, de donner à apprécier la sagesse traditionnelle dans l’économie de l’eau et de mettre en valeur les croyances et les inspirations traditionnelles liées à cette ressource rare.

"Le Musée Mohammed VI de la civilisation de l'eau au Maroc" met en évidence la relation des habous et leur rôle historique dans la régie de l’eau, étant donné que les droits des Habous sur l’eau sont restés en vigueur jusqu’au début du 20e siècle. En effet, les mosquées, les fontaines publiques, les latrines, les hammams et les médersas ont bénéficié en priorité de l’eau des habous tandis que l’excédent était réparti et attribué en locations.

Ce musée est à classer dans la catégorie des "musées d’interprétation". Mettant en valeur l’histoire et la civilisation de l’eau au Maroc, il est censé contribuer à la prise de conscience de la valeur de l'eau et au changement de la vision des gens plus en vis-à-vis de cette ressource précieuse, indispensable et de plus en plus rare.

La mise en valeur culturelle de cette interprétation est soutenue par les méthodes ancestrales de captage de l’eau, de sa gestion et de sa distribution dans les anciennes villes ainsi que dans les milieux ruraux à l’aide de techniques extrêmement précises et d'une organisation rigoureuse tout au long de l’histoire du Maroc.

"Le Musée Mohammad VI de la civilisation de l’eau au Maroc" est une démonstration muséologique d’une approche de la philosophie sociale de l'eau et du génie humain qui l’a accompagnée jusqu’à nos jours.

Ce musée est construit sur 20.000 m2. Sa superficie bâtie est de 3.533 m2 et celle couverte est de 6.105 m2. Les aménagements extérieurs s’étalent, quant à eux, sur une surface de 16.467 m2.

Le coût de construction de ce musée s’élève à 98 millions de dirhams tandis que le coût des équipements muséographiques représente 65 millions de dirhams.

"Le musée Mohammed VI pour la civilisation de l’eau au Maroc" comprend des galeries d’exposition permanentes d’une superficie de 2.235 m2 et étalées sur trois niveaux. S'y adjoint un espace réservé aux expositions temporaires d'une superficie de 570 m2. S'y ajoutent également un pavillon éducatif comprenant des salles de formation et d’informatique, un pavillon administratif, d’autres annexes d'une superficie totale de 3.300 m2 et des espaces verts.

Il est prévu qu'à côté du musée, soit aménagé un parc où seront installés des équipements en rapport avec l’eau.

A son arrivée sur le site, le prince héritier Moulay El Hassan a passé en revue une section de la Garde Royale qui rendait les honneurs, avant d'être salué par le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, le wali de la région de Marrakech-Safi, gouverneur de la préfecture de Marrakech, Abdelfettah Labjioui, le président du Conseil régional de Marrakech-Safi, Ahmed Akchichen, le président du Conseil communal de Marrakech, Mohamed Larbi Belkaid, la présidente du Conseil préfectoral, Jamila Afif, des cadres du ministère des Habous et des affaires islamiques et le représentant de la société chargée du projet.

Le 05 Janvier 2017
SOURCE WEB Par Le 360

Les tags en relation