Le médecin de Tiznit reconnu coupable

Le médecin de Tiznit reconnu coupable

20.000 DH. C’est le montant de l’indemnité que devra verser Dr Mehdi Chafi au directeur du Centre hospitalier provincial Hassan 1er de Tiznit dans lequel il exerce. En plus d’une amende de 10.000 DH. Un verdict prononcé lundi 6 août par le tribunal de première instance de Tiznit à l’encontre du chirurgien-pédiatre également appelé médecin des pauvres. Et qui était poursuivi pour insultes et diffamation suite à des posts publiés sur facebook dans lesquels il souligne les dysfonctionnements et les mauvaises conditions de travail au sein de la structure (Cf, notre édition du 1/8/2018).

Pour précision, l’avocat de la partie plaignante avait demandé une compensation financière d’un montant de 80.000 DH. Rappelons qu’en seulement huit mois, le médecin a réalisé plus de 560 opérations pour les enfants issues de familles modestes. "Cela a provoqué le courroux des mercenaires et autres 'smasria' du secteur, toujours aux aguets pour détourner les patients vers les cliniques privées', explique Dr Chafi à L’Economiste. Pour lui, la pression était si forte qu’il a décidé de déposer sa démission et de partir à l’étranger. "Je ne peux pas camoufler les failles du système de la santé qui connaît une privatisation au sein même du secteur public, il est hors de question pour moi d’adhérer à cette mascarade !", insiste-t-il.

La récente sortie médiatique du Ministre de la Santé pour dire que le ministère tient à garder "les compétences" n’a pas semblé être du goût du jeune médecin qui dit n’avoir reçu aucune réponse officielle, "dans le respect des démarches juridiques".

Le 07 Août 2018

Source web par : L’économiste

Les tags en relation