Conférence sur la coopération Sud-Sud pour la production et la consommation durables

Conférence sur la coopération Sud-Sud pour la production et la consommation durables

L’expérience du Maroc en matière de tourisme durable a été présentée à Brasilia dans le cadre des travaux de la "Conférence sur la coopération Sud-Sud pour la production et la consommation durables", qui ont pris fin vendredi, en présence de représentants d’une quarantaine de pays d’Afrique, d’Amérique latine et des Caraïbes, dont le Maroc.

Intervenant lors d’un panel consacré à la "Coopération Sud-Sud pour réaliser une production et une consommation durables", Mohamed Bekkali, analyste chargé du programme tourisme durable au sein du ministère du Tourisme, a passé en revue les grandes lignes de la stratégie initiée par le Royaume, rapporte la MAP.

"Le Maroc est doté d’une stratégie de tourisme durable claire qui vise à maximiser les effets positifs du tourisme sur le plan socio-économique, minimiser l’impact sur l’environnement et développer un secteur touristique à faible émission de carbone", a-t-il indiqué devant un parterre d’experts et d’acteurs institutionnels et privés venus débattre du rôle de la coopération Sud-Sud en tant que levier pour réaliser les objectifs du développement durable (ODD).

M. Bekkali n’a pas manqué de souligner que la stratégie du développement touristique du Maroc a placé l’appui aux actions pérennes dans le domaine du tourisme et la valorisation des initiatives durables au cœur de ses priorités.

Cette orientation est reflétée, notamment, à travers l’initiative Trophées Maroc du tourisme durable, qui prime depuis 2008 les acteurs les plus engagés en matière de durabilité touristique, mais aussi par l’accompagnement des initiatives durables à travers des mécanismes de financement et d’appui technique.

Revenant sur les engagements du Maroc au niveau international, l’analyste a rappelé que le ministère du Tourisme marocain a été élu en tant que "co-lead" du programme tourisme durable du cadre décennal de programmation concernant les modes de consommation et de production durables (10 YFP).

Cette consécration entérine l’engagement du Maroc en termes de tourisme durable et son ambition de s’imposer comme une référence en matière de développement durable, a fait savoir le responsable marocain.

Evoquant les perspectives du développement d’une coopération Sud-Sud agissante en matière de tourisme durable, M. Bekkali a estimé que la réussite de toute forme de coopération interrégionale passe par l’identification des points de convergence et des champs d’action prioritaires à mettre en œuvre en matière de durabilité.

Il a également mis en avant la nécessité de trouver une plateforme commune pour décliner les actions à entreprendre dans le secteur du tourisme, à l’image de la Charte africaine relative au tourisme durable et responsable signée par 25 pays africains dans le cadre de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP22), organisée à Marrakech en novembre dernier.

Organisée par ONU Environnement avec le soutien du ministère de l’Environnement brésilien, la "Conférence sur la coopération Sud-Sud pour la production et la consommation durables" a permis un échange fructueux d’expériences et de connaissances entre les pays d’Afrique, d’Amérique latine et des Caraïbes autour des meilleures pratiques à adopter pour réaliser des objectifs inscrits dans l’agenda 2030 pour un développement durable.

La rencontre a été marquée par une série de panels de haut niveau et de réunions de groupes de travail axés sur des thématiques comme la "Coopération Sud-Sud pour réaliser une production et une consommation durables", les "Priorités régionales et meilleures pratiques en matière de coopération Sud-Sud", et la "Promotion du financement de modèles de production et de consommation durables".

Le 01 Juin 2017

SOURCE WEB Par Libération

Les tags en relation